Le Président réélu du Niger Mahamadou ISSOUFOU officiellement investi pour un nouveau mandat de cinq ans

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE  a assisté à la cérémonie d’investiture du Président réélu du Niger,  Monsieur Mahamadou ISSOUFOU, le samedi 02 avril 2016 au Palais des Sport du 29 juillet de Niamey.

« Devant Dieu et le peuple nigérien souverain, nous, ISSOUFOU Mahamadou, Président de la République élu conformément aux lois, jurons solennellement sur le livre saint, de respecter et de faire respecter la Constitution que le Peuple s’est librement donné, de remplir loyalement les hautes fonctions dont nous sommes investies, de ne jamais trahir ou travestir les aspirations du Peuple, de respecter  et défendre la forme républicaine de l’Etat, de préserver l’intégrité du territoire et l’unité de la Nation… » : c’est en ces termes que le Président Mahamadou ISSOUFOU a prêté serment, la main posée sur le Coran, avant de recevoir les attributs de sa fonction des mains du Grand Chancelier des Ordres nigériens.

La Cour constitutionnelle nigérienne a pris acte de ce  serment  et a déclaré le Président Mahamadou ISSOUFOU installé dans ses fonctions.

Dans son discours d’investiture, le Président Mahamadou ISSOUFOU a promis au peuple nigérien « d’honorer ses promesses de campagne comme ce fut le cas du mandat qui vient de s’achever ».

Le Président réélu du Niger a dressé un bilan «  satisfaisant » de son premier quinquennat dont l’exercice a permis d’atteindre selon lui, un taux annuel moyen  de croissance de 6%.   Une croissance qui a permis à une frange importante de la population de  «  franchir le seuil de pauvreté et de venir renforcer la classe moyenne ». 

Pour ce nouveau mandat, il compte réédité l’exploit des cinq dernières années  à travers l’exécution d’un certain nombre de chantiers prioritaires : « Le programme de Renaissance acte 2 que je me propose de mettre en œuvre durant ce quinquennat qui commence, reprend toutes les priorités de celui qui vient de s’achever : consolidation des institutions démocratiques, sécurité, infrastructures routières, ferroviaires énergétiques, urbaines, initiative 3N (les Nigériens nourrissent les Nigériens), secteurs sociaux de base, accès à l’eau potable, renforcer le réseau de fibres optiques,  l’assainissement et la création d’emplois », a expliqué le Président réélu.

L’un des défis majeur qu’il ambitionne relever est le défis sécuritaire et ce, par la mutualisation des moyens des pays de la sous-région. 

« Le terrorisme est un mal absolu, mais ce mal doit être l’occasion pour les pays de la sous-région et du continent de construire des Etats démocratiques forts et stables dotés d’armées performantes … Le terrorisme a effacé les frontières géographiques entre pays. On voit bien par exemple comment la situation sécuritaire au Nord Mali et le chaos libyen expliquent les attentats de Bamako, de Ouagadougou et de Grand Bassam », a affirmé avec force le Président ISSOUFOU.

Cette cérémonie d’investiture a enregistré la présence d’une dizaine de Chefs d’Etats dont le Président Roch Marc Christian  KABORE accompagné par son épouse.