Coopération Burkina-Bénin : Les deux Présidents s’engagent pour l’intégration sous régionale

Pour la seconde et dernière journée de sa première visite d’amitié et de travail au Burkina Faso, le Président du Bénin, Son Excellence Monsieur Patrice TALON, s’est rendu au palais présidentiel ce mardi 10 octobre 2017. Il a été reçu en audience par son homologue burkinabè, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE. Les deux chefs d’Etat ont assisté à la signature d’un communiqué conjoint par leur chef de la diplomatie, avant d’animer ensemble un point de presse.
Pendant l’audience de ce mardi 10 octobre 2017, les deux chefs d’Etat ont donné la preuve des relations empreintes de respect et de cordialité qui les unissent. Ces liens particuliers ont sans doute facilité leur convergence du vue sur les questions de développement qui impliquent les deux pays, le Burkina Faso et la République du Bénin. Ils ont ainsi convenu, selon les termes du communiqué conjoint, dont lecture a été faite par le Ministre burkinabè en charge des Affaires étrangères, Monsieur Alpha BARRY, de « mettre en œuvre de grands projets intégrateurs routiers, ferroviaires et énergétiques dans l’espace UEMOA ».
Pour mieux faire face aux défis sécuritaires et aux trafics illicites, les deux chefs d’Etat se sont engagés pour la « mutualisation des moyens et le partage d’informations ». Sur les questions internationales, les Présidents burkinabè et béninois ont « condamné les essais nucléaires de la République Démocratique Populaire de Corée qui menacent la paix dans la péninsule coréenne et ont appelé à un respect des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité ».
Pendant le point de presse, le Président Patrice TALON est revenu sur sa détermination à faire du Président du Faso, « son premier et principal partenaire de la promotion des idées et des stratégies à mettre en place pour renforcer la coopération et l’intégration au sein de l’UEMOA ». A ce titre, il a adressé une invitation à son homologue burkinabè à se rendre en visite officielle au Bénin ; une invitation qui a reçu une réponse positive.
Réagissant à une question sur le F CFA qui alimente des débats en ce moment, le Président béninois s’est voulu rassurant : « la monnaie se porte très bien. Nous n’avons pas de problème d’échange sur le plan international ». Il reconnaît seulement « qu’il y a lieu de donner une réponse forte à la communauté internationale, à nos concitoyens sur la santé du F CFA, sur le chemin parcouru par le F CFA, sur l’avenir du F CFA ».
Dressant le bilan de ces deux jours de visite de son homologue béninois, le Président du Faso s’est félicité de cette visite « fructueuse pour le Burkina Faso ». Il a fait remarquer que cette visite leur a donné l’occasion de discuter sur les préoccupations de la sous-région et de « partager la nécessité de consolider les relations entre les deux pays ». Il s’est également réjoui de leur « convergence de vue sur les questions d’intégration, de sécurité et sur la boucle ferroviaire qui est un projet intégrateur structurant pour nos différents pays en termes d’échanges ».
Les grandes questions abordées durant ce séjour seront examinées en détails à la faveur d’une commission mixte qui devra se tenir à Cotonou avant la fin de l’année.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso