Le Secrétaire exécutif de l’OTICE présente au Président du Faso son prix reçu de l’Association américaine pour l’avancement de la Science

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience, le Secrétaire exécutif de l’Organisation du Traité sur l’Interdiction complète des Essais nucléaires (OTICE), Monsieur Lassina ZERBO dans la matinée du 03 avril 2018 à Ouagadougou. Il est venu présenter au chef de l’Etat, son prix reçu de l’Association américaine pour l’avancement de la Science. A sa sortie d’audience, Monsieur ZERBO a indiqué qu’il a d’abord exprimé au Président du Faso, « toutes ses pensées » aux familles et aux victimes de la double attaque terroriste qui a eu lieu le 02 mars 2018 à Ouagadougou. Ensuite, j’ai remercié le chef de l’Etat pour tout ce qu’il fait pour « accompagner non seulement ce que je fais en tant que Burkinabè sur le plan international, mais également pour ce qu’il fait pour la promotion des cadres burkinabè à l’international. J’ai eu l’occasion de lui présenter le prix que je viens de recevoir de l’Association américaine pour l’avancement de la science », a expliqué le Secrétaire exécutif de l’OTICE. Selon Monsieur Lassina ZERBO, avec ce prix, c’est de voir comment on peut à travers la Science et la Diplomatie, faire avancer les politiques de développement. Concernant les « avancées sur les grands projets de développement que le Burkina peut avoir, même si les politiques sont menées au niveau du ministère des Affaires étrangères à partir de la Présidence du Faso et du Premier ministère, il faut que cela soit accompagné par la base scientifique qui peut servir à donner les arguments nécessaires pour accompagner ces politiques. C’est à cela que servent la Science et la Diplomatie scientifique », a indiqué le Secrétaire exécutif de l’OTICE. Le fait d’obtenir ce prix m’amène à « ancrer cela dans l’esprit des jeunes au Burkina et dans la sous-région pour voir comment on peut travailler ensemble et avoir un cadre qui permette de mieux faire ce que l’on faisait avant », a ajouté Monsieur Lassina ZERBO. Le Secrétaire exécutif de l’OTICE pense que le fait d’être scientifique à la base et diplomate avec son travail dans une organisation qui est axée sur la science au service des politiques de non-prolifération des essais nucléaires lui a certainement valu ce prix. Selon lui, l’Association américaine pour l’avancement de la science est l’une des plus ancienne au monde et compte 120.000 membres qui essaient d’influencer ou d’avoir un impact sur les politiques de développement, sur des questions de paix et de sécurité aux Etats-Unis et dans le monde. C’est une institution non partisane qui travaille avec des experts scientifiques de haut niveau. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso visite des chantiers de bitumage de routes et de voiries dans la ville de Bobo-Dioulasso

En fin de séjour à Bobo-Dioulasso où il a présidé la clôture de la 19ème édition de la Semaine nationale de la Culture, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a visité dans la matinée du samedi 31 mars 2018, des infrastructures routières en construction dans la ville de Sya. Accompagné par le ministre en charge des infrastructures, Monsieur Eric BOUGOUMA, cette visite guidée a permis au chef de l’Etat de constater l’état d’avancement des travaux. La rue Philipe Zinda KABORE à l’arrondissement 1, la voie d’accès à l’Institut des Sciences de la Santé de Bobo-Dioulasso (INSSA), les voies de desserte dudit institut sont les chantiers qui ont été visités par le Président Roch Marc Christian KABORE et sa délégation.  Le chef de l’Etat a, aux pas de courses constaté de visu, l’état d’avancement des travaux. Des taux d’exécution qui lui ont donné satisfaction. « Je me félicite de la célérité dans l'exécution de cette mission qui fait qu’aujourd'hui à Bobo-Dioulasso, les populations sont satisfaites des travaux qui ont été faits. Elles souhaitent par ailleurs qu'on puisse faire plus pour améliorer la qualité de la circulation », a confié le Président du Faso à l’issue de la visite. Le bitumage de la voie d’accès à l’INSSA avait été une promesse faite aux étudiants par le chef de l’Etat. « Je suis venu rendre cette visite parce que le bitumage de cette voie était parmi les préoccupations que les étudiants avaient posées en son temps et j'avais pris l'engagement que cette route sera bitumée mais aussi, l'institut sera clôturé et l'intérieur sera aménagé.  Je me plais à revenir à Nasso afin que les étudiants sachent que nous honorons nos engagements», a fait remarquer le Président Roch Marc Christian KABORE. Le désenclavement est une question qui est centrale à notre pays et ce sont des activités qui nécessitent beaucoup d'argent mais, a rassuré le chef de l’Etat, « cette année 2018 verra la réalisation de nombreux chantiers dans ce sens pour le désenclavement, notamment les zones où la production agricole est importante. Nous allons travailler à améliorer la qualité de notre réseau routier ». Interrogé sur la construction d’échangeurs dans la ville de Sya, le chef de l’Etat a été on ne peut plus clair sur la nécessité d’ériger une telle infrastructure qui demande la mobilisation de grands moyens. « L'échangeur avait effectivement été une option envisagée, mais en même temps nous devons voir de façon pratique si sa réalisation améliore de façon très significative les choses. Si nous prenons l'argent de l'échangeur, nous pouvons faire beaucoup plus de choses pour les populations que d'investir de façon coûteuse dans un instrument dont l'efficacité n'est pas encore ressentie. C'est pourquoi, je dirai que des échangeurs seront faits à Bobo, mais cela sera fonction de la réalité du terrain ». Pour lui, il serait plus opportun d’« utiliser les moyens qui sont à notre disposition pour faire en sorte que les nouveaux quartiers puissent avoir du goudron, toute chose utile pour les populations que d'investir dans un monument qui est beau certes, mais qui ne va pas apporter grand-chose dans l’amélioration de la circulation dans la ville », a-t-il conclu. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Clôture SNC Bobo 2018 : « Notre développement doit se baser sur une culture forte et diversifiée », dixit Roch Marc Christian KABORE

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a exprimé sa satisfaction pour le bon déroulement de la 19e édition de la Semaine nationale de la Culture (SNC). Il a aussi saisi l’opportunité pour rappeler ses engagements pour une valorisation conséquente de la culture burkinabè et remercier les différents acteurs qui ont concouru au succès de l’édition 2018. À l’issue de la cérémonie, le Président du Faso dit repartir avec un « sentiment de satisfaction. Beaucoup de créativité, beaucoup d’engagement de nos acteurs, une adaptation par rapport aux réalités nationales ».Le chef de l’État a profité de l’occasion pour « remercier l’ensemble de tous ces acteurs, de toutes ces actrices qui ont contribué à faire de cette 19e édition un véritable succès ». Il a également remercié aussi bien les parrains qui n’ont ménagé aucun effort pour soutenir cette activité, que les Forces de sécurité qui ont assuré le maintien d’ordre et la sécurité de cette manifestation, de même que la presse qui a couvert tout au long de cette semaine les activités de la SNC, tous ceux et en particulier les populations de Bobo-Dioulasso pour leur participation massive aux différentes activités. « Je voudrais également remercier la Ministre de la Culture du Mali qui est venue soutenir également cette activité. Je crois que les rapports entre le Mali et le Burkina Faso ne sont plus à démontrer en ce qui concerne leur qualité et j’espère que ce sera une occasion de pouvoir échanger chaque fois qu’il y aura des activités culturelles dans l’un ou l’autre des pays », a ajouté le Président du Faso. Selon le chef de l’État, toute activité rencontre ses difficultés. La culture dans le cadre du budget de l’Etat n’est pas dotée suffisamment pour assurer ses missions. « En même temps nous disons que le fondement de notre développement doit se baser sur une culture qui est forte et diversifiée. Donc nous devons travailler à joindre l’acte à la parole. C’est pourquoi ce matin, avec les artistes, je me suis engagé à faire en sorte que la cité des artistes puisse être terminée pour qu’en 2020, ils aient de meilleures conditions pour mener leurs activités. Je me suis engagé également à faire en sorte que les lauréats soient promus aussi bien sur le plan national qu’au plan international. Nous devons puiser les qualités positives de notre culture que sont l’honnêteté, la dignité, l’intégrité et le travail », a expliqué le Président du Faso avant de souhaiter un bon retour à tous en leur donnant rendez-vous en 2020 pour la 20ème édition. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

SNC Bobo 2018 : La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du Président du Faso

La 19ème édition de la Semaine nationale de la Culture (SNC) a refermé ses portes vendredi 30 mars 2018 dans la soirée à la Maison de la Culture Mgr Anselme Titiama SANON sous la Présidence du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE. La soirée a été marquée par des prestations d’artistes haut de gamme dans une chorégraphie savamment orchestrée. La cérémonie de clôture, outre l’intervention du ministre en charge de la Culture, a été marquée par des prestations artistiques diverses allant du slam au défilé de mode en passant par la chorégraphie, la musique moderne et traditionnelle et le ballet. C’est ainsi que la lutte contre le terrorisme fut évoquée aussi bien par le meilleur slameur du Burkina Faso à la SNC 2018, Monsieur Nathanaël MINOUNGOU que par la troupe chorégraphique de Bobo-Dioulasso. Ils ont tous été ovationnés par un public sorti nombreux pour vivre la dernière nuit de la SNC 2018. La créativité des stylistes, modélistes et autres designers burkinabè dans le domaine de la mode vestimentaire, tels que Bazemsé, Koro D, OB Style, a une nouvelle fois été mise en exergue par des modèles créés à partir du Faso Dan Fani ou du pagne « Kôkô daunda ». Des attestions de reconnaissance ont aussi été décernés aux sponsors et partenaires ainsi qu’aux deux co-parrains de la Semaine nationale de la culture Bobo 2018, Messieurs Mahamoudou OUEDRAOGO, ancien ministre de la Culture du Burkina Faso et Lassiné DIAWARA, opérateur économique. De même, la Loterie nationale burkinabè (LONAB), sponsor officiel de la présente édition, a profité de l’événement pour remettre à un heureux gagnant du 4+1 du 18 mars dernier, son chèque d’un montant de 64 196 000 FCFA.. Dans son discours de clôture, le Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Monsieur Abdoul Karim SANGO, a rappelé que des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants se sont « mobilisés pendant sept jours pour porter encore plus haut l’immensité des savoirs faire burkinabè et sa richesse culturelle à travers leur créativité et une saine émulation ». Il a fait remarquer que « l’édification d’une nation forte ne peut se réaliser qu’à travers le brassage fraternel, l’amitié entre les communautés et l’engagement individuel et collectif pour cette noble cause ». Selon le Ministre SANGO, « la culture peut et doit contribuer à l’accroissement de la richesse nationale et par ricochet à la lutte implacable contre le chômage ». Il a de ce fait demandé qu’un « accent particulier soit mis sur la formation des acteurs, la protection et la diffusion de leurs œuvres » tout en se félicitant de la « qualité et de la richesse du vivier culturel national ». Monsieur Abdoul Karim SANGO a donc insisté sur la nécessité d’une plus grande implication des collectivités territoriales, de la société civile culturelle et des acteurs privés en plus des actions que son département déploie au quotidien sous le leadership du Président du Faso. Le Ministre de la Culture a clos son intervention en exprimant sa gratitude aux co-parrains avant de donner rendez-vous pour la 20e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) qui se tiendra du 21 au 28 mars 2020 à Bobo-Dioulasso. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso