Conférence internationale de haut niveau sur le G5 sahel à Bruxelles : 414 millions d’euros annoncés

414 millions d’euros ont été annoncés ce vendredi 23 février 2018 par les pays membres du G5 Sahel lors de la Conférence internationale de haut niveau tenue au siège de la Commission européenne à Bruxelles en Belgique en présence du chef de l’État burkinabè. Avec ce montant, le budget de la Force conjointe du G5 Sahel est désormais bouclé pour permettre son opérationnalisation.
Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a pris part à cette Conférence aux côtés de ses pairs des pays membres du G5 Sahel, à savoir les Présidents Mahamadou ISSOUFOU du Niger, président en exercice du G5 Sahel, Ibrahim Boubacar KEÏTA du Mali, Idriss DEBY ITNO du Tchad et Mohamed Abdel AZIZ de la Mauritanie. Tous les cinq chefs d’Etat sont venus à Bruxelles pour sonner la mobilisation de la communauté internationale pour un financement pérenne de la Force conjointe pour lutter contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière.
Outre les dirigeants du G5 Sahel, la Conférence de Bruxelles a vu la participation de trente-deux chefs d’État et de gouvernement parmi lesquels le Président français Emmanuel MACRON, les Premiers ministres belges et luxembourgeois et soixante délégations dont l’Union européenne, l’Union africaine, l’Organisation des Nations unies. Des partenaires comme le Japon, le Canada et les pays du Golf étaient également présents à cette Conférence dont l’objectif est le financement de la phase de démarrage de la force conjointe du G5 Sahel.
A l’issue de la réunion, 414 millions d’euros ont été annoncés pour cette opérationnalisation de la Force conjointe pour l’année 2018. L’Union européenne qui s’était prononcée pour 50 millions d’euros est allée plus loin avec 176 millions d’euros.
La Conférence de Bruxelles s’est également penchée sur des questions de développement au Sahel. Pour cela, une autre rencontre de haut niveau est prévue fin juin pour mobiliser des fonds.
L’opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel permettra de déployer 5000 soldats des cinq pays membres pour combattre les groupes armés terroristes.
La gestion des ressources de la Force conjointe du G5 Sahel sera assurée par un Fonds fiduciaire mis en place par les chefs d’État et un mécanisme de coordination.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso