Le Président du Faso en visite officielle pour le renforcement de la coopération avec le Sénégal et la Suisse

PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO
------ -------
CABINET Unité-Progrès-Justice
------
DIRECTION DE LA COMMUNICATION

Ouagadougou, le 12 octobre 2017

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Président du Faso en visite officielle pour le renforcement de la coopération avec le Sénégal et la Suisse

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, séjournera à Dakar au Sénégal du 13 au 15 octobre 2017, dans le cadre d’une visite officielle.
Avec son homologue sénégalais, le Président Roch Marc Christian KABORE fera le point de la coopération entre le Burkina Faso et la République du Sénégal et échangera sur la situation régionale et internationale.
A l’occasion de cette visite, des accords seront signés dans les domaines de la justice, de la sécurité et de l’éducation.
Le Président du Faso mettra également à profit son séjour pour visiter des infrastructures socio-économiques.
Après le Sénégal, le Président du Faso se rendra à Genève en Suisse du 15 au 17 octobre 2017. Le Burkina Faso entretient avec la Confédération helvétique, une coopération bilatérale dynamique qui embrasse des secteurs divers, dont l’humanitaire.
Avec Madame Doris LEUTHARD, Présidente de la Confédération, il explorera les voies et moyens de renforcer ces liens. Le séjour en Suisse sera également l’occasion pour le chef de l’Etat de rencontrer des partenaires au développement, y compris des organisations internationales, des ONG et des représentants du corps diplomatique basés à Genève.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

L’adjoint au Commandant d’AFRICOM reçu par le Président du Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE s’est entretenu dans la matinée du jeudi 12 octobre 2017 avec l’adjoint au Commandant d’AFRICOM, l’Ambassadeur Alexander LASKARIS. Il a été question au cours de l’audience, de coopération militaire et de relation entre les forces armées et les populations civiles au Burkina Faso.
« Je suis à Ouagadougou pour échanger avec le gouvernement , en commençant par le chef de l’Etat, du partenariat que nous avons avec le Burkina Faso et également dans la sous-région. Je peux dire que nous sommes très satisfaits de l’évolution de cette relation militaire », a déclaré l’Ambassadeur Alexander LASKARIS à l’issue de l’audience.
Poursuivant, l’adjoint au Commandant d’AFRICOM a confié qu’il a aussi été question de « la relation entre l’Etat, les forces armées et la société civile burkinabè, d’un point de vue stratégique. J’ai félicité le Président du Faso et les forces armées pour ces relations avec les populations civiles, car en la matière, il y a un grand progrès au Burkina Faso et nous souhaitons que cela se maintienne ».
Et pour maintenir cet acquis et renforcer cette relation, a-t-il ajouté, « nous allons faire recours aux chefs religieux et à la société civile pour faire passer le message ».
Autre sujet abordé au cours de cette audience, les menaces terroristes au Sahel et la contribution d’AFRICOM à l’opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel. « Nous avons discuté des menaces au Sahel, plus particulièrement au Mali avec le G5 Sahel. Nous avons déjà informé tous nos partenaires ainsi que la France que nous voulons accompagner ce projet. AFRICOM est très engagé avec ses partenaires du G5 Sahel jusque dans le Bassin du lac Tchad », a conclu Alexander LASKARIS.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Communiqué conjoint Burkina-Bénin

BURKINA FASO
Unité-Progrès-Justice REPUBLIQUE DU BENIN
Fraternité-Justice-Travail

1. A l’invitation de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Son Excellence Monsieur Patrice TALON, Président de la République du Bénin a effectué, les 09 et 10 octobre 2017, une visite d’amitié et de travail au Burkina Faso.
2. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la consolidation des relations historiques de fraternité, d’amitié et de coopération qui existent entre la République du Bénin et le Burkina Faso.
3. Les Présidents Patrice TALON et Roch Marc Christian KABORE étaient accompagnés de fortes délégations, dont les listes figurent en annexe.
4. Lors de son séjour, le Président de la République du Bénin a eu des entretiens avec son homologue du Burkina Faso.
5. Au cours de leurs entretiens, les deux Chefs d’Etat se sont mutuellement informés de la situation socio-politique dans leurs pays respectifs. Ils ont également, dans un climat empreint d’amitié et de fraternité, échangé sur des questions de coopération bilatérale, sous-régionale, régionale et internationale.
6. Abordant la coopération bilatérale, ils se sont réjouis de l’excellente qualité des liens séculaires de fraternité, d’amitié et de coopération qui existent entre les peuples béninois et burkinabé et ont marqué leur volonté commune d’œuvrer à leur renforcement. Ils se sont en particulier félicités de la parfaite symbiose dans laquelle vivent les ressortissants béninois et burkinabè dans leurs pays respectifs.
7. En vue de dynamiser ces liens de coopération, ils ont instruit les deux Ministres en charge des Affaires Etrangères de prendre les dispositions nécessaires pour la tenue effective à Cotonou des travaux de la quatrième session de la Commission Mixte de Coopération entre la République du Bénin et le Burkina Faso d’ici à fin 2017.
8. Evoquant le contentieux juridique frontalier entre les deux pays, les deux Chefs d’Etat ont convenu de faire respecter les termes du communiqué conjoint du 19 mai 2009 ainsi que les dispositions du compromis de saisine de la Cour Internationale de Justice (CIJ) signé le 07 septembre 2009, afin de préserver la paix et la sécurité entre leurs populations riveraines de la frontière.
Ils ont également convenu d’organiser dans les meilleurs délais la cérémonie d’échange des instruments de ratification du Compromis, afin de diligenter la saisine de la Cour Internationale de Justice (CIJ).
9. Evoquant la protection et l’exploitation du Parc W d’Arly et de la Pendjari, les deux Chefs d’Etat ont convenu d’une part, de la nécessité de réduire les activités humaines préjudiciables à son intégrité, et d’autre part d’intensifier leurs efforts en vue de faire de ces espaces agroécologiques, un pôle d’attraction écotouristique d’envergure.
10. Leurs Excellences Messieurs Patrice TALON et Roch Marc Christian KABORE ont évoqué la contribution inestimable du Bénin et du Burkina Faso à la recherche de la paix et à la promotion du développement, notamment au sein de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine (UA) et de l’Organisation des Nations Unies (ONU).
11. Les deux Présidents ont de ce fait exprimé leur convergence de vues sur la nécessité de mettre en œuvre de grands projets intégrateurs routiers, ferroviaires et énergétiques dans l’espace UEMOA.
A cet effet, ils ont réaffirmé leur ferme volonté de voir se concrétiser le projet de la « boucle ferroviaire Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey-Ouagadougou-Abidjan pour favoriser les échanges commerciaux et l’intégration régionale.
12. Ils se sont réjouis des avancées significatives enregistrées par la CEDEAO dans le domaine de l’intégration régionale, de la sauvegarde de la paix et de la sécurité, et ont exprimé leur volonté de poursuivre leurs efforts pour parachever le processus d’intégration régionale.
13. A ce propos, ils ont réaffirmé leur engagement à œuvrer à la levée de toutes les entraves à la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire.
14. Evoquant la situation sécuritaire, notamment la recrudescence du terrorisme et des trafics illicites dans la sous-région, les deux Chefs d’Etat ont réitéré l’engagement de leurs Gouvernements respectifs à lutter davantage contre ces fléaux, notamment par la mutualisation des moyens et le partage d’informations.
15. Le Président Patrice TALON a saisi l’occasion pour renouveler sa compassion et celle du Gouvernement et du peuple béninois au Gouvernement et au Peuple burkinabè, suite aux attaques terroristes qui ont endeuillé le Burkina Faso.
16. Les deux Présidents ont lancé un appel à la communauté internationale pour soutenir la force conjointe du G5-Sahel en la dotant des moyens nécessaires à l’exécution de son mandat.
17. Le Président Roch Marc Christian KABORE a félicité son Homologue pour le leadership dont fait preuve la République du Bénin dans la lutte contre la piraterie maritime, et l’a assuré du soutien du Burkina Faso.
18. Les deux Chefs d’Etat ont exprimé leurs préoccupations devant la persistance de foyers de tension en Afrique. Ils ont appelé les différents protagonistes à privilégier le dialogue et la concertation pour un retour définitif à la paix.
19. Ils ont souligné l’impérieuse nécessité d’œuvrer sans relâche à la préservation et à la consolidation de la paix partout dans le monde. A cet effet, ils ont réitéré la pertinence des principes des Nations unies pour le règlement pacifique des conflits dans le monde.
20. Reconnaissant le lien intrinsèque entre paix, sécurité et développement, les deux Chefs d’Etat ont plaidé pour une coopération internationale plus efficace en faveur des pays en développement, en particulier les pays africains.
21. Les deux Chefs d’Etat ont condamné les essais nucléaires de la République Populaire Démocratique de Corée qui menacent la paix dans la péninsule coréenne et ont appelé à un respect des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité.
22. Ils ont lancé un appel en faveur d’une gouvernance mondiale plus transparente, démocratique et équilibrée, qui accorde notamment une meilleure place à l’Afrique. A cet égard, ils ont réitéré l’urgence d’une réforme des Nations Unies, rappelant en particulier la position africaine dans le cadre de la réforme du Conseil de sécurité
23. Au terme de son séjour, Son Excellence Monsieur Patrice TALON a exprimé toute sa gratitude et ses vifs remerciements à son Homologue, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, au Gouvernement et au peuple frère du Burkina Faso pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité qui lui ont été réservés, ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.
24. Enfin, Son Excellence Monsieur Patrice TALON, Président de la République du Bénin, a invité Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso à effectuer une visite officielle en République du Bénin.
25. Le Président Roch Marc Christian KABORE a accepté cette invitation, dont la date sera fixée par voie diplomatique.
Fait à Ouagadougou, le 10 octobre 2017

Coopération Burkina-Bénin : Les deux Présidents s’engagent pour l’intégration sous régionale

Pour la seconde et dernière journée de sa première visite d’amitié et de travail au Burkina Faso, le Président du Bénin, Son Excellence Monsieur Patrice TALON, s’est rendu au palais présidentiel ce mardi 10 octobre 2017. Il a été reçu en audience par son homologue burkinabè, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE. Les deux chefs d’Etat ont assisté à la signature d’un communiqué conjoint par leur chef de la diplomatie, avant d’animer ensemble un point de presse.
Pendant l’audience de ce mardi 10 octobre 2017, les deux chefs d’Etat ont donné la preuve des relations empreintes de respect et de cordialité qui les unissent. Ces liens particuliers ont sans doute facilité leur convergence du vue sur les questions de développement qui impliquent les deux pays, le Burkina Faso et la République du Bénin. Ils ont ainsi convenu, selon les termes du communiqué conjoint, dont lecture a été faite par le Ministre burkinabè en charge des Affaires étrangères, Monsieur Alpha BARRY, de « mettre en œuvre de grands projets intégrateurs routiers, ferroviaires et énergétiques dans l’espace UEMOA ».
Pour mieux faire face aux défis sécuritaires et aux trafics illicites, les deux chefs d’Etat se sont engagés pour la « mutualisation des moyens et le partage d’informations ». Sur les questions internationales, les Présidents burkinabè et béninois ont « condamné les essais nucléaires de la République Démocratique Populaire de Corée qui menacent la paix dans la péninsule coréenne et ont appelé à un respect des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité ».
Pendant le point de presse, le Président Patrice TALON est revenu sur sa détermination à faire du Président du Faso, « son premier et principal partenaire de la promotion des idées et des stratégies à mettre en place pour renforcer la coopération et l’intégration au sein de l’UEMOA ». A ce titre, il a adressé une invitation à son homologue burkinabè à se rendre en visite officielle au Bénin ; une invitation qui a reçu une réponse positive.
Réagissant à une question sur le F CFA qui alimente des débats en ce moment, le Président béninois s’est voulu rassurant : « la monnaie se porte très bien. Nous n’avons pas de problème d’échange sur le plan international ». Il reconnaît seulement « qu’il y a lieu de donner une réponse forte à la communauté internationale, à nos concitoyens sur la santé du F CFA, sur le chemin parcouru par le F CFA, sur l’avenir du F CFA ».
Dressant le bilan de ces deux jours de visite de son homologue béninois, le Président du Faso s’est félicité de cette visite « fructueuse pour le Burkina Faso ». Il a fait remarquer que cette visite leur a donné l’occasion de discuter sur les préoccupations de la sous-région et de « partager la nécessité de consolider les relations entre les deux pays ». Il s’est également réjoui de leur « convergence de vue sur les questions d’intégration, de sécurité et sur la boucle ferroviaire qui est un projet intégrateur structurant pour nos différents pays en termes d’échanges ».
Les grandes questions abordées durant ce séjour seront examinées en détails à la faveur d’une commission mixte qui devra se tenir à Cotonou avant la fin de l’année.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso