Le Président du Faso dresse un bilan positif de son séjour au Sénégal et en Suisse


Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a regagné Ouagadougou dans la soirée du 17 octobre 2017, au terme d’un voyage officiel au Sénégal et en Suisse effectué du 13 au 17 octobre 2017.
Le Président du Faso trouve que ces deux missions ont été positives en ce sens qu’il a été question de discuter de coopération, de développement, de questions de sécurité. « Partout où nous sommes passés, leur soutien au G5 Sahel a été réaffirmé. Nous avons visité quelques projets du Plan Sénégal émergent qui est le programme du Président Macky SALL, comme le Train Express Régional, le nouvel aéroport Blaise DIAGNE qui est quasiment en fin de construction. Nous avons également avec la Présidente de la Confédération Suisse, discuté des problèmes de coopération puisque le Burkina Faso a été retenu par la Suisse comme étant membre de son cadre de coopération. Ceci est une bonne nouvelle. Nous avons envisagé ce que nous faisons déjà ensemble et regardé quelles sont les nouvelles perspectives. C’est ainsi qu’ils peuvent nous accompagner dans la formation en ligne au niveau universitaire, au niveau de la formation professionnelle et nous appuyer pour que nous puissions bénéficier des fonds verts afin que nous puissions récupérer les terres dégradées et également procéder au reboisement », a indiqué le chef de l’Etat.
Au niveau du G5 Sahel, le Président du Faso a soutenu que la Suisse est un pays neutre. De ce point de vue, elle ne peut pas s’engager au plan militaire, mais elle peut participer à la formation des policiers sur le point de la sécurité aux frontières, etc.
Pour le Président du Faso, ces sorties sont des occasions de rencontrer nos compatriotes qui vivent dans ces pays. « Nous l’avons fait au Sénégal et en Suisse. Non seulement pour donner les nouvelles du Burkina Faso, mais également prendre des nouvelles des situations dans lesquelles nos compatriotes vivent dans ces différents pays. Ces échanges ont été productifs pour les uns et les autres », a déclaré le chef de l’Etat.
Enfin, nous avons rencontré en Suisse plus de 70 ONG qui interviennent au Burkina Faso et nous avons avec eu une « discussion extrêmement pratique avec ces ONG concernant leurs interventions. Puisque le gouvernement travaille à ce que toutes les ONG intègrent leurs actions dans le cadre de la politique de développement économique du Burkina Faso. Par ailleurs, elles ont des problèmes qu’elles ont posé qui correspondent au coût du visa qu’elles doivent chaque fois payer pour venir au Burkina Faso alors qu’elles apportent de l’aide aux populations. Elles ont des problèmes également concernant les containers qu’elles amènent avec des aides matériels pour les populations sur lesquels elles estiment qu’elles mettent parfois 3 mois pour sortir le matériel, ce qui retarde les projets inutilement. Ce sont des questions qui ont été posées pour lesquelles nous nous sommes engagés à rechercher les meilleures solutions qui permettent de renforcer cette coopération entre les ONG et l’Etat burkinabè », a expliqué le Président du Faso.
Le chef de l’Etat a estimé que c’est une mission de quatre jours qui a été très fructueuse en rencontres, en découvertes. Et je voudrais me réjouir toujours de « l’image positive que le Burkina a dans ces différents pays », a conclu le Président du Faso.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso