L’Ambassadeur d’Egypte au Burkina évoque les domaines de coopération entre les deux pays avec le Président du Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience, l’Ambassadeur d’Egypte au Burkina, Monsieur Hisham Mohamed NAGI, le mardi 28 mars 2017 à Ouagadougou.
A l’issue de l’audience, Monsieur Hisham Mohamed NAGI a indiqué avoir discuté avec le Président du Faso, des questions d’ordre bilatérale dans le cadre de la coopération. Il s’agit des questions liées à l’agriculture, à l’éducation, à la santé et aux opportunités de formation.
Au niveau de l’agriculture, il a été question de la visite d’une délégation égyptienne au Burkina, pour s’inspirer de l’expérience burkinabè dans le domaine agricole et la possibilité d’une visite d’une délégation burkinabè au Caire. En ce qui concerne la santé, l’Ambassadeur égyptien dit avoir informé le Président du Faso de l’appui que son pays apporte à l’hôpital pédiatrique Charles DE GAULLE et des médicaments que l’Egypte peut produire.
Au sujet de la lettre qu’il a remise au Président du Faso de la part du Président égyptien, le diplomate a souligné qu’elle rentre dans le cadre des concertations entre les deux dirigeants pour voir comment continuer à travailler ensemble.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso visite la Société des Industries militaires du Soudan

Au dernier jour de sa visite d’amitié et de travail au Soudan, le Président Roch Marc Christian KABORE a visité le 27 mars 2017, la Military Industry Corporation of Sudan (MIC-Sudan), la Société des Industries militaires du Soudan basée hors de la ville de Khartoum.
Accompagné des membres de sa délégation dont les ministres et les experts, le Président du Faso a d’abord eu droit à une présentation de la structure avant de visiter l’ensemble des infrastructures.
La Société des Industries militaires du Soudan est spécialisée dans la fabrication de produits militaires et civils. Elle travaille avec cinq groupes industriels dont trois militaires et deux civils. Cette unité industrielle qui fait la fierté du Soudan a pu répondre à tous ses besoins défensifs. Le MIC-Sudan a un potentiel considérable dans le domaine de maintenance des avions avec un centre de formation aux compétences reconnues sur le plan international.
Avec ses partenaires extérieurs, le MIC-Sudan fabrique de petits avions et des hélicoptères qui interviennent dans le domaine agricole. Les ressources humaines de la société sont essentiellement des jeunes hautement qualifiés qui ont un savoir-faire apprécié sur le marché international. Pour assurer la formation, la société dispose de trois simulateurs pour les avions de chasse et les hélicoptères et le Soudan se dit prêt et disponible pour accompagner les autres « pays frères africains ».
Les autorités soudanaises par la voix du premier responsable de la société qui avait à ses côtés, le Ministre soudanais de la Défense, se sont dites fières et honorées de recevoir le chef de l’Etat burkinabè dans leur complexe. Elles se disent prêtes à mettre leurs expériences au service du Burkina Faso.
Très touché par cette marque de confiance et cette considération, le Président du Faso a remercié le Ministre de la Défense pour l’accueil qui lui a été réservé et à sa délégation et aussi pour les informations qui lui ont été fournies. Il s’est dit « très impressionné par la vision stratégique qui a été développée par le Soudan d’assurer la défense de son territoire, de fabriquer du matériel et d’assurer la formation au bénéfice des pays frères ». Pour le chef de l’Etat, « nous devons assurer la coopération sud-sud dans tous les domaines, y compris le domaine militaire ». De ce point de vue, le Président Roch Marc Christian KABORE pense que « nous devons dans ces domaines, consolider nos relations et travailler ensemble de manière à pouvoir former nos pilotes et acquérir du matériel car nous sommes plus proches dans la réalité du terrain ».
La visite a pris fin par des démonstrations dans les simulateurs et sur le terrain avec des hélicoptères « made in Sudan ».

 

Une délégation de la communauté burkinabè vivant au Soudan reçue par le Président du Faso

Le Président Roch Marc Christian KABORE, en marge de sa visite d’amitié et de travail au Soudan, a reçu le 27 mars 2017 à Khartoum, une délégation de la communauté burkinabè.
Après l’entretien avec le chef de l’Etat, Monsieur Issouf OUEDRAOGO, doyen de la communauté burkinabè a fait noter que cette audience leur a donné l’opportunité d’adresser leurs vives félicitations au Président Roch Marc Christian KABORE depuis son élection à la tête du Burkina Faso. Concernant la situation nationale, nos compatriotes du Soudan condamnent fermement les attaques terroristes perpétrées contre le pays.
Pour la bonne marche de leur entité et pour faciliter leur séjour dans le pays hôte, les Burkinabè du Soudan, par la voix de leur doyen ont exposé leurs préoccupations au Président du Faso, essentiellement liées au manque de documents administratifs comme le passeport. Séance tenante, ils ont reçu des assurances du chef de l’Etat qui a instruit notre Ambassadeur au Soudan de diligenter le traitement de ce problème.
Le doyen des Burkinabè, âgé de 99 ans et qui vit au Soudan depuis dix ans, dit attendre justement l’obtention de ces documents pour poursuivre son chemin pour le hadj à la Mecque.

L’Union nationale des étudiants burkinabè au Soudan échange avec le Président du Faso

Avant de quitter la capitale soudanaise, le Président du Faso a échangé le 27 mars 2017 avec l’Union nationale des étudiants burkinabè au Soudan.
Selon le porte-parole de l’Union, Monsieur Mahamoudou CISSE, ils ressortent confortés après cet entretien avec le chef de l’Etat qui leur a prodigués des conseils quant à une meilleure intégration dans leur pays d’accueil.
Saisissant cette opportunité de rencontrer leur Président, les étudiants burkinabè lui ont exposé certaines difficultés auxquelles ils sont confrontés. Il s’agit notamment de la reconnaissance de leurs diplômes. Avec leur ministre de tutelle qui a assisté à l’audience, des voies seront explorées pour trouver des solutions à ce problème.
Les étudiants burkinabè au Soudan ont assuré le Président du Faso de leur soutien et de leur engagement à ses côtés pour un véritable développement du Burkina Faso.