Dialogue républicain : le Président du Faso rencontre les partis de la majorité


(Ouagadougou le 20 avril 2018) Après la rencontre hier avec l’opposition politique, le Président Roch Marc Christian KABORE a rencontré ce vendredi 20 avril 2018, les partis de la majorité présidentielle. La rencontre a porté sur le vote des Burkinabè de l’étranger, le code électoral et l’adoption de la nouvelle constitution.
Les représentants de 37 formations politiques regroupées au sein de la majorité présidentielle ont répondu à l’invitation du Président du Faso pour échanger les points de vue sur des sujets d’importance, notamment la procédure d'adoption de la nouvelle constitution, le code électoral et le vote des Burkinabè de l'extérieur.
Au cours des échanges, le Président du Faso a rappelé sa vision sur ces préoccupations et invité les partis politiques de la majorité à engager le dialogue interne pour leur mise en œuvre effective au profit de l’approfondissement de la démocratie dans notre pays. Il a rappelé que ce sont des engagements qu’il avait lui-même pris avec le peuple burkinabè et réitéré sa volonté de les mettre en œuvre.
Vincent T. DABILGOU du NTD, qui a porté la voix de la majorité présidentielle à la sortie des travaux, a exprimé sa satisfaction pour la bonne ambiance qui a prévalu durant les discussions. Siméon SAWADOGO, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, a montré la disponibilité de son département à jouer pleinement sa partition pour faire avancer le processus.
Le chef de l’Etat a invité les partis de la majorité comme ceux de l’opposition à faire des propositions dans les jours à venir. Ces propositions feront l’objet d’une synthèse au sein d’un document qui sera déposé sur la table de l’Assemblée nationale. Un projet de loi devrait en sortir dont l’adoption rendra effectifs les engagements du Président Roch Marc Christian KABORE.
Le processus de concertation entamé par le Président du Faso avec les partis politiques connaîtra dans les jours à venir d’autres développements importants.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Coopération Burkina Faso- Sénégal : Madame l’Ambassadeur fait ses adieux au Président du Faso

(Ouagadougou, 20 avril 2018) : En fin de mission au Burkina Faso, l’Ambassadeur de la République du Sénégal en poste à Ouagadougou, Anta Coulibaly/Diallo, est allée faire ses adieux au Président Roch Marc Christian KABORE ce vendredi.

L’Ambassadeur a mis à profit cette rencontre pour faire le bilan de la coopération entre le Burkina Faso et son pays depuis la présentation de ses lettres de créance le 17 septembre 2013.

Au nombre des acquis figurent, la tenue à Ouagadougou des travaux de la commission mixte, la visite d’amitié et de travail du Président du Faso au Sénégal en octobre 2017, où il a été élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre du Lion. De nombreux accords ont aussi été signés à cette occasion.

Madame Anta Coulibaly/Diallo a annoncé la visite du Président de la République du Sénégal au Burkina Faso. Après Ouagadougou, la diplomate sénégalaise déposera ses valises en Algérie.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ballet diplomatique à la Présidence du Faso : quinze nouveaux Ambassadeurs remettent leurs lettres de créance au Président Roch Marc Christian KABORE

(Ouagadougou, 19 avril 2018). « Monsieur le Président, j’ai l’honneur de vous présenter les Lettres par lesquelles mon Président m’accrédite auprès de vous en tant qu’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire. Par la même occasion, je vous remets les Lettres de rappel de mon prédécesseur ».
C’est la formule consacrée que les quinze nouveaux ambassadeurs ont prononcée, ce jeudi 19 avril 2018, à la Présidence du Faso en remettant leurs lettres de créance au chef de l’Etat burkinabè. Ce sont les Ambassadeurs de la République de Turquie, du Royaume de Norvège, du Royaume d’Espagne, du Grand-Duché de Luxembourg, de la Roumanie, de la République Slovaque, de la République d’Ouganda, d’Israël, de la République italienne, de la République démocratique socialiste du Sri Lanka, de la République de Namibie, des Philippines, de la République portugaise, de l’Ordre souverain militaire hospitalier de Saint Jean de Jérusalem de Rhodes et de Malte, et de la Pologne.
Le Président du Faso a, au cours des échanges avec les nouveaux diplomates, décliné la vision que le Burkina Faso compte imprimer à sa politique étrangère pour plus de rayonnement sur la scène internationale. Cette cérémonie de présentation des lettres de créance est le signe de la vitalité diplomatique de notre pays.
Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Action humanitaire : Catholic relief service veut renforcer sa coopération avec le Burkina Faso

(Ouagadougou, 17 avril 2018)Le Président du Faso a reçu en audience dans l’après–midi de ce mardi 17 avril 2018 le président mondial de Catholic relief service(CRS), Sean L. Callahan. Il a été introduit auprès du chef de l’Etat par le président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, Monseigneur Paul Y. OUEDRAOGO, Archevêque de Bobo-Dioulasso.
Sean L. Callahan est venu remercier le Président du Faso pour son soutien aux activités du CRS sur le terrain. Le président mondial de Catholic relief service a réaffirmé son engagement à travailler au renforcement de la coopération entre le Burkina Faso, le CRS et l’église catholique.
Catholic Relief Services (CRS)/Burkina Faso intervient dans les programmes touchant les populations les plus vulnérables dans des secteurs tels que l’Agriculture, l’Eau et l’Assainissement, la Micro finance communautaire, la Nutrition, l'Education et les Urgences humanitaires.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

Bouclier du Golfe : Le Président du Faso assiste au défilé de clôture

(Jubail, Arabie Saoudite, 16 avril 2018). Le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE a assisté, aux côtés de sa Majesté le Roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud d’Arabie Saoudite, en compagnie de plusieurs de ses pairs, à la parade militaire marquant la clôture de l’exercice « Bouclier du Golfe » ce lundi 16 avril 2018 à Jubail, localité située à une centaine de kilomètres de Dammam.
C’est à une majestueuse parade des forces terrestres, aériennes et navales, que l’illustre assistance composée de plusieurs chefs d’Etat a eu droit, sous le regard satisfait du prince héritier et ministre de la défense, Mohamed Ben SALMAN.
Le « Bouclier du Golfe » est un exercice multinational qui a regroupé plus d’une vingtaine de pays et qui met en scène l’ensemble des forces armées. L’exercice proprement dit a débuté le 27 mars 2018, et s’est décliné en un exercice en salle ou CPX, et en un exercice sur le terrain, qui a regroupé l’ensemble des forces qui étaient présentes, du 1er au 05 avril.
L’Arabie Saoudite est le pays initiateur de cet exercice et a fourni le plus gros effectif pour ces manœuvres. Le Royaume est sur un registre de leadership dans la région du golfe, et ambitionne compter dans la géostratégique mondiale.
Avec un appui de quelque 100 millions d’euros pour la force conjointe du G5 sahel, l’Arabie Saoudite souligne sa volonté de contribuer à la lutte contre le terrorisme au Sahel.
A cette manœuvre, ont d’ailleurs pris part les forces armées du Tchad, du Niger, de la Mauritanie et du Burkina Faso, soit par le truchement d’observateurs, soit par la participation à la coordination d’Etat-major. C’est ainsi que trois officiers supérieurs observateurs du Burkina Faso ont participé à cet exercice commun.
Roch Marc Christian Kaboré est venu traduire, par sa présence, toute l’estime, l’amitié et la reconnaissance du Burkina Faso pour les appuis multiformes dont bénéficie son peuple, par le truchement, entre autres, du fonds saoudien pour le développement.
Etaient également présents, les présidents du Tchad, Idriss Déby Itno, du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, du Niger Mahamadou Issoufou, et de la Mauritanie, Mohamed Abdeaziz. En marge de la cérémonie, Roch Marc Christian Kaboré et ses homologues du G5 sahel, accompagnés par le général Didier Dacko, commandant de la force conjointe, ont eu des discussions informelles avec le ministre saoudien des affaires étrangères. Ils ont examiné les modalités d’utilisation des fonds mis à disposition par le royaume d’Arabie saoudite.
Direction de la Communication de la Présidence du Faso