5ème Sommet UA-UE : Le Président du Faso est arrivé à Abidjan

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE en compagnie de son épouse est arrivé ce mercredi 29 novembre 2017 à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire pour prendre part au 5ème Sommet Union africaine-Union européenne. Le chef de l’Etat a été accueilli à sa descente d’avion par le vice-président ivoirien, Monsieur Daniel Kablan DUNCAN, les Ambassadeurs du Burkina Faso près la République de Côte d’Ivoire, du Royaume de Belgique par ailleurs Représentante permanente auprès de l’Union européenne et celui auprès de l’Union africaine. Après un bref entretien au salon présidentiel, le Président du Faso a été conduit à son pied à terre avant de prendre part à l’ouverture officielle du Sommet aux côtés de ses pairs. Ce Sommet qui réunit des chefs d’Etat d’Afrique et d’Europe autour du thème « Investir dans la jeunesse pour un avenir durable » se tient pour la première fois en Afrique subsaharienne. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Energies renouvelables : Les Présidents burkinabè et français inaugurent la centrale solaire de Zagtouli

Le Président de la République française, Son Excellence Monsieur Emmanuel MACRON, a clos sa visite officielle de trois jours au Burkina Faso par l’inauguration ce mercredi 29 novembre 2017 dans la matinée, en compagnie du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli, à l’Ouest de Ouagadougou. L’élément majeur de cette cérémonie en plus de l’inauguration, c’est l’annonce faite par le Président du Faso dans son discours inaugural, du lancement du « Plan solaire dénommé « Yeelen » qui signifie lumière et qui va permettre d’installer et de démarrer courant 2018, une autre centrale solaire de 40 mégawatts à Ouagadougou, 10 mégawatts au total dans trois villes moyennes et 700 nouveaux villages à électrifier ». S’agissant de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli, le chef de l’Etat a souligné qu’elle est la traduction concrète de l’engagement de l’Etat burkinabè en matière d’énergie, d’exploiter de façon rationnelle ses « ressources naturelles en vue de produire une énergie plus verte, moins coûteuse et destinée à soutenir l’industrie et l’économie nationales ». Un engagement rendu possible pour la centrale solaire de Zagtouli grâce à l’appui des partenaires que sont l’Union européenne (UE) et l’Agence française de Développement (AFD). « C’est le lieu au-delà du financement de cette centrale solaire, de saluer le soutien qu’elles apportent de façon remarquable à tous les projets de développement de notre pays », a témoigné le Président KABORE. Le Président du Faso a rappelé que le Burkina a pris la ferme résolution de mettre tout en œuvre pour exploiter l’une de ses principales ressources naturelles qu’est le soleil. « En effet, a-t-il souligné, notre pays bénéficie d’un important gisement solaire avec le rayonnement de 5,5 kilowatts heure par mètre carré et par jour. D’où mon engagement à accroître l’offre d’énergie et à inscrire le pays dans la logique de l’exploitation de ce gros potentiel solaire afin de faire du mix-énergétique une réalité concrète à même de contribuer à la réduction des coûts de production de l’énergie électrique ». Pour clore son propos, le chef de l’Etat a exprimé sa gratitude, celle du gouvernement et du peuple burkinabè au Président MACRON et au peuple français pour « l’amitié, la solidarité et le vent nouveau qui souffle sur la coopération entre les deux Nations ». Pour le Président Emmanuel MACRON, l’inauguration de la centrale solaire de Zagtouli est celle de l’image d’une Afrique qui s’engage vers des solutions durables, écologiques, à la fois au bénéfice concret et immédiat des populations et de l’agenda global climat. Il a salué « l’achèvement d’un projet qui illustre l’exemplarité du Burkina Faso ». Selon le Président de la République française, la centrale solaire de Zagtouli est un pas important vers le développement économique et a été réalisée dans les meilleurs standards internationaux grâce à la synergie d’actions entre l’expertise européenne et locale. « Zagtouli illustre aussi le savoir-faire burkinabè, celui de la SONABEL qui a démontré sa capacité à piloter un projet d’envergure qu’elle exploitera bientôt. Celui aussi des entreprises burkinabè qui ont été actives sur le chantier ». Le troisième élément fort de ce projet de Zagtouli, c’est sa dimension climat, a ajouté le Président MACRON. « Zagtouli démontre qu’au sahel, il est possible de concilier efficacité économique et lutte contre le réchauffement climatique ». D’une capacité de 33 mégawatts crêtes, composée de 129 600 panneaux solaires ayant chacun une capacité de 260 watts crêtes, cette centrale solaire a été érigée sur 60 hectares et constitue la plus grande en Afrique de l’ouest, selon le Directeur général de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL), Monsieur François de Salles OUEDRAOGO. Elle permettra annuellement au Burkina Faso, d’injecter par une production de 56 gigawatts heures, soit 5% du réseau national interconnecté et de réduire de 26 000 tonnes sa consommation de carbone. La centrale solaire de Zagtouli a coûté la somme de 47 millions 500 mille euros. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso à Abidjan pour le 5ème Sommet UA-UE

PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO ---------- ---------- CABINET Unité – Progrès - Justice ---------- DIRECTION DE LA COMMUNICATION Ouagadougou, le 29 Novembre 2017 Communiqué de presse Le Président du Faso prendra part au 5ème Sommet Union africaine-Union européenne qui se tient les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire. Pendant 48 heures, les chefs d’État et de gouvernement africains et européens se réuniront autour du thème principal : « Investir dans la jeunesse pour un avenir durable ». A Abidjan, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE et ses pairs africains et européens discuteront de l’avenir des relations UA-UE et se pencheront sur l’investissement dans la jeunesse. Autres sujets qui seront abordés lors du Sommet, ce sont ceux relatifs à la paix et la sécurité, sans oublier la question de l’immigration. Le Sommet UA-UE se présente comme un véritable cadre institutionnel pour les dirigeants réunis pour débattre de l’avenir des relations entre l’Afrique et l’Europe. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Deux VIP rendent visite aux élèves du complexe scolaire Langm-Taaba de Ouagadougou

Le Président de la République française, Son Excellence Monsieur Emmanuel MACRON accompagné du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE se sont rendus dans l’après-midi du 28 novembre 2017 au complexe scolaire Langm-Taaba situé dans l’arrondissement 12 du secteur 52 de Ouagadougou où le Président français s’est entretenu avec les élèves de cet établissement dans une ambiance décontractée. Cette date du 28 novembre 2017 restera à jamais gravée dans l’histoire de ce complexe et de ses élèves. En effet, c’est ce jour que les Présidents Emmanuel MACRON de la République française, hôte de marque du pays des Hommes Intègres et Roch Marc Christian KABORE ont choisi pour se rendre au complexe scolaire Lagm Taaba. De la route bitumée jouxtant le complexe à l’entrée de cet établissement, les deux chefs d’Etat se sont offert un véritable bain de foule en effectuant le parcours à pied. Les riverains et les habitants de la zone se sont en effet mobilisés pour réserver un accueil « chaleureux » à leurs illustres hôtes. Après un chant de bienvenue exécuté par les élèves, le Président du Faso et son hôte se sont rendus dans deux salles de classes du primaire et une salle du secondaire où ils se sont entretenus avec les élèves dans une ambiance décontractée et bon enfant. La représentante des élèves, Mademoiselle Farida BOUGOUMA à traduit la joie de ses camarades d’accueillir l’invité de marque du Burkina. Elle a ensuite fait part à l’illustre hôte des difficultés du complexe qui se résument à l’absence d’une salle informatique, au manque d’ouvrages scolaires, au manque de laboratoire scientifique pour les travaux pratiques et a souhaité l’instauration d’un jumelage avec des écoles françaises. La directrice de l’école primaire Langm-Taaba A, Madame Koumbou ILBOUDO/SEDEGO après avoir présenté le complexe, a aussi évoqué l’insuffisance d’infrastructures et le manque de formation continue du personnel enseignant et administratif. Après des discussions à bâtons rompus avec les élèves, les Présidents burkinabè et français ont achevé leur visite par une photo de famille et en s’octroyant une fois de plus un bain de foule avec uniquement les élèves très enthousiastes qui ont qualifié cette journée de « mémorable ». La Direction de la Communication de la Présidence du Faso