Le Président du Faso à Niamey pour les Sommets du G5 Sahel et du CILSS

Communiqué de presse Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE prendra part les 6 et 7 février 2018 à Niamey, aux Sommets du G5 Sahel et du Comité inter Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS). - Dans la capitale nigérienne, les chefs d’Etat du G5 Sahel vont se retrouver pour leur 4ème Conférence pour débattre de plusieurs sujets, notamment la question de la paix, de la sécurité, de la force conjointe, du changement climatique et surtout des programmes de développement au service des populations. Le sommet de Niamey intervient à deux semaines de la conférence des donateurs prévue le 23 février 2018 à Bruxelles et a pour objectif essentiel l'opérationnalisation de la force conjointe, la force G5 Sahel. A l'issue de la réunion de Niamey, la présidence tournante de l'institution sera confiée au Président nigérien Mahamadou ISSOUFOU. - Après le G5 Sahel, toujours dans la capitale nigérienne se tiendra le 7 février 2018 le 18ème Sommet du Comité inter Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILLS). Au cours de cette rencontre, les chefs d’Etat et de gouvernement des treize Etats-membres du CILSS se pencheront sur la vie, les activités et les perspectives d’avenir de leur institution commune. A Niamey, des décisions seront également prises afin d’accompagner le CILSS à mieux orienter ses actions, en vue de relever les défis de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et de la pauvreté au profit des populations sahéliennes et ouest-africaines. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Cardinal de Séoul reçu en audience par le Président du Faso

Venue prendre part à la célébration du cinquantième anniversaire du Sanctuaire Notre-Dame-de-Yagma, une délégation de l’archidiocèse de Séoul en Corée du Sud, conduite par le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG, a été reçue en audience par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE dans la matinée du lundi 05 février 2018. La délégation sud-coréenne a été introduite auprès du chef de l’Etat par le Cardinal Philippe OUEDRAOGO du Burkina Faso. Cette visite de la délégation sud-coréenne au Burkina Faso a pour objectif d’insuffler une dynamique nouvelle à l’amitié et à la fraternité entre les églises catholiques de la Corée du Sud et celles du Burkina Faso. « Par cette rencontre ecclésiale, je souhaite que la relation entre nos deux pays puisse s’étendre à d’autres domaines », a confié le Cardinal de Séoul à sa sortie d’audience. Le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG a noté qu’il voudrait établir une relation officielle entre les deux diocèses. « Nous pouvons collaborer dans les domaines de la santé et de l’éducation. C’est pour cela que je suis venu avec une dizaine de membres qui sont des directeurs, des responsables de centres médicaux et le directeur de la faculté de médecine de Séoul. C’est par l’éducation et la santé que nous voulons établir une coopération de missionnaires avec la bénédiction du Cardinal Philippe OUEDRAOGO », a-t-il précisé. Cette audience a été aussi l’occasion pour le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG et sa délégation de soumettre au chef de l’Etat leur souhait de voir la relation diplomatique entre le Burkina Faso et la Corée du Sud s’étendre à d’autres secteurs. En tant qu’Archevêque de Séoul, capitale de la Corée du Sud et Administrateur apostolique de Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, « mon principal souci, c’est comment les religieux peuvent contribuer à la réconciliation et à l’unification des deux pays. Les jeux olympiques d’hiver commencent bientôt et à cette occasion, les deux Corée vont y participer sous la même bannière. Cela est un signe pour aller vers l’unité et la paix de la péninsule de Corée. J’ai demandé au Président de nous soutenir à aller vers la paix et la réconciliation », a souligné le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG. Interrogé sur les raisons de leur présence au Burkina Faso, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO a fait l’historique de sa rencontre avec le Cardinal Andrew YEOM SOO-JUNG : « Nous avons été nommés ensemble, nous sommes les premiers Cardinaux du Pape François et selon les usages de Rome, il est toujours mon voisin de droite tout comme l’archevêque de Santiago du Chili est toujours mon voisin de gauche. Quand on a une assemblée de 200 personnes, on finit par sympathiser avec ceux qui sont les plus proches. Il m’a invité en Corée du Sud et les circonstances ont voulu que je sois là-bas pour la visite du Pape. Je l’ai moi aussi invité et il a saisi la perche que je lui ai tendue ». Concernant l’audience avec le Président du Faso, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO a fait savoir qu’elle est « très significative pour eux car au-delà de la portée ecclésiale, il faut considérer que c’est tout le peuple burkinabè qui est bénéficiaire de notre coopération dans le domaine sanitaire avec la Corée du Sud dans la mesure où nous recevons des malades de toutes les confessions religieuses ». En effet, l’archidiocèse de Séoul a fait don d’une ambulance toute neuve à l’hôpital Paul VI de Ouagadougou. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Un séminaire gouvernemental pour une équipe prête à aller au charbon

Après une journée d’échanges sur les sujets afférents à l’action gouvernementale ce dimanche 4 février 2018, les ministres du nouveau gouvernement sont mieux outillés pour ténir les rênes de leur département. C’est le sentiment qu’a laissé transparaître le chef du gouvernement, à l’issue des travaux. Journée studieuse pour les membres de l’équipe du Premier ministre Monsieur Paul Kaba THIEBA. Selon le chef du gouvernement, la rencontre a porté sur les procédures d’élaboration du budget, l’état de mise en œuvre du Plan national de Développement économique et social, l’éthique et la bonne gouvernance, le leadership axé sur les résultats, l’amélioration du dialogue social avec les partenaires, etc. « Ce sont des problématiques qui sont d’actualité et qui sont importantes parce qu’il faut qu’on ait la même façon de travailler, il faut qu’on ait la même façon de voir les choses lorsque l’on est en équipe dans le gouvernement », a dit Monsieur Paul Kaba THIEBA. La journée a également été un moment de partage de bonnes pratiques entre anciens et nouveaux membres de l’équipe, à en croire le Premier ministre. « Ce qui permettra au gouvernement de travailler plus rapidement et beaucoup plus efficacement », a -t-il souhaité. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Séminaire gouvernemental pour la nouvelle équipe de l’exécutif

Après leur nomination le 31 janvier dernier, les membres de la nouvelle équipe gouvernementale se sont réunis le dimanche 4 février 2018, à l’initiative du Président du Faso, pour un séminaire. Cette rencontre d’une journée, qui intervient la veille de leur prise de fonction officielle, vise à consolider et à améliorer le travail de l’exécutif. Les membres de l’équipe du premier ministre Monsieur Paul Kaba THIEBA vont mener le débat autour de 8 communications portées par des experts. Ils vont analyser l’environnement politique afin d’en retenir des enseignements utiles et déterminer des stratégies pertinentes pour une meilleure prise en charge des préoccupations actuelles. Ils vont également examiner en détails le Plan national de Développement économique et social (PNDES) en vue de permettre à chaque ministre de se l’approprier, de l’expliquer, de le mettre en œuvre, de le suivre et de l’évaluer. Pour cette nouvelle équipe gouvernementale la communication « est un puissant vecteur d’internationalisation des problèmes et des solutions ». C’est pourquoi ils vont diagnostiquer au cours de la journée, la communication gouvernementale et permettre à l’exécutif de « décliner sa vision et de diffuser ses actions en toute cohérence ». Enfin ils aborderont les questions liées au travail gouvernemental, les valeurs et principes de bonne gouvernance. « Ce séminaire est aussi important pour ceux qui ont déjà assumé des responsabilités dans le gouvernement, mais également pour ceux qui viennent d’entrer pour que nous ayons les mêmes visions, un même sens du combat », a déclaré le Président du Faso à l’ouverture des travaux. Le Pr Doamba Jean-Marc PALM, le Dr Luc Marius IBRIGA, Monsieur Younouss SANFO, le Dr Crépin Hilaire DADJO sont entre autres les experts qui présenteront les communications introductives des échanges avec les membres du gouvernement. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso