Le Président Alassane OUATTARA à Ouagadougou pour la Conférence au Sommet du 6e TAC

Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA est arrivé ce lundi 17 juillet 2017 à Ouagadougou, dans le cadre de la 6e Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération entre le Burkina Faso et son pays. Le Président ivoirien a été accueilli par son homologue burkinabè, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, le président de l’Assemblée nationale du Burkina, les deux gouvernements réunis, des présidents d’institution et une forte communauté ivoirienne.
C’était une mobilisation des grands jours cet après-midi du 17 juillet 2017 à l’Aéroport international de Ouagadougou pour souhaiter la bienvenue au Président ivoirien qui a été accueilli au pied de l’avion par son homologue burkinabè. Les deux chefs d’Etat ont suivi l’exécution de l’hymne national de leur pays avant de prendre un bain de foule.
S’adressant aux médias, le chef de l’Etat ivoirien s’est réjoui de la tenue de la 6e Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération, qui est pour lui « une forme achevée de la coopération Sud-Sud ». Au sujet du menu des travaux qui réuniront les deux chefs d’Etat et leur gouvernement le 18 juillet 2017, le Président Alassane OUATTARA a indiqué que des dossiers importants seront « examinés et validés ». Il s’est dit confiant quant à l’amélioration continue de la situation socio-économique des deux pays grâce à ces liens forts de coopération.
Un travail préalable a été accompli par les experts et les gouvernements des deux pays et le Président ivoirien a estimé que cette 6e Conférence au Sommet doit pouvoir montrer aux populations des avancées significatives enregistrées dans le cadre du TAC.
Le Président Alassane OUATTARA se veut optimiste quant aux retombées du TAC pour les populations. « Nous devons aller encore plus vite et je suis certain qu’avec mon frère, le Président KABORE, nous ferons en sorte qu’il y ait une matérialisation des engagements qui ont été pris par les deux gouvernements. Et que le suivi sera également maintenu. Que les populations puissent bénéficier des progrès qui sont en cours dans les deux Etats », a-t-il confié aux journalistes.
Enfin, le chef de l’Etat ivoirien a remercié son « frère » burkinabè pour l’accueil chaleureux qui lui est réservé à chaque fois qu’il vient à Ouagadougou.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso