Le Président Patrice TALON élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre national par le Président du Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a élevé le Président de la République du Bénin, Son Excellence Monsieur Patrice TALON, à la dignité de Grand–Croix de l’Ordre national burkinabè, au cours d’un dîner officiel offert à son honneur, le lundi 9 octobre 2017 à Ouagadougou à l’occasion de sa première visite d’amitié et de travail au Burkina Faso.

Dans le toast qu’il a prononcé, le Président Roch Marc Christian KABORE a souligné que cette visite contribuera à donner une impulsion nouvelle aux relations d’amitié et de fraternité qui existent entre les deux pays et les deux peuples et ce, dans la continuité d’une si longue tradition de coopération et de partenariat fructueux.
Le Président du Faso a rappelé que les relations entre le Bénin et le Burkina « sont anciennes, fortes, exemplaires et portent notamment sur la culture, la diplomatie, la défense et la sécurité, l’administration territoriale, le commerce et l’industrie, l’agriculture, les transports, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, la santé et la justice ».
Dans la perspective de la quatrième session de la Commission Mixte de Coopération entre les deux pays qui se tiendra dans quelques semaines à Cotonou au Bénin, le chef de l’Etat burkinabè a précisé qu’elle « sera une nouvelle occasion pour placer notre partenariat stratégique à la hauteur de nos ambitions communes ».
En réponse, le récipiendaire a exprimé sa gratitude au Président du Faso et au peuple burkinabè pour l’accueil et la décoration à lui offerts : « Je suis particulièrement honoré, pour moi-même et pour mon pays de recevoir cette distinction ».
Il a ensuite transmis les remerciements de la diaspora béninoise au Président du Faso et au peuple burkinabè pour l’hospitalité dont elle jouit au Burkina Faso, jamais vue nulle part ailleurs.
Le Président Patrice TALON a rassuré le Président Roch Marc Christian KABORE, son « frère aîné » de son engagement total et personnel pour œuvrer efficacement à la concrétisation de l’intégration sous régionale. « Ensemble nous parviendrons à sortir de la pauvreté, ensemble nous parviendrons à réorganiser nos sociétés, ensemble nous parviendrons à aborder le développement », a-t-il affirmé.
Il a souligné qu’au vu des chantiers de développement qui sont ceux de la sous-région, « le domaine de la sécurité est un défi majeur pour notre sous-région parce que nous avons besoin d’attirer les investisseurs, nous avons besoin de donner des gages de sécurité ».
Aussi, a-t-il clos son toast en rassurant le Président du Faso de sa disponibilité totale à œuvrer à ses côtés et aux côtés des autres dirigeants de l’UEMOA « pour faire face aux défis qui sont les leurs ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Burkina-Bénin : Le Président Patrice TALON en visite d’amitié et de travail de 48 heures au Burkina

Le Président de la République du Bénin, Son Excellence Monsieur Patrice TALON est arrivé en début de soirée, le lundi 9 octobre 2017 à Ouagadougou pour une visite d’amitié et de travail de 48 heures au Burkina Faso.
A sa descente d’avion, le chef de l’Etat béninois a été accueilli par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, en présence du Premier Ministre, Monsieur Paul Kaba THIEBA, des présidents d’institution, des membres du gouvernement burkinabè, des membres du corps diplomatique et des ressortissants de la République du Bénin au Burkina Faso.
Le Président du Faso offre ce soir un dîner officiel à son illustre hôte. Une séance de travail entre les experts burkinabè et béninois est prévue le mardi 10 octobre 2017 et sera sanctionnée par un communiqué conjoint.
Le dernier acte solennel qui va clore cette visite d’amitié et de travail est l’audience officielle entre les deux chefs d’Etat également prévue pour le mardi 10 octobre 2017.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Les mets locaux pour célébrer la coopération décentralisée

Après la cérémonie de clôture des Assises nationales de la Coopération décentralisée tenues à Ouagadougou le vendredi 6 octobre 2017, les participants ont été invités par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE autour d’un dîner.
Pendant 48 heures, les participants aux Assises nationales ont planché sur le rôle et l’appui de la coopération décentralisée pour une autonomisation accrue des collectivités territoriales en vue d’une participation plus efficace dans la mise en œuvre des politiques et programmes de développement social, économique et culturel.
Après deux jours de pression, l’heure était venue pour la décompression et les participants ont répondu à l’invitation du Président du Faso autour d’un dîner dont le menu était essentiellement composé de mets locaux. Au son de la musique du terroir distillée par l’orchestre de la Présidence du Faso, les participants ont découvert le savoir-faire culinaire du pays des Hommes intègres qu’ils ont positivement apprécié.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Assises nationales de la Coopération décentralisée : Le Président du Faso s’engage pour la mise en œuvre des recommandations


Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé dans l’après-midi du vendredi 06 octobre 2017, la cérémonie de clôture des 1ères Assises de Ouagadougou sur la Coopération décentralisée pour l’autonomisation des collectivités territoriales.
Les premières Assises nationales de la Coopération décentralisée qui viennent de s’achever à Ouagadougou ont réuni les acteurs des Organisations Non gouvernementales (ONG), des associations nationales et internationales, les services déconcentrés de l’Etat, les experts et élus locaux venus du Burkina Faso, de l’Afrique et de l’Europe. Cette rencontre a été l’occasion pour les participants de faire des propositions en vue de relancer la coopération décentralisée et rassurer les investisseurs et partenaires extérieurs, notamment ceux du Nord sur le renforcement du processus de décentralisation au Burkina.
Signature de conventions, présentation des conclusions des travaux et allocutions ont été les temps forts de ces assises dont la tenue a été saluée tant pour ses enseignements que pour sa réussite. Prenant la parole, le Maire de la commune de Ouagadougou, président de l’Association des Municipalités du Burkina Faso, Monsieur Armand BEOUINDE a, au nom des participants, salué le chef de l’Etat pour l’intérêt manifesté aux collectivités territoriales. « Au terme de ces deux jours de travaux, a-t-il souligné, nous avons tous réalisé l’importance de continuer à renforcer la décentralisation comme le fait si bien le gouvernement sous votre impulsion ».
A l’entame de ses propos, le Président du Faso a exprimé ses remerciements aux participants et leur a fait savoir que « le Burkina Faso est dans une situation où nous subissons les attaques terroristes et en venant ici, vous avez fait le témoignage de votre détermination à
être aux côtés du Burkina Faso dans ces moments de difficultés ». Le Président Roch Marc Christian KABORE a rassuré les participants que « le gouvernement prendra toutes les dispositions pour que les recommandations pertinentes qui ont été formulées soient mises en œuvre ».
Ces assises ont été selon lui, un rendez-vous du donner et du recevoir et de partage d’expériences et il a dit espérer que « la participation de tous les continents a permis d’avoir les meilleures pratiques que nous allons appliquer dans le cadre de la décentralisation au Burkina Faso ».
Enfin, le chef de l’Etat a exprimé l’engagement et la détermination du gouvernement à œuvrer afin de tirer le meilleur de cette coopération que nous entretenons depuis fort longtemps avec certaines régions. « Nous allons travailler à consolider tous ces partenariats », a-t-il promis.

Assises nationales de la Coopération décentralisée : Le Président du Faso s’engage pour la mise en œuvre des recommandations
Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé dans l’après-midi du vendredi 06 octobre 2017, la cérémonie de clôture des 1ères Assises de Ouagadougou sur la Coopération décentralisée pour l’autonomisation des collectivités territoriales.
Les premières Assises nationales de la Coopération décentralisée qui viennent de s’achever à Ouagadougou ont réuni les acteurs des Organisations Non gouvernementales (ONG), des associations nationales et internationales, les services déconcentrés de l’Etat, les experts et élus locaux venus du Burkina Faso, de l’Afrique et de l’Europe. Cette rencontre a été l’occasion pour les participants de faire des propositions en vue de relancer la coopération décentralisée et rassurer les investisseurs et partenaires extérieurs, notamment ceux du Nord sur le renforcement du processus de décentralisation au Burkina.
Signature de conventions, présentation des conclusions des travaux et allocutions ont été les temps forts de ces assises dont la tenue a été saluée tant pour ses enseignements que pour sa réussite. Prenant la parole, le Maire de la commune de Ouagadougou, président de l’Association des Municipalités du Burkina Faso, Monsieur Armand BEOUINDE a, au nom des participants, salué le chef de l’Etat pour l’intérêt manifesté aux collectivités territoriales. « Au terme de ces deux jours de travaux, a-t-il souligné, nous avons tous réalisé l’importance de continuer à renforcer la décentralisation comme le fait si bien le gouvernement sous votre impulsion ».
A l’entame de ses propos, le Président du Faso a exprimé ses remerciements aux participants et leur a fait savoir que « le Burkina Faso est dans une situation où nous subissons les attaques terroristes et en venant ici, vous avez fait le témoignage de votre détermination à
être aux côtés du Burkina Faso dans ces moments de difficultés ». Le Président Roch Marc Christian KABORE a rassuré les participants que « le gouvernement prendra toutes les dispositions pour que les recommandations pertinentes qui ont été formulées soient mises en œuvre ».
Ces assises ont été selon lui, un rendez-vous du donner et du recevoir et de partage d’expériences et il a dit espérer que « la participation de tous les continents a permis d’avoir les meilleures pratiques que nous allons appliquer dans le cadre de la décentralisation au Burkina Faso ».
Enfin, le chef de l’Etat a exprimé l’engagement et la détermination du gouvernement à œuvrer afin de tirer le meilleur de cette coopération que nous entretenons depuis fort longtemps avec certaines régions. « Nous allons travailler à consolider tous ces partenariats », a-t-il promis.