Présentation de vœux 2018 : Les femmes du Burkina communient avec Madame Sika KABORE

Les représentantes des différentes couches socio-professionnelles venues des 45 provinces du pays ont communié le vendredi 19 janvier 2018 avec Madame Sika KABORE, épouse de Son Excellence Monsieur le Président du Faso à la faveur d’une cérémonie de présentation de vœux. C’était sur la plate-forme de la Présidence du Faso à Ouagadougou. Par la voix de l’épouse du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Madame Olga SANKARA, les femmes du Burkina ont reconnu et salué le combat que mène Madame Sika KABORE aux côtés du gouvernement en leur faveur. Elles ont toutefois noté quelques préoccupations qui subsistent. Il s’agit entre autres de la prise en charge intégrale des maladies spécifiques à la femme, de l’allocation conséquente de ressources matérielles et financières à la lutte contre les pratiques néfastes aux droits de la femme. Madame SANKARA a aussi évoqué la construction et l’équipement des maisons de la femme et des centres de promotion féminine. Elle a par ailleurs plaidé pour l’allégement des conditions d’accès et de remboursement des crédits et la facilitation de l’accès des femmes entrepreneures agricoles aux attestations de possession foncière rurale. L’épouse du premier vice-président de l’Assemblée nationale a marqué la disponibilité des femmes du Burkina à accompagner l’épouse du Président du Faso dans ses « missions pour la promotion de la femme et la réduction des inégalités au Burkina Faso ». Dans son discours réponse, Madame Sika KABORE a saisi l’occasion pour revisiter la situation de la femme burkinabè et envisager les mesures en vue d’améliorer continuellement ses conditions d’existence. Le gouvernement burkinabè a déjà entrepris plusieurs actions dans ce sens sur lesquelles l’épouse du Président du Faso est revenue. Il s’agit entre autres de la dotation des intrants agricoles à 500 femmes rurales, de l’appui financier aux coordinations des organisations féminines pour l’identification des victimes de violences faites aux femmes et aux filles. Au nombre des actions entreprises pour améliorer les conditions de la femme, Madame KABORE a également souligné la poursuite de l’opérationnalisation du programme spécial de création d’emplois pour les femmes et les jeunes et l’ouverture d’un centre de formation des aides familiales à Fada N’Gourma. Elle a noté avec satisfaction l’organisation de journées de sensibilisation et d’information sur la formalisation des entreprises des femmes et l’octroie de bourses en priorité aux filles régulièrement inscrites dans les établissements publics ou privés. Contre les maux qui freinent l’épanouissement des femmes, l’épouse du chef de l’Etat s’est engagée notamment « à soutenir les efforts nationaux de prévention et d’élimination du mariage d’enfants ». Elle a aussi réitéré son « engagement à apporter tout l’appui nécessaire à la réalisation de la justice sociale à travers l’égalité des sexes et la prise en charge de la femme par elle-même ». Madame Sika KABORE a exhorté ses « sœurs » à améliorer leur organisation et leur structuration socio-professionnelles afin de faciliter l’accompagnement de leurs projets par les différents partenaires au développement du Burkina Faso. Avant de clore son propos, l’épouse du Président du Faso a « prié le Tout-Puissant de consolider la paix dans notre pays et de faciliter la contribution de tous les Burkinabè à l’œuvre de construction nationale ». La Direction de la Communication de la Présidence du Faso