Le président du Faso Roch Marc Christian Kabore est rentré de Bruxelles

Le président du Faso Roch Marc Christian Kabore est rentré cet après-midi de son séjour en Belgique où il a pris part aux Journées européennes de Développement.

Coopération Burkina Faso-Union Européenne : la liberté de religion et de conviction évoquée avec le Président du Faso

(Bruxelles, 6 juin 2018). Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en séance de travail l’envoyé spécial de l’Union européenne (UE) pour la promotion de la liberté de religion ou de conviction, à l’extérieur de l’Union européenne, Monsieur Jàn Figel. La coopération entre l’Union européenne et le Burkina Faso évolue de façon positive. Cependant la montée de la radicalisation et le terrorisme constituent des préoccupations pour l’UE, a expliqué le diplomate européen. « Il s’agit là de tendances très négatives non seulement au Burkina Faso mais également dans la sous-région sahélienne », a dit Monsieur Miguel, et l’UE et le Burkina Faso vont travailler davantage pour contrer ces phénomènes. Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Burkina Faso-Wallonie Bruxelles : la coopération va évoluer vers un partenariat.

(Bruxelles, 6 juin 2018) : le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience en milieu de matinée, le ministre d’Etat et ministre du Budget de Wallonie Bruxelles André Flahaut. Les relations entre la Fédération de Wallonie (les francophones de Belgique) et le Burkina Faso ont été au centre des échanges avec le Président du Faso. Il s’est agi d’identifier des pistes à même de faire évoluer cette coopération vers un partenariat. C’est ainsi que l’initiative de promotion du continent africain dénommée « Rebranding Africa », qui se tient habituellement en Belgique aura lieu prochainement à Ouagadougou, a dit Monsieur Flahaut. Le ministre d’Etat a également abordé avec le Président Roch Marc Christian Kaboré des sujets portant sur l’eau, l’université, la recherche scientifique et l’agriculture. Une coopération dans les domaines de l’informatique et de la fonction publique est aussi envisagée entre la Wallonie Bruxelles et le Burkina Faso, a dit le ministre d’Etat belge. Direction de la Communication de la Présidence du Faso.

Défense et sécurité : Le parlement européen disposé à soutenir les efforts du Burkina au sahel

(Bruxelles, 6 juin 2018). Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kabore, a accordé une audience à la députée européenne, Anna Fotyga, présidente de la commission Sécurité et Défense du Parlement européen, ce mercredi en milieu de matinée. Madame Fotiga, par ailleurs chef de l’Unité du groupe politique Conservateurs et Réformateurs européens (ECR), a déclaré avoir échangé avec le Président du Faso sur la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans la sous-région ouest-africaine. Une situation caractérisée par des attaques terroristes récurrentes. Elle a souligné que la Commission Défense et Sécurité de l’Union européenne (UE) loue les efforts du Burkina Faso dans le renforcement des capacités des forces de défense et de sécurité, et la stabilisation de la région sahélienne. L’UE s’est engagée à soutenir les différentes initiatives du Burkina Faso dans le domaine de la création d’emplois pour les jeunes et de façon générale, l’amélioration du niveau de vie des populations du Nord. Les négociations y relatives ont débuté hier mardi 5 juin 2018, a-t-elle révélé. Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Journées européennes du Développement : une députée européenne échange avec le Président du Faso

(Bruxelles, 6 juin 2018). Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience dans la matinée de ce mercredi la députée européenne du groupe de l’Alliance des Progressistes et des socialistes démocrates, Maria Arena. Les échanges ont porté sur le projet de constitution de la Ve République et la sécurité. S’agissant de l’économie, les deux personnalités ont évoqué les domaines dans lesquelles l’Alliance des progressistes et des socialistes peut apporter un soutien au Burkina Faso. Le Président du Faso et la députée européenne ont abordé las relations entre l’Europe et l’Afrique, notamment l’après « Accords de Cotonou », c’est-à-dire le cadre qui régit les rapports entre les deux continents. En rappel les Accords de Cotonou, signés le 23 juin 2000 sont fondés sur la bonne gouvernance, l’économie et le développement. Les valeurs de l’Alliance des progressistes et des socialistes sont relatives à l’émancipation et la justice pour tous. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso