compte rendu du conseil des ministres du 14 mars 2018




MINISTERE DE LA COMMUNICATION BURKINA FASO
ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT Unité - Progrès - Justice

------------
C A B I N E T

 


COMPTE RENDU DU CONSEIL
DES MINISTRES

(MC-RP N° 009 - 2018)
------------------




Abdoul Karim SANGO

 


Ouagadougou, le 14 mars 2018


Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,
le mercredi 14 mars 2018,
en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 14 H 30 mn,
sous la présidence de
Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE,
Président du Faso, Président du Conseil des ministres.


Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,
procédé à des nominations
et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS


I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L'ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE QUATRE (04) RAPPORTS.
I.1.1. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères et de la coopération :
- un projet de loi portant autorisation de ratification de la convention sur les privilèges et immunités du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, signée à Ouagadougou, le 17 octobre 2016.
Cette convention vise à générer des économies de ressources grâce aux exonérations fiscales qui pourront être réinvesties dans les programmes de lutte contre les trois maladies que sont le SIDA, la tuberculose et le paludisme.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.
I.1.2. Pour le compte du ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique :
- un projet de loi portant Code pénal.
Ce projet de loi vise à mettre à la disposition des praticiens du droit et des justiciables un code pénal actualisé et moderne pour une justice plus crédible, équitable, accessible et efficace dans l’application de la loi pénale.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.
I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :
- un rapport relatif à la situation de mobilisation des ressources en faveur de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020.
Ce rapport fait la situation d’étape de la mobilisation des ressources en faveur du financement du PNDES sur les deux premières années (2016-2017).
- Au niveau des ressources internes, le bilan de la mobilisation fait ressortir un montant total de 2 629,6 milliards de FCFA à raison de 1 231,97 milliards de FCFA pour 2016 et 1 397,63 milliards de FCFA pour 2017. Il en ressort un taux de mobilisation de 86% par rapport aux prévisions du PNDES au titre des deux premières années.
- Au niveau des ressources extérieures, le bilan de la mobilisation des ressources fait ressortir un niveau appréciable de 5 053,73 milliards de FCFA soit un taux de 90,7% par rapport aux prévisions du PNDES.
Le Conseil a instruit les ministres concernés de prendre les dispositions idoines en vue d’améliorer la mobilisation des ressources nécessaires au financement adéquat du PNDES.
I.1.4. Pour le compte du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation :
- un décret portant organisation du pèlerinage à la Mecque.
Ce décret apporte des innovations majeures en ce qui concerne l’organisation du pèlerinage à la Mecque. Il s’agit notamment :
- du délai de validité des autorisations accordées aux agences de voyage qui est ramené de trois (03) ans à deux (02) ans ;
- de la durée du mandat du comité national de suivi qui est ramenée de trois (03) ans à deux (02) ans ;
- de l’effectif du comité national de suivi qui passe de quinze (15) à vingt (20) membres.
L’adoption de ce décret vise à assurer de meilleures conditions d’organisation du Hadj.


II. NOMINATIONS



II.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES
A. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE
- Monsieur Dominique Marie André NANA, Juriste, est nommé Conseiller spécial;
- Monsieur Amado KABORE, Mle 40 585 E, Conseiller d’intendance scolaire et universitaire, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Chargé d’études au Secrétariat général ;
- Monsieur Augustin KABORE, Mle 47 795 A, Inspecteur principal des eaux et forêts, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Expert en environnement au Centre national d’alerte précoce ;
- Monsieur Denis YELBEOGO, Mle 80 530 G, Médecin spécialiste, catégorie P, 9ème échelon, est nommé Expert en santé au centre national d’alerte précoce ;
- Monsieur Ali YEYE, Mle 44 55, Maréchal des logis, est nommé Expert en crime et criminalité au Centre national d’alerte précoce;
- Monsieur Gérard TARBANGDO, Mle 111 484 K, Commissaire principal de police, catégorie I, 3ème échelon, 3ème grade, est nommé Expert en sécurité au Centre national d’alerte précoce ;
- Monsieur Poussi SAWADOGO, Mle 49 033 Z, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Expert en gouvernance et droits de l’Homme au Centre national d’alerte précoce ;
- Monsieur Bakolou Mathieu BENAO, Officier supérieur des forces armées, est nommé Directeur général du Service national pour le développement (SND) ;
- Monsieur Abel Bayala KIENTIGA, Mle 104 813 M, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Agent administratif et comptable au Centre national d’alerte précoce.
B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE
- Monsieur Ahmed Tidjani BA, Mle 26 452, Maître de conférence, catégorie P, 1er échelon, est nommé Chargé de missions ;
- Monsieur Barthelemy DABRE, Mle 44 066 W, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Conseiller technique;
- Monsieur Souleymane ZOROME, Mle 200 503 W Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Chef du département de l’organisation des concours à l’Agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE) ;
- Monsieur Mohamed KERE, Mle 96 941 T, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Chef du département des finances de l’Agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE).
C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT
- Madame Assiata OUATTARA/PORGO, Mle 212 655 U, Ingénieur du génie rural, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Chef de département Suivi-évaluation au Secrétariat permanent pour la gestion intégrée des ressources en eau (SP/GIRE) ;
- Monsieur Antoine N’DO, Mle 91 308 T, Conseiller d’agriculture, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chef de département Développement du partenariat et de la coopération au Secrétariat permanent pour la gestion intégrée des ressources en eau (SP/GIRE) ;
- Madame Ratoussian Aline KABORE/KOMI, Mle 208 109 B, Ingénieur du génie rural, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Chef de département Appui conseil au Secrétariat permanent pour la gestion intégrée des ressources en eau (SP/GIRE).
D. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT
- Monsieur Wendpanga Thiéry ZAMPALIGRE, Mle 200 277 C, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur des affaires administratives et financières du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).

E. AU TITRE DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DES POSTES
- Monsieur Dié SANOU, Mle 65 12 058 A, Ingénieur de conception des télécommunications, CS3, 18. est nommé Directeur général de l’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et de la communication (ANPTIC);
- Monsieur Sidi Mohamed Galiam OUEDRAOGO, Mle 81 15 070 A, Ingénieur télécom, CS3, échelon 5, est nommé Directeur général des infrastructures de communications électroniques.

F. AU TITRE DU MINISTERE DE L’URBANISME ET DE L’HABITAT
- Monsieur Moussa BANGUIAN, Mle 33 119 A, Conseiller d’éducation, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
- Monsieur Romains KYELEM, Mle 117 046 V, Administrateur civil, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Chargé de missions ;
- Monsieur Jean-Paul KABORE, Mle 200 308 Z, Administrateur civil, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
- Monsieur Kuilbi Jacob ZOMA, Mle 307 811 X, Administrateur civil, 1ère classe, 1er échelon, est Chargé d’études ;
- Monsieur Gounwendkouni Jean Yves KIETTYETTA, Mle 512 121 B, Géographe urbaniste, est nommé Secrétaire permanent de la coordination du programme de développement urbain (SPC/PDU) ;
- Monsieur Néhoun NIGNAN, Mle 150, Economiste, 1ère classe, 6ème échelon est nommé Responsable du programme « Pilotage et soutien » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général des études et des statistiques sectorielles (DGESS) ;
- Monsieur Yacouba DIE, Mle 119 828 C, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 4ème échelon est nommé Responsable du programme « Accès au logement décent » cumulativement avec ses fonctions de Secrétaire permanent de la politique nationale du logement (SP/PNL) ;
- Monsieur Gueswendé Marc OUEDRAOGO, Mle 207 366 V, Architecte-Urbaniste, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Responsable du programme « Planification et aménagement urbain » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général de l’Urbanisme, de la viabilisation et de la topographie ;
- Monsieur Pegdwendé Aimé Camille SOUBEIGA, Mle 214 905 N, Architecte-Urbaniste, 1ère classe, 2ème échelon est nommé Responsable du programme « Architecture et construction » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général de l’Architecture, de l’habitat et de la construction (DGAHC) ;
- Monsieur Tégawendé Hermann TAPSOBA, Mle 75 910 N, Ingénieur génie civil, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de la validation et des aménagements urbains ;
- Monsieur Bafétigué COULIBALY, Mle 92 921 A, Ingénieur géomètre du cadastre et de la topographie, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la topographie et des travaux fonciers à la Direction générale de l’Urbanisme, de la viabilisation et de la topographie.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ECONOMIE VERTE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE
Les personnes dont les noms suivent sont nommées Directeurs provinciaux de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique :
- Monsieur Aboudou OUEDRAOGO, Mle 42 864 Y, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 2ème échelon, province du Bam ;
- Monsieur Nongoubzanga Bernard BINGO, Mle 42 875 T, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 3ème échelon, province des Balé ;
- Monsieur Pogbi SAKANDE, Mle 42 858 U, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 3ème échelon, province des Banwa ;
- Monsieur Sié Jean de Dieu DA, Mle 216 851 P, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 4ème échelon, province du Noumbiel ;
- Monsieur Koudougou KABORE, Mle 46 089 D, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 2ème échelon, province du Passoré ;
- Monsieur Aimé COMPAORE, Mle 94 489 L, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 1er échelon, province du Séno.

II.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
Le Conseil a procédé à la nomination d’un d’Administrateur au Conseil d’administration de l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME), au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat.

Cette nomination sera publiée dans le Journal Officiel du Faso.


Pour le Ministre de la Communication et des relations avec le Parlement
Porte-parole du gouvernement, en mission
Le Ministre de la Culture, des arts et du tourisme
assurant l’intérim

Abdoul Karim SANGO

 

compte rendu du conseil des ministres du 07 mars 2018




MINISTERE DE LA COMMUNICATION BURKINA FASO
ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT Unité - Progrès - Justice

------------
C A B I N E T

 


COMPTE RENDU DU CONSEIL
DES MINISTRES

(MC-RP N° 008 - 2018)
------------------




Rémis Fulgance DANDJINOU

 


Ouagadougou, le 07 mars 2018


Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,
le mercredi 07 mars 2018,
en séance ordinaire, de 09 H 45 mn à 13 H00 mn,
sous la présidence de
Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE,
Président du Faso, Président du Conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,
entendu une communications orale,
procédé à des nominations
et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L'ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE SIX (06) RAPPORTS.
I.1.1. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères et de la coopération :
un rapport relatif à deux (02) décrets :
- un décret relatif à l’ouverture d’un consulat général du Burkina Faso à Soubré en République de Côte d’Ivoire.
L’ouverture de ce consulat général vise à donner une plus grande capacité d’actions dans la protection et l’encadrement des burkinabé installés dans cette région de la République de Côte d’Ivoire.
- un décret fixant les circonscriptions consulaires des consulats généraux du Burkina Faso à Abidjan, Bouaké et Soubré en République de Côte d’Ivoire.
Cette délimitation permet un meilleur suivi de la diaspora burkinabè en République de Côte d’ivoire.
I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation :
- un décret portant adoption des référentiels de la décentralisation au Burkina Faso.
Ces nouveaux référentiels s’articulent autour d’une vision prospective de la décentralisation au Burkina Faso à l’horizon 2040. Il s’agit de la vision prospective de la décentralisation (VPD), de la politique nationale de la décentralisation (PND), de la stratégie décennale de la décentralisation (SDD) et son plan d’actions quinquennal.
Cette vision prévoit des collectivités territoriales performantes qui délivrent des services publics locaux de qualité et accessibles.
L’adoption de ce décret permet à notre pays d’entamer le cycle III de la décentralisation avec des orientations stratégiques innovantes faisant de la décentralisation, « le pilier essentiel de la réalisation de la démocratie et du développement à la base ».
I.1.3. Pour le compte du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale :
- un rapport relatif à la Politique sectorielle « Gouvernances administrative et locale » 2017-2027.
La vision de la politique sectorielle Gouvernances administrative et locale prévoit que : « A l’horizon 2027, le Burkina Faso dispose d’une administration publique performante et transparente et des collectivités territoriales viables qui assurent son développement et son rayonnement sur la scène internationale ».
L’adoption de ce rapport permet la mise en œuvre effective de la politique du secteur de planification « Gouvernances administrative et locale ».
I.1.4. Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques :
- un rapport relatif au bilan du Plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition (PRSPV) 2017 et au PRSPV 2018.
Sur un budget global de vingt-deux milliards sept cent cinquante-trois millions quatre cent cinquante-sept mille quatre cent dix (22 753 457 410) FCFA, le plan de réponse et de soutien 2017 a été exécuté à hauteur de six milliards huit cent soixante-onze millions cinquante-huit mille deux cent vingt-quatre (6 871 058 224) FCFA, soit un taux d’exécution financière de 30,20%.
Le Conseil a instruit les ministres concernés de prendre les mesures nécessaires pour une meilleure exécution du Plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition à travers les actions suivantes pour 2018 :
- l’assistance alimentaire aux personnes vulnérables ;
- le soutien à la production agricole ;
- le soutien à la production animale ;
- la prévention et la prise en charge de la malnutrition des enfants de moins de 5 ans ;
- le soutien en approvisionnement en eau potable.
Ces actions doivent permettre de prendre en charge 620 394 personnes réparties dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, du Nord, du Centre-Ouest et de l’Est dont 23 097 personnes en urgence alimentaire.
I.1.5. Pour le compte du ministère de l’Eau et de l’assainissement :
- un décret portant adoption du plan d’actions pour la mise en œuvre de l’assistance à la maitrise d’ouvrage communale en matière d’alimentation en Eau portable, d’hygiène et d’assainissement (AMOC-AEPHA).
Cette assistance vise à renforcer la capacité communale d’administration du secteur de l’Alimentation en eau potable, d’hygiène et d’assainissement (AEPHA) et à renforcer les performances du secteur en matière d’équité, de durabilité et d’extension des services de base de l’AEPHA.
L’adoption de ce décret permet la mise en œuvre de la loi 055-2004/AN du 21 décembre 2004 portant Code général des collectivités territoriales au Burkina Faso qui consacre le transfert de onze domaines de compétences aux collectivités territoriales dont celui de l’eau et de l’assainissement.

I.1.6. Pour le compte du ministère de la Culture, des arts et du tourisme :
- un rapport relatif à la Politique sectorielle « Culture, tourisme, sports et loisirs ».

Cette politique sectorielle vise à développer des industries culturelles, touristiques, sportives et de loisirs, créatrices d’emplois et de valeurs ajoutées qui participent au renforcement de la cohésion et de l’inclusion sociales.
L’adoption de ce rapport permet de disposer d’un référentiel en matière de Culture, de tourisme, de sports et de loisirs.

I.2. AU TITRE DE LA DYNAMISATION DES SECTEURS PORTEURS POUR L'ECONOMIE ET L'EMPLOI, LE CONSEIL A ADOPTE
Pour le compte du ministère des Infrastructures :
- un rapport relatif à l’approbation de la proposition d’attribution du marché de travaux de réparation et de reconstruction partielle du dalot de Yalgo sur la route nationale N°3 (Ouagadougou-Dori) par la procédure d’entente directe.
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’entreprise SOGEA-SATOM pour un montant de huit cent vingt-quatre millions six cent quarante-deux mille huit cent soixante-deux (824 642 862) FCFA TTC avec un délai d’exécution de quatre (04) mois.
Les études et le suivi-contrôle sont assurés par le groupement de bureaux BECOTEX/CAEM pour un montant de quatre-vingt-quinze millions deux cent quarante-sept mille six cent quatre-vingt-treize (95 247 693) FCFA TTC avec un délai d’exécution de cinq (05) mois.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2018.

II. COMMUNICATION ORALE


II.1. Le ministre de la sécurité a fait au conseil une communication relative aux attaques terroristes du 2 mars 2018 contre l’Etat-major général des armées et l’Ambassade de France au Burkina Faso.
Le Conseil présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
Le ministre de la Santé et celui de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille ont été instruits de prendre toutes les mesures pour un accompagnement diligent des blessés.
Le Conseil félicite les forces de défense et de sécurité pour leur sens du devoir. Il remercie le Président du G5 Sahel et le Président de la CEDEAO pour avoir fait le déplacement en cette circonstance ainsi que tous les chefs d’Etats et les partenaires du Burkina Faso qui ont exprimé leur solidarité et leur compassion en ces moments difficiles.
Le Conseil appelle toutes les forces de défense et de sécurité et le peuple burkinabè à plus de vigilance et d’engagement dans la lutte contre le terrorisme afin de garantir la paix, la sécurité et la démocratie au Burkina Faso.


III. NOMINATIONS



III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES
A. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION
- Monsieur Seydou SINKA, Mle 59 727 V, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Ambassadeur Secrétaire général ;
- Monsieur Jean Baptiste KABORE, Officier des forces armées nationales, est nommé Attaché de défense auprès de l’Ambassade du Burkina Faso à Berlin (République fédérale d’Allemagne) ;
- Monsieur Prosper Boubacar MANLI, Mle 28 527 L, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Ministre conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Copenhague (Danemark) ;
- Monsieur Maxime BENGALY, Mle 118 841 K, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Vienne (Autriche) ;
- Monsieur Eric ZOUNGRANA, Mle 118 848 A, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade mission permanente du Burkina Faso à Vienne (Autriche) ;
- Monsieur Bassirou ZOMA, Mle 118 859, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller/Ambassade du Burkina Faso près l’Etat de Koweït ;
- Monsieur Alban YAMEOGO, Mle 118 850 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Copenhague (Royaume de Danemark) ;
- Monsieur Armand TIEMTORE, Mle 118 842 S, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Washington (Etats Unis d’Amérique);
- Monsieur Bowurossigué Chrysostome SANOU, Mle 118 847 L, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller, Conseiller juridique au Consulat général du Burkina Faso à Bouaké (République de Côte d’Ivoire) ;
- Monsieur Sountonnoma Alain Stephane ROUAMBA, Mle 512 33 P, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller à l’Ambassade du Burkina Faso à Rome (Italie) ;
- Monsieur Samson Arzouma III OUEDRAOGO, Mle 118 846 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près la mission permanente du Burkina Faso auprès de l’Office des Nations Unies à Genève (Suisse) ;
- Monsieur Saidou OUEDRAOGO, Mle 118 853 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso au Sénégal;
- Monsieur Patoinmedegba Cyr Robert OUEDRAOGO, Mle 118 861 G, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Paris (République française);
- Madame Aminata OUATTARA/CISSE, Mle 118 860, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Accra (République du Ghana);
- Monsieur Dié MILLOGO, Mle 118 843 E, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller à la mission permanente du Burkina Faso auprès des Nations Unies à New York ;
- Monsieur Moussa LOUE, Mle 118 854 E, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Rabat (Maroc) ;
- Monsieur Yanbêponé Kévin Yves KPODA, Mle 118 858 L, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à New Delhi (République de l’Inde) ;
- Monsieur Abdoul Aimé Roland KONATE, Mle 118 839 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Dakar (Sénégal) ;
- Monsieur Wendpanga Paterne KABORE, Mle 118 845 C, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Copenhague (Danemark) ;
- Monsieur Souleymane DABONE, Mle 118 856 Z, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à la Havane (République de Cuba) ;
- Monsieur Amidou COULIBALY, Mle 118 855 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Dakar (Sénégal) ;
- Monsieur Emmanuel COMPAORE, Mle 118 852 C, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade, mission permanente du Burkina Faso à Addis Abéba (Éthiopie) ;
- Madame W. Honorine BONKOUNGOU, Mle 118 844 U, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près la mission permanente du Burkina Faso à l’ONU ;
- Monsieur Issaka BONKOUNGOU, Mle 118 857 X, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Ottawa (Canada) ;
- Monsieur Yaya BITIE, Mle 118 862 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Moscou (Fédération de Russie).
Sont nommées trésoriers auprès des Ambassades du Burkina Faso les personnes dont les noms suivent :
- Monsieur Blanchard SOMDAH, Mle 39 674 V, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 7ème échelon, Abuja (Nigéria) ;
- Monsieur Ali ILBOUDO, Mle 51 203 G, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, Taipei (Taïwan) ;
- Madame Alizèta BAGUIAN/KABORE, Mle 31 970 A, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 9ème échelon, Bruxelles (Belgique) ;
- Monsieur Ouamdegma Félix KABORE, Mle 35 890 X, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 7ème échelon, Tshwane (Afrique du Sud) ;
- Monsieur Louis OUEDRAOGO, Mle 29 800 F, 1ère classe, 8ème échelon, Inspecteur du trésor, Tripoli (Libye) ;
- Monsieur Souleymane DABO, Mle 43 076 H, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, Koweït City (Koweit).
B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE
- Monsieur Alain SANKARA, Mle 91 237 C, Administrateur des services financiers ,1ère classe, 7ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
- Monsieur Daniel WANGRAWA, Mle 53 663 E, Greffier en chef, 1er grade, 5ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services en remplacement de Monsieur Abdoulaye SANFO ;
- Monsieur Bèbwagda Henri SEMDE, Mle 28 522 S, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 2ème grade, 4ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services en remplacement de Monsieur Jean Pierre YABRE ;
- Madame Julie Francine YONLI/YAMEOGO, Mle 225 899 P, Conseiller en droits humains, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Secrétaire permanent du Comité des droits humains et du droit international humanitaire ;
- Monsieur Etienne BONKOUNGOU, Mle 110 118 R, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 2ème grade, 2ème échelon, est nommé Directeur de la Maison d’arrêt et de correction de Orodara ;
- Monsieur Souleimane KIENTEGA, Mle 216 169 F, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances ;
- Monsieur Mahamadi OUBDA, Mle 113 373 Z, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 2ème grade, 3ème échelon, est nommé Directeur de la détention et de la sécurité.
C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT
- Madame Rasmata ILBOUDO/NANA, Mle 104 320 C, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Agent comptable de l’Autorité supérieure du Contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC).
D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

- Monsieur Issaka DAKOURE, Mle 41 151 U , Administrateur civil, 1ère classe , 11ème échelon , est nommé Chargé de missions ;
- Monsieur Abdoulaye BANCE, Mle 59 710 A, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
- Monsieur Saïdou SANKARA, Mle 59 713 C, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
- Monsieur Denis BONZI, Mle 27 823 G, Administrateur civil, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
- Madame Jacqueline Mélanie NARE/SOMA, Mle 59 758 S, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;
- Monsieur Barké IMA, Mle 28 151 H, Administrateur civil, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
- Monsieur Issouf OUEDRAOGO, Mle 59 708 M, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
- Monsieur Mohamed DAH, Mle 23 695 T, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
- Monsieur Pangnon BADO, Mle 23 558 N, Administrateur civil, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
- Madame Emilienne KOUMSAGA/YANOGO, Mle 23 597 T, Administrateur civil, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;
- Monsieur Halidou NIGNA, Mle 26 740 U, Administrateur civil, 2ème classe, 11ème échelon, et nommé Inspecteur technique des services.
E. AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES
- Monsieur Moumouni ILBOUDO, Mle 216 124 W, Ingénieur génie civil, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Coordonnateur du Projet de l’Autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou (PAYO).


F. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE
- Monsieur Jean Paul YANOGO, Mle 76 26 J, Ingénieur électromécanicien, catégorie C 09, 3ème classe, 13ème échelon, est nommé Secrétaire général ;
- Monsieur Idrissa KONDITAMDE, Consultant en communication participative pour le développement, est nommé Directeur de cabinet ;
- Monsieur Salif KARGOUGOU, Mle 225 063 K, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics.



III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
Le Conseil a procédé à la nomination d’un Administrateur au Conseil d’administration du Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs (FNPSL).


Cette nomination sera publiée dans le Journal Officiel du Faso.


Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national