Le Président du Faso lance les travaux de construction de l’ Université Ouaga II

Le Président du Faso lance les travaux de construction de l’ Université Ouaga II Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a procédé au lancement des travaux de réalisation d’infrastructures au profit de l’Université Ouaga II, le vendredi 19 janvier 2018 à Gonsin, à la périphérie Est de Ouagadougou. Les infrastructures à ériger, d’un coût d’environ 13 milliards de FCFA, sont destinées à l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences et Techniques (UFR/ST). Elles se composent d’une cité universitaire d’une capacité totale de 1 500 lits, d’un restaurant de 800 places, d’une cinquantaine de bureaux, d’un immeuble bloc pédagogique d’une capacité de 2 400 étudiants, d’un centre multimédia, d’un foyer et des commodités diverses. Le projet a bénéficié du financement de la Banque arabe pour le Développement en Afrique (BADEA) et du Fonds de l’OPEP pour le Développement international (OFID). Selon son président, le Professeur Stanislas OUARO, l’Université Ouaga II créée en 2007 par le gouvernement, a pour objectif principal de contribuer significativement à la résolution des problèmes de formation et de recherche au Burkina Faso, mais aussi et surtout de désengorger l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO. Les filières de formation de l’Université Ouaga II portent sur les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEIM). Outre le fait que cela va réduire la pression en termes de demande d’orientation à l’Université Ouaga I, ces filières vont répondre aux Objectifs de Développement Durable (ODD) qui préconisent qu’au moins 50% des bacheliers soient orientés vers les STEIM pour espérer amorcer un développent véritable, a souligné le Professeur OUARO. Dans le discours de lancement, le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, le Professeur Alkassoum MAÏGA, a expliqué que la présente cérémonie s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES en son axe 2, à savoir développer le capital humain. Il a saisi l’occasion pour annoncer la remise le samedi 20 janvier 2018, de 135 bus destinés au transport des étudiants et la signature le même jour d’un accord de financement avec la BADEA de 14 milliards de FCFA pour la réalisation d’une UFR/ST et une cité universitaire à l’Université Norbert ZONGO de Koudougou. A l’issue de la pose de la première pierre, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a souligné à la presse l’exemplarité des relations entre le Burkina Faso et la BADEA. Il a remercié le Directeur général de la BADEA, venu spécialement pour la circonstance, et souhaité que cette institution « continue à nous appuyer pour le développement du monde universitaire, le renforcement des conditions d’études des étudiants ». Selon le Président du Faso, « l’Université est une construction permanente, une extension permanente et l’idée c’est de désengorger l’Université Ouaga I Joseph KI-ZERBO. Vous avez entendu de la part du Président de l’Université Ouaga II les questions préalables qu’il nous faut lever pour permettre ce désengorgement. Je voudrais le rassurer qu’une fois qu’ils nous déposeront les rapports, nous prendrons les dispositions pour que cela soit effectivement mis en œuvre ». Le chef de l’Etat a également salué et remercié toutes les autorités coutumières qui ont accepté de céder leurs terres pour la construction de cette université et les a rassurés par rapport aux doléances exprimées par leur représentant. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso