Energies renouvelables : Les Présidents burkinabè et français inaugurent la centrale solaire de Zagtouli

Le Président de la République française, Son Excellence Monsieur Emmanuel MACRON, a clos sa visite officielle de trois jours au Burkina Faso par l’inauguration ce mercredi 29 novembre 2017 dans la matinée, en compagnie du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli, à l’Ouest de Ouagadougou. L’élément majeur de cette cérémonie en plus de l’inauguration, c’est l’annonce faite par le Président du Faso dans son discours inaugural, du lancement du « Plan solaire dénommé « Yeelen » qui signifie lumière et qui va permettre d’installer et de démarrer courant 2018, une autre centrale solaire de 40 mégawatts à Ouagadougou, 10 mégawatts au total dans trois villes moyennes et 700 nouveaux villages à électrifier ». S’agissant de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli, le chef de l’Etat a souligné qu’elle est la traduction concrète de l’engagement de l’Etat burkinabè en matière d’énergie, d’exploiter de façon rationnelle ses « ressources naturelles en vue de produire une énergie plus verte, moins coûteuse et destinée à soutenir l’industrie et l’économie nationales ». Un engagement rendu possible pour la centrale solaire de Zagtouli grâce à l’appui des partenaires que sont l’Union européenne (UE) et l’Agence française de Développement (AFD). « C’est le lieu au-delà du financement de cette centrale solaire, de saluer le soutien qu’elles apportent de façon remarquable à tous les projets de développement de notre pays », a témoigné le Président KABORE. Le Président du Faso a rappelé que le Burkina a pris la ferme résolution de mettre tout en œuvre pour exploiter l’une de ses principales ressources naturelles qu’est le soleil. « En effet, a-t-il souligné, notre pays bénéficie d’un important gisement solaire avec le rayonnement de 5,5 kilowatts heure par mètre carré et par jour. D’où mon engagement à accroître l’offre d’énergie et à inscrire le pays dans la logique de l’exploitation de ce gros potentiel solaire afin de faire du mix-énergétique une réalité concrète à même de contribuer à la réduction des coûts de production de l’énergie électrique ». Pour clore son propos, le chef de l’Etat a exprimé sa gratitude, celle du gouvernement et du peuple burkinabè au Président MACRON et au peuple français pour « l’amitié, la solidarité et le vent nouveau qui souffle sur la coopération entre les deux Nations ». Pour le Président Emmanuel MACRON, l’inauguration de la centrale solaire de Zagtouli est celle de l’image d’une Afrique qui s’engage vers des solutions durables, écologiques, à la fois au bénéfice concret et immédiat des populations et de l’agenda global climat. Il a salué « l’achèvement d’un projet qui illustre l’exemplarité du Burkina Faso ». Selon le Président de la République française, la centrale solaire de Zagtouli est un pas important vers le développement économique et a été réalisée dans les meilleurs standards internationaux grâce à la synergie d’actions entre l’expertise européenne et locale. « Zagtouli illustre aussi le savoir-faire burkinabè, celui de la SONABEL qui a démontré sa capacité à piloter un projet d’envergure qu’elle exploitera bientôt. Celui aussi des entreprises burkinabè qui ont été actives sur le chantier ». Le troisième élément fort de ce projet de Zagtouli, c’est sa dimension climat, a ajouté le Président MACRON. « Zagtouli démontre qu’au sahel, il est possible de concilier efficacité économique et lutte contre le réchauffement climatique ». D’une capacité de 33 mégawatts crêtes, composée de 129 600 panneaux solaires ayant chacun une capacité de 260 watts crêtes, cette centrale solaire a été érigée sur 60 hectares et constitue la plus grande en Afrique de l’ouest, selon le Directeur général de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL), Monsieur François de Salles OUEDRAOGO. Elle permettra annuellement au Burkina Faso, d’injecter par une production de 56 gigawatts heures, soit 5% du réseau national interconnecté et de réduire de 26 000 tonnes sa consommation de carbone. La centrale solaire de Zagtouli a coûté la somme de 47 millions 500 mille euros. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso