« AFREXIMBANK va contribuer au PNDES à hauteur de 1,4 milliards de dollars », déclare son PDG, le Docteur Okey ORAMAH


Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience dans la matinée du mardi 14 février 2017, une délégation de financiers africains avec à sa tête, le Président Directeur Général (PDG) de la Banque africaine d’import-export (AFREXIMBANK), le Docteur Okey ORAMAH.
A sa sortie d’audience, la délégation, par la voix de Docteur ORAMAH a dit être venue remercier Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE pour « son soutien accordé à la Banque africaine d’import-export (AFREXIMBANK) ».
Monsieur Okey ORAMAH a confié avoir également saisi cette opportunité pour « approfondir les discussions qui ont été entamées au Caire en Egypte et également à Paris il y a quelques temps, concernant le Plan national de développement économique et social (PNDES) qui est à hauteur de 26 milliards de dollars et pour lequel la banque va contribuer à hauteur de 1,4 milliards de dollars ».
Il a expliqué que les échanges ont aussi porté sur l’industrialisation, notamment le développement des industries au Burkina Faso, sur l’énergie solaire, sur le développement du chemin de fer et en particulier « un chemin de fer qui va connecter le Burkina Faso à d’autres pays de la sous-région ».
Enfin, le PDG de AFREXIMBANK a parlé du financement du commerce qui est vraiment sa spécialité au niveau de la banque. « Il s’agira de voir comment nous pouvons aider le Burkina à continuer d’importer certaines matières premières clés pour son développement », a-t-il laissé entendre avant d’ajouter que le Burkina Faso, en tant que pays enclavé a des échanges extrêmement nombreux avec les pays limitrophes, qu’il s’agisse de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Bénin, du Niger, du Ghana ou du Togo. Ce qui nécessite selon lui, beaucoup d’infrastructures logistiques.
Selon Monsieur Okey ORAMAH, « l’un des engagements de la banque est d’aider les entreprises locales à pouvoir transiter avec ces pays. Notamment, en construisant des infrastructures de stockage, en améliorant les infrastructures de transport. Ce qui permettra de réduire le coût des échanges entre le Burkina Faso et ses partenaires ».
AFREXIMBANK a été fondée à Abuja au Nigeria en 1993 par les gouvernements africains, des investisseurs privés et institutionnels africains, ainsi que des institutions financières et investisseurs privés extérieurs au continent, dans le but de financer, promouvoir et développer les échanges intra-africains et extra-africains. Elle vise surtout à stimuler l’expansion, la diversification et le développement continu du commerce africain tout en agissant en tant qu’institution financière de premier plan, à but lucratif et socialement responsable, et en tant que centre d’excellence en matière de commerce en Afrique.