Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques invitent à avoir le sens du bien commun.

(Ouagadougou, 14 juin 2018). En Assemblée générale ordinaire à Ouagadougou, les évêques de la Conférence épiscopale Burkina –Niger ont rendu une visite de courtoisie au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ce jeudi en fin de matinée, sous la conduite de leur président, Monseigneur Paul Y. Ouédraogo, évêque de Bobo-Dioulasso.
Ils ont évoqué avec le chef de l’Etat des questions diverses, notamment le déficit céréalier que connait le Burkina Faso, le chômage des jeunes, le contexte social marqué par des grèves à répétition. S’agissant particulièrement de la fronde sociale, les évêques ont invité les différents protagonistes à avoir « le sens du bien commun » qu’est le Burkina Faso en privilégiant le dialogue social.
Le Président Roch Marc Christian Kaboré leur a exprimé à son tour sa reconnaissance pour cette visite, et les a assurés de sa disponibilité à poursuivre le dialogue avec tous les acteurs.
La délégation a aussi mis à profit cette audience pour annoncer au Président du Faso, d’une part que Monseigneur Prosper Ki, nommé évêque de Dédougou sera ordonné le 21 juillet prochain, et d’autre part, informer avoir invité à leur tour le Pape François à effectuer une visite au Burkina Faso. En rappel le Président du Faso avait déjà invité le Pape lors de sa visite au Saint-siège en octobre 2016.
Les évêques ont également exprimé leur reconnaissance au Président du Faso pour le soutien à eux apporté à travers la présence d’une délégation gouvernementale à leurs côtés, lors de leur pèlerinage à Lampedusa en Italie.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kabore est rentré de Bruxelles

Le président du Faso Roch Marc Christian Kabore est rentré cet après-midi de son séjour en Belgique où il a pris part aux Journées européennes de Développement.

Coopération Burkina Faso-Union Européenne : la liberté de religion et de conviction évoquée avec le Président du Faso

(Bruxelles, 6 juin 2018). Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en séance de travail l’envoyé spécial de l’Union européenne (UE) pour la promotion de la liberté de religion ou de conviction, à l’extérieur de l’Union européenne, Monsieur Jàn Figel. La coopération entre l’Union européenne et le Burkina Faso évolue de façon positive. Cependant la montée de la radicalisation et le terrorisme constituent des préoccupations pour l’UE, a expliqué le diplomate européen. « Il s’agit là de tendances très négatives non seulement au Burkina Faso mais également dans la sous-région sahélienne », a dit Monsieur Miguel, et l’UE et le Burkina Faso vont travailler davantage pour contrer ces phénomènes. Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Burkina Faso-Wallonie Bruxelles : la coopération va évoluer vers un partenariat.

(Bruxelles, 6 juin 2018) : le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience en milieu de matinée, le ministre d’Etat et ministre du Budget de Wallonie Bruxelles André Flahaut. Les relations entre la Fédération de Wallonie (les francophones de Belgique) et le Burkina Faso ont été au centre des échanges avec le Président du Faso. Il s’est agi d’identifier des pistes à même de faire évoluer cette coopération vers un partenariat. C’est ainsi que l’initiative de promotion du continent africain dénommée « Rebranding Africa », qui se tient habituellement en Belgique aura lieu prochainement à Ouagadougou, a dit Monsieur Flahaut. Le ministre d’Etat a également abordé avec le Président Roch Marc Christian Kaboré des sujets portant sur l’eau, l’université, la recherche scientifique et l’agriculture. Une coopération dans les domaines de l’informatique et de la fonction publique est aussi envisagée entre la Wallonie Bruxelles et le Burkina Faso, a dit le ministre d’Etat belge. Direction de la Communication de la Présidence du Faso.