Visite du Président du Faso à Genève : Les Burkinabè de la Suisse veulent apporter leurs pierres à la construction de l’édifice national

C’était une première pour la communauté burkinabè vivant en Suisse d’être reçue par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE le dimanche 15 octobre 2017 pour des échanges directs. La rencontre s’est focalisée sur les développements de l’actualité nationale.
Les Burkinabè vivant en Suisse ont fait résonner les instruments de musique traditionnelle du pays sur les bords du Lac Léman pour accueillir le Président du Faso. Ils sont venus de plusieurs régions de la Confédération helvétique pour échanger avec le Président du Faso. Vivant loin de la terre natale, nos compatriotes de la Suisse ne sont pas moins connectés aux réalités du pays. Face au chef de l’Etat, ils ont donné leur lecture de l’évolution de l’actualité nationale, en mettant en exergue leurs préoccupations liées aux questions de justice pour les dossiers du putsch manqué, des assassinats politiques et des crimes économiques. Les compatriotes vivant en Suisse ont également voulu être rassurés par le chef de l’Etat sur les questions de sécurité alimentaire et de l’accès à la formation professionnelle pour créer plus d’emplois au profit des jeunes. Ils ont souhaité de la part du gouvernement burkinabè, des efforts pour maîtriser l’inflation dans les transactions immobilières. Par la voix de Monsieur Désiré DABIRE, Secrétaire exécutif de l’Association des Burkinabè de la Suisse, ils ont interpellé le gouvernement sur les défis sécuritaires qui selon eux freinent l’élan de certains investisseurs.
Le Président Roch Marc Christian KABORE a tenu à rassurer les Burkinabè vivant en Suisse sur les dispositions prises par le Gouvernement pour garantir la sécurité à l’intérieur du pays. Il a aussi évoqué les dispositions prises au niveau sous régional pour limiter les déplacements des terroristes le long de nos frontières. Sur les questions de la cohésion nationale, le Président du Faso a fait remarquer que « sans la vérité et la justice, la réconciliation est un vain mot ». Pour aller vers cette réconciliation tant souhaitée, le Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité nationale (HCRUN) épluche plus de 5000 dossiers liés aux crimes économiques et politiques, aux crimes de sang, a fait savoir le Président du Faso. Il a aussi signalé l’ouverture des grands dossiers pendants par la justice qui poursuit ses travaux en toute indépendance.
Pour consolider les bases de notre démocratie, le Président Roch Marc Christian KABORE a mentionné les réformes politiques et institutionnelles engagées de manière participative en vue d’équilibrer les pouvoirs. Il a invité la diaspora à s’impliquer à la construction de la mère patrie et à respecter les lois de leur pays d’accueil. Il a particulièrement invité les hommes d’affaires burkinabè vivant en Suisse à accompagner la mise en œuvre du Plan national de Développement économique et social (PNDES).
La diaspora burkinabè en Suisse est estimée à environ 500 personnes. Elle compte des étudiants, des fonctionnaires internationaux, des travailleurs immigrés et des promoteurs culturels.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso