Les vingt ans de la JNP sous le signe de l’introspection

La cérémonie commémorative de la 20ème édition de la Journée nationale du Paysan (JNP) s’est tenue ce vendredi 12 mai 2017 à Kaya, chef-lieu de la région du Centre-Nord. La cérémonie a été présidée par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE. Il avait à ses côtés, pour l’occasion, le Premier ministre, des présidents d’institution, des membres du gouvernement et de nombreux représentants des corps constitués.
« 20 ans d’existence, bilan et perspectives », c’est sous ce thème que s’est ouverte ce matin à Kaya la 20ème édition de la Journée nationale du Paysan (JNP). Devant les acteurs du monde paysan venus des quatre coins du pays, plusieurs personnalités se sont succédé à la tribune pour se prononcer sur l’initiative de cet important rendez-vous entre les autorités étatiques et les producteurs. La parole de ces derniers a été portée à la tribune par le Naba Seydou OUEDRAOGO, président de la Chambre nationale d’Agriculture (CNA). Il s’est réjoui de la tenue régulière de cette rencontre qui permet aux producteurs d’évoquer avec le sommet de l’État, les besoins et difficultés du secteur agricole.
Au chapitre des besoins, le président de la CNA a souligné la nécessité d’un encadrement juridique et l’accompagnement financier du monde paysan. Il a lancé un appel aux autorités pour un appui en vue d’une meilleure organisation des producteurs pour faire face aux défis des changements climatiques. Le porte-parole des producteurs a également souhaité qu’ils soient impliqués à toutes les initiatives engagées en faveur du monde paysan car pour lui, « l’agriculture ne peut se développer sans les agriculteurs eux-mêmes », avec le soutien du gouvernement.
Pour le représentant national des agriculteurs, le choix du thème de cette édition de la JNP est « judicieux » car il permettra d’améliorer l’organisation des éditions à venir et surtout de pérenniser l’initiative. Au nom de ses pairs, il s’est engagé à mettre en œuvre les recommandations qui seront issues de ces assises.
La cérémonie a également été marquée par l’intervention du représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), au Burkina Faso, Monsieur Aristide ONGONE OBAME. Il a lancé un appel aux producteurs à travers leurs structures fédératives, ainsi que tous les acteurs à « s’impliquer pleinement dans la réflexion et à contribuer de par leurs compétences et expériences, à la proposition d’une formule de la JNP qui place l’agriculture du Burkina Faso au cœur des défis majeurs du troisième millénaire ».
Faisant le bilan des 20 ans des JNP, pour coller au thème de cette édition, Monsieur OBAME a noté que l’un des acquis majeurs est le renforcement des capacités des acteurs du monde rural qui permet aujourd’hui à ces acteurs d’être « une force de proposition et de véritables et crédibles interlocuteurs du gouvernement et des partenaires ».
S’exprimant à son tour, le Ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Monsieur Jacob OUEDRAOGO a jeté un regard rétrospectif sur l’initiative des JNP depuis la première édition tenue à Léo en 1993. Pour lui, la JNP a « connu plusieurs évolutions tant dans son contenu que dans son format ». Elle aura servi, selon le ministre, « de cadre de promotion des produits agro-sylvo-pastoraux, halieutiques et fauniques mais aussi une occasion d’exposer, d’échanger et de dégager les réponses aux principaux défis du secteur rural ». Le Ministre Jacob OUEDRAOGO a soumis à l’assistance, les recommandations d’une réflexion portée sur le format des JNP à venir. L’examen desdites recommandations permettra, selon lui, de « dégager le format de l’organisation de la JNP qui serait plus efficace et plus efficient face aux préoccupations des acteurs du monde rural »
À l’issue de la cérémonie, 108 acteurs de développement issus des secteurs de l’environnement, de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche ont reçu des distinctions. Le chef de l’État a également procédé à l’ouverture de la foire qui laisse apprécier les potentialités du monde rural de notre pays.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso