Grande chancellerie des Ordres burkinabè : Le Président du Faso inaugure le nouveau siège

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Grand maître des Ordres burkinabè, a présidé dans l’après-midi du jeudi 28 septembre 2017 à Ouagadougou, la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de la Grande chancellerie des Ordres burkinabè.
Cette cérémonie d’inauguration met fin à 72 heures de travaux d’un atelier national d’amendement et de validation des propositions de réforme pour une meilleure administration des Ordres burkinabè.
Dans son discours d’inauguration, le Grand chancelier des Ordres burkinabè, le Colonel André Roch COMPAORE, a révélé que le montant total des investissements du nouveau siège de la Grande chancellerie, un bâtiment à trois niveaux, a coûté la somme d’un milliard 350 millions de francs CFA.
Il a souligné qu’il reste à réaliser un terrain de sport estimé à 40 millions et pour lequel une convention a été signée entre son institution et la Loterie nationale burkinabè (LONAB).
Un autre projet en cours au niveau de la Grande chancellerie est l’informatisation des différentes structures de cette institution républicaine, à hauteur de 112 millions de francs CFA, a-t-il signifié.
Revenant sur les conclusions de l’atelier national d’amendement et de validation des propositions de réforme pour une meilleure administration des Ordres burkinabè dont la clôture est intervenue en fin de matinée, le Grand chancelier s’est adressé aux participants en ces termes : « Sur certaines questions comme le mode et les procédures de désignation des récipiendaires, les mesures disciplinaires à l’encontre des membres de l’Ordre, le mode de calcul de l’ancienneté pour la promotion, la déconcentration des services de la Grande chancellerie, la réorganisation des Ordres spécifiques, vous avez apporté des réponses assez claires et constructives qui vont permettre au Grand chancelier de mener à bien sa mission ».
Il a traduit aux participants de l’atelier, toute sa reconnaissance et sa gratitude en précisant que les différentes suggestions et recommandations contribueront sans doute à l’amélioration du dispositif règlementaire.
Avant de clore son propos, le Colonel André Roch COMPAORE a pris l’engagement que son institution « œuvrera aux côtés du Grand maître des Ordres burkinabè pour que les conclusions de l’atelier soient prises en compte dans les nouveaux décrets portant institution, organisation et fonctionnement de la Grande chancellerie des Ordres burkinabè, ainsi que les réformes proposées ».
A la fin de la visite guidée des locaux, le chef de l’Etat a écrit le message suivant dans le livre d’or de l’institution : « C’est avec un grand plaisir que j’inaugure en ce jour le siège de la Grande chancellerie. On peut dire que la modernisation de l’administration est en marche dans cette institution républicaine : nouveau siège, informatisation en cours, mise en œuvre bientôt de nouveaux textes. Félicitations pour ce bon travail ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso