Madame Sika KABORE apporte son soutien aux productrices de légumineuses à Kongoussi

La visite de périmètre irrigué sur la rive du Lac Bam a constitué un des axes majeurs de la cérémonie de clôture de l’Année internationale des Légumineuses qui s’est tenue le vendredi 10 février 2017 à Kongoussi dans la province du Bam.
Avant la visite, l’épouse du chef de l’Etat, Madame Sika KABORE, marraine de la cérémonie a plaidé la cause des femmes qui s’investissent dans cette culture.
« Notre pays a choisi de faire de la culture des légumineuses, notamment la filière niébé un des axes prioritaires de développement des cultures porteuses. Cela a pour objectif de tirer profit de la demande croissante de niébé, de son rôle majeur dans l’atteinte de la sécurité alimentaire ainsi que dans le cadre de la lutte contre la pauvreté des femmes surtout en milieu rural », a déclaré la marraine de l’AIL qui a invité ses sœurs« à s’investir encore plus dans la lutte contre la pauvreté qui partout dans le monde malheureusement, présente toujours un visage féminin ».
Madame Sika KABORE a aussi ajouté que « ces cultures sont déterminantes dans leur moyen de subsistance. Elles occupent une place de choix dans le panier alimentaire surtout en période de soudure et constituent une source importante de revenus indispensables pour assurer les dépenses quotidiennes du ménage ».
Pour illustrer l’engagement des femmes dans la culture des légumineuses et permettre aux visiteurs d’apprécier la réalité de ces braves productrices, une superficie aménagée de 4 hectares par la Fédération des Unions de Groupements de Coopératives maraîchères du Bam (FUGCOM/BAM) et qui comprend 46 membres dont 40 femmes a été visitée. Le premier semis y a été mis le 16 janvier 2017 et les résultats attendus 27 jours après sont prometteurs car la production sera de 4,8 à 6 tonnes.
Ce site selon l’épouse du chef de l’Etat, « constitue une illustration palpable de l’engagement des femmes dans la production et la valorisation des légumineuses, en particulier le niébé ».
Madame Sika KABORE a alors plaidé pour plus de soutiens au profit des productrices. « J’invite les partenaires techniques et financiers à plus d’engagement pour l’amélioration de la performance de la filière légumineuse en faveur des femmes. La détermination des femmes dans la production des légumineuses démontre leur farouche volonté de se prendre en charge par le fruit de leur propre labeur ».
A la fin de la cérémonie, les autorités ont été conduites au bord du Lac Bam où un exposé leur a été fait sur l’état de dégradation du lac qui impacte sérieusement sur sa capacité de rétention d’eau.