La Journée des légumineuses célébrée à Koumbané en présence du Président du Faso et du Directeur général de la FAO

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé la cérémonie commémorative de la Journée des légumineuse, le lundi 19 février 2018 à Koumbané, commune rurale de Namissiguima dans le Yatenga, avec à ses côtés le Directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), Monsieur José GRAZIANO da Silva. Cette Journée, première du genre et qui a connu la présence du président de la Confédération mondiale des légumineuses (GPC), Monsieur Huseyin ARSLAN était placée sous le thème : «Promouvoir les légumineuses pour la création d’emplois au profit des jeunes et des femmes et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ». Les légumineuses produites au Burkina Faso comprennent essentiellement le niébé, le voandzou, le soja et l’arachide. Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune de Namissiguima, Monsieur Amadé BELEM a démontré, chiffres à l’appui, la capacité de production des populations de la région du Nord : « Pour la campagne humide écoulée, notre région a atteint une production de niébé de 106 786 tonnes, 27 465 tonnes d’arachides et 5 765 tonnes de voandzou et se classe 3e au niveau national après la Boucle du Mouhoun et le Centre-Ouest ». Le maire a cependant lancé un cri de cœur à l’endroit de ses illustres hôtes sur le fait que les retenues d’eau qui constituent la principale possibilité d’irrigation des légumineuses sont fortement dégradées et connaissent des tarissements précoces. Prenant l’exemple du barrage de Tougou, construit dans les années 1960 sur les berges duquel s’est déroulée la cérémonie, le maire Amadé BELEM, a affirmé que « si rien n’est fait pour réhabiliter ce barrage, importante infrastructure socioéconomique pour des milliers de producteurs agricoles et d’éleveurs, il ne sera plus qu’un souvenir dans une dizaine d’années ». Le Directeur général de la FAO lui, a dans son discours, remercié le couple présidentiel burkinabè pour son implication dans la promotion des légumineuses. En effet, a-t-il rappelé, en février 2016, le Burkina Faso a abrité la cérémonie commémorative officielle de l’année internationale des légumineuses. En 2017, ce fut la tenue d’une rencontre internationale sur la thématique ayant abouti à la « Déclaration de Ouagadougou ». Une Déclaration qui a été adoptée par l’ensemble des pays membres de la FAO au cours de leur assemblée générale. Monsieur GRAZIANO da Silva a donc encouragé le Burkina Faso, par l’intermédiaire du Président du Faso, à porter le dossier à la prochaine Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) visant à « l’institutionnalisation d’une Journée internationale des légumineuses ». Dans le discours officiel du Président du Faso prononcé par le Ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Monsieur Jacob OUEDRAOGO, la culture des légumineuses est pratiquée par 69,2% des ménages agricoles et 46,5% des femmes responsables de parcelles y tirent une grande partie de leurs revenus. Le Ministre OUERAOGO a profité pour rappeler les objectifs de l’institutionnalisation d’une Journée internationale des légumineuses. Il s’agit de solliciter l’appui des partenaires pour le financement et le développement des filières, de promouvoir la valeur et l’utilisation des légumineuses dans l’ensemble du système alimentaire, ainsi que leurs avantages dans la fertilité des sols, de lutter contre le changement climatique et contre la malnutrition. Cette institutionnalisation vise aussi, a-t-il ajouté, à encourager les connexions tout au long de la chaîne alimentaire pour favoriser la production, la recherche, une meilleure utilisation de la rotation des cultures, relever les défis de leur commercialisation et enfin d’attirer l’attention sur leur importance pour une production alimentaire durable et une alimentation équilibrée. La cérémonie a pris fin par des distinctions honorifiques décernées au Président du Faso et à son épouse, une visite de parcelles de production et de stands d’exposition des cultures légumineuses. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso