Mémorial Thomas SANKARA : Le Président du Faso apporte sa contribution


Le stade municipal Issoufou Joseph CONOMBO de Ouagadougou a abrité le lundi 2 octobre 2017, le lancement officiel de la campagne de souscription populaire pour le Mémorial Thomas SANKARA. Cette cérémonie a été également marquée par la commémoration des 30 ans de l’assassinat du Président Thomas SANKARA. Le Président du Faso, le Premier ministre, le président de l’Assemblée nationale, des présidents d’institution et des membres du gouvernement, ont assisté à cette cérémonie en présence du parrain, l’ancien chef de l’Etat ghanéen, Monsieur John Jerry RAWLINGS.
Pour financer la construction du mémorial Thomas SANKARA, le comité international mis sur pied à cet effet a emprunté une méthode chère au père de la Révolution : l’effort populaire. Ainsi la campagne lancée ce lundi 2 octobre 2017 a été placée sous le signe de la « participation au financement du Mémorial en souscrivant à ce projet populaire pour un homme du peuple ». L’initiative a mobilisé des écrivains, des cinéastes, des artistes, des compagnons de lutte du père de la Révolution de 1983 et l’Etat burkinabè qui assure au projet un soutien technique, à travers une dizaine de départements ministériels.
Selon le président du comité international pour le Mémorial Thomas SANKARA, le Colonel-Major Bernard SANOU, « ce projet est né de la volonté de fédérer plusieurs initiatives à travers le monde, visant à honorer et à promouvoir la pensée politique et les actions de la Révolution burkinabè de 1983 ». L’ancien compagnon du leader de la Révolution a souligné qu’au-delà de magnifier le leadership du Président Thomas SANKARA, le mémorial une fois érigé sera un lieu de souvenir et d’éducation pour les jeunes générations.
Dans un discours fort ovationné par le public, le président d’honneur du comité international pour le Mémorial Thomas SANKARA, Monsieur John Jerry RAWLINGS, a rappelé les combats du père de la Révolution burkinabè pour l’environnement et l’éducation, ainsi que « son ambitieuse politique agricole ». Il a lancé un appel aux Burkinabè et aux amis du Burkina Faso à contribuer chacun pour le financement du mémorial.
Après avoir glissé sa contribution dans l’urne, le chef de l’Etat burkinabè, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a fait noter qu’il « était important que nous puissions reconnaître au père de la Révolution qui a été un modèle de combativité, qui a développé des valeurs dans ce pays, de pouvoir être reconnu et que sa mémoire puisse traverser les âges et les Nations ».
Selon les organisateurs, le peuple nigérien a déjà envoyé une contribution d’un million de F CFA. Les contributions peuvent se faire à travers des virements bancaires, le transfert par téléphonie mobile ou directement dans les urnes apprêtées à cet effet.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso