Le Président du Faso à Paris pour une réunion sur le G5 Sahel

PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO
------ -------
CABINET Unité-Progrès-Justice
-------
DIRECTION DE LA COMMUNICATION


Ouagadougou, le 12 Décembre 2017
Communiqué de presse

 

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE se rend à Paris le 13 décembre 2017 pour prendre part à une réunion internationale sur le G5 Sahel.
La rencontre de Paris qui réunit les chefs d’Etat de l’espace du G5 Sahel et le Président français a pour objectif, la mobilisation des partenaires pour le soutien à la force conjointe du G5 Sahel en prélude à la réunion de Bruxelles pour accélérer l’opérationnalisation de cette force.
Après Paris, le Président du Faso prendra part à la 52ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja au Nigeria. Plusieurs dossiers sont inscrits à l’ordre du jour de cette conférence au Sommet, avec notamment les demandes d’adhésion du Maroc et de la Tunisie.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

57ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Le Président du Faso préside le défilé civilo-militaire à Gaoua

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé la cérémonie solennelle du défilé civil et militaire, à l’occasion du 57ème anniversaire de la fête nationale d’indépendance, dans la matinée du 11 décembre 2017 à Gaoua, chef-lieu de la région du Sud-Ouest, en compagnie de son épouse, du Premier ministre, des présidents d’institution, des membres du gouvernement, du corps diplomatique, des corps constitués de l’Etat, d’invités venus des pays voisins et des populations sorties nombreuses. Ce 57ème anniversaire est célébré sous le thème: « Diversité culturelle et citoyenneté responsable pour un Burkina Faso solidaire et harmonieux ».
C’est à bord de son véhicule de commandement, en compagnie du chef d’état-major général des Armées, le Général de brigade Oumarou SADOU que le Président du Faso, chef suprême des Armées, a procédé à la revue des troupes avant l’entame du défilé.
La grande parade civilo militaire a été marquée par le passage des civils, suivi des militaires, 5000 personnes environ, avant le défilé motorisé.
Concernant le défilé civil, ce fut successivement des hommes et des femmes représentant les différents ministères, les grandes écoles, les sociétés d’Etat, les écoles primaires publiques et confessionnelles locales, les écoles techniques et professionnelles nationales, les sociétés d’Etat ou privées qui ont, en file indienne et au pas cadencé, permis aux officiels et aux nombreux spectateurs de faire connaissance avec leurs institutions. Les majorettes de la ville de Ouagadougou ont bouclé cette première partie du défilé par une démonstration de leur savoir-faire dans le domaine.
Le volet militaire de cette parade a été marqué par le passage des différentes entités qui composent les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) du Burkina Faso. Ainsi, les différentes composantes de la Police nationale, de la Gendarmerie ainsi que de l’armée de terre, de l’armée de l’air, du corps paramilitaire des eaux et forêts, de la Douane, de la Garde de sécurité pénitentiaire, de la Police municipale et des Volontaires adjoints de Sécurité (VADS) ont dans leurs tenues d’apparat donné à apprécier leurs capacités à défiler au pas normal, lent ou bloqué. Un des moments forts de ce défilé motorisé a été le passage des gros engins à deux roues de la gendarmerie nationale sur lesquelles étaient « perchés » des hommes et des femmes qui ont donné à voir un spectacle acrobatique à couper le souffle.
Pendant plus de trois heures, ce défilé a permis non seulement de créer une symbiose entre les civils et les hommes en tenue, mais aussi de valoriser les différentes entités socioéconomiques, professionnelles et techniques œuvrant pour le développement du Burkina Faso.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Célébration de la fête nationale à Gaoua : Le Président du Faso exprime sa satisfaction

Après avoir assisté au défilé militaire et civil, point culminant de la commémoration du 57ème anniversaire de l’indépendance du pays, le Président du Faso a confié aux journalistes ses sentiments. C’était sur la place du défilé à Gaoua, ce 11 décembre 2017.
Visiblement satisfait de la prestation des troupes militaires et civiles à la parade, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a confié que la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance de notre pays à Gaoua a « tenu toutes ses promesses ». Il a salué la parfaite organisation du défilé et la grande mobilisation de la population de la Région du Sud-Ouest qui s’est investie pour que « cet évènement que nous célébrons aujourd’hui soit un véritable succès ». Le chef de l’Etat a également salué la mobilisation de la presse nationale et internationale qui a permis à tout le pays de vivre en direct les festivités commémoratives.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

57ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Le Président du Faso lance le projet Backbone national

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a, en marge des festivités du 57ème anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance qui sera célébrée le lundi 11 décembre, procédé dans la matinée du dimanche 10 décembre 2017 à Gaoua, au lancement du projet Backbone national de télécommunications.
La cérémonie a connu la présence de nombreuses personnalités présentes à Gaoua dans le cadre de la célébration de la fête nationale.
La Ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Madame Hadja OUATTARA/SANON a salué la matérialisation de cette volonté politique « par le lancement des travaux du projet d’épine dorsale en fibre optique, le réseau de transport numérique, l’infrastructure numérique de base, le projet Backbone national ». Ce projet d’épine dorsale en fibre optique sera le support qui permettra le transport des données numériques. Il permettra également le développement des services en ligne et «propulsera notre pays dans le concert des nations dont l’économie est tournée résolument vers l’économie du savoir », a ajouté la ministre Hadja OUATTARA/SANON.
Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a salué le lancement de cette première phase du Backbone national qui montre que nous « doublons les infrastructures en fibres optiques réalisées depuis l’indépendance à nos jours. Cela veut dire que le rôle du numérique n’est plus à démontrer ».
Revenant sur les avantages qu’offre le numérique, le Président du Faso a indiqué qu’il permet « d’atteindre l’ensemble des secteurs, la santé, l’éducation, la sécurité et contribuer également au développement de potentiel en matière d’emplois ». Il a encouragé les populations en général et les jeunes en particulier, à créer des emplois dans de nombreux secteurs dont celui du numérique.
Le chef de l’Etat a dit être toutefois conscient du fait qu’en matière de numérique, il faut le matériel approprié. Il s’est toutefois félicité de ce lancement et s’est engagé à faire en sorte que d’ici à 2018, il y ait déjà une amélioration, que les régions soient interconnectées ainsi qu’un certain nombre de collectivités pour permettre en temps réel le traitement de l’information. « On sera dans un monde un peu plus connecté aussi bien à l’intérieur qu’avec les pays voisins », a signifié le Président du Faso et avant d’inviter les prestataires à réaliser ce projet dans les délais qui ont été indiqués.
Le Président Roch Marc Christian KABORE a enfin salué ce lancement qui a lieu au même moment que les activités commémoratives du 57ème anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance à Gaoua.
Cette première phase du réseau routier en fibre optique sur une longueur de 2001 Kilomètres permettra de raccorder 11 chefs-lieux de régions, 27 chefs-lieux de provinces et 80 chefs-lieux de communes.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso inaugure la mine d’or de Houndé d’une capacité de 6 à 8 tonnes de production par an

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a procédé à l’inauguration de la mine d’or de Houndé, province du Tuy, dans la région des Hauts-Bassins le 09 décembre 2017. Avec l’inauguration de cette infrastructure minière, 18 mois après le lancement des travaux, la mine d’or de Houndé rentre dans sa phase opérationnelle.
Les habitants de Houndé et des villages environnants ont sonné la mobilisation en réservant un accueil chaleureux au Président du Faso à l’occasion de l’inauguration de la mine d’or de leur ville.
Le maire de Houndé, Monsieur Boureïma Dissa GNOUMOU après avoir souhaité la bienvenue au chef de l’Etat a égrené des doléances qui ont trait au bitumage de 100 kilomètres de route dans la province du Tuy, à la construction de barrage pour les cultures de contre-saison, au lotissement de la ville de Houndé.
Le Président Directeur Général (PDG) de Endeavour Mining dont la filiale Houndé Gold Opération exploite la mine de Houndé, Monsieur Sébastien de MONTESSUS a transmis ses « vifs remerciements » au Président du Faso pour avoir effectué le déplacement de Houndé pour le lancement et l’inauguration de la mine. D’ores et déjà, Monsieur de MONTESSUS se réjouit des chiffres « records» que la mine atteindra : une production de 6 à 8 tonnes d’or par an, 20 milliards de recettes fiscales à l’Etat, 700 emplois directs et 1000 emplois non permanents. Le PDG a aussi exprimé sa joie parce que la construction de la mine a nécessité 6 millions d’heures de travail en 18 mois « sans un seul cas d’accident de travail ».
Le Ministre des Mines et des Carrières, Monsieur Oumarou IDANI a indiqué qu’avec l’ouverture et l’entrée en production de la mine d’or de Houndé, 12 mines industrielles sont désormais en production dont 11 d’or et une de zinc et 4 mines d’or sont actuellement en construction. Au niveau de la production industrielle, Monsieur IDANI a noté que de 36 tonnes en 2015, celle-ci est passée au 30 novembre 2017 à 40 tonnes. Le ministre a ensuite rassuré les responsables de la mine de l’accompagnement constant de l’Etat pour une exploitation réussie de la mine.
A l’issue de la cérémonie d’inauguration qui a été aussi marquée par la coupure symbolique du ruban, la coulée d’or et la signature du livre d’or, le Président du Faso a souligné que revenir à Houndé pour l’inauguration de la mine est pour lui un « moment important pour la Nation en général et pour les populations de Houndé en particulier pour amorcer le développement ». Il a encouragé la poursuite du dialogue entre la mine et la population pour résoudre les préoccupations qui peuvent subvenir. Le chef de l’Eta a ensuite tenu à remercier Endeavour Mining pour avoir respecté les engagements pris dès le départ et qui montre leur professionnalisme.
Au sujet de l’orpaillage avec son lot de remous dans certaines localités, le chef de l’Etat a indiqué que c’est un vieux problème auquel il faut trouver des solutions.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso