Le Président de la Chambre consulaire de l’UEMOA en audience chez le Président du Faso


(Ouagadougou, 16 juillet 2018). Le président du Faso a reçu en audience ce matin le nouveau président de la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA (CCR-UEMOA). Elu le 29 mai dernier, à la tête de la Chambre consulaire de l’espace communautaire, Abdoulaye Kouafilann Sory est venu solliciter les conseils du président Roch Marc Christian Kaboré.
Monsieur Sory et sa délégation ont saisi cette occasion pour discuter avec le chef de l’Etat, de l’implication effective du secteur privé dans le processus d’intégration de l’UEMOA. Ils ont également partagé avec le président du Faso les orientations majeures de leur mandat.
Au cours de cet entretien, le président Roch Marc Christian Kaboré a souligné l’importance du secteur privé comme moteur de la croissance économique du pays. Il a noté le bien-fondé des missions assignées à la Chambre consulaire de l’UEMOA et exprimé la disponibilité de du Burkina Faso à les accompagner.
Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Premier Forum national de la diaspora : les participants reconnaissants au Président du Faso

(Ouagadougou, 13 juillet 2018) – Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience ce jour en début de soirée, une délégation des participants au premier Forum national de la diaspora, conduite par le styliste Pathé’O. 

La délégation est allée exprimer les remerciements de la diaspora au Président du Faso pour l’heureuse initiative qu’est la tenue du Forum. Selon Pathé’O, la tenue du forum de la diaspora est un motif de satisfaction et de fierté car cela prouve que la mère patrie les reconnait comme des citoyens burkinabè à part entière
« Etre à l’étranger comme chez soi, il y a un comportement à observer », a-t-il fait remarquer. Il a affirmé que le Burkina Faso ne peut se développer qu’en comptant d’abord sur ses propres fils et filles. Aussi a-t-il déploré les actes d’incivisme constatés çà et là.
S’exprimant particulièrement sur le vote des Burkinabè de l’extérieur, le Docteur Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif de l’OTICE (Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires), s’est réjoui de cet engagement du chef de l’Etat avant d’ajouter que « cela est une opportunité d’avoir son mot à dire dans la politique intérieure du pays ».
Direction de la Communication de la Présidence du Faso

L’ONU salue les mesures prises par le Burkina Faso pour lutter contre le terrorisme

(Ouagadougou, 13 juillet 2018). Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré en reçu en début d’après-midi, la sous-Secrétaire Générale des Nations unies et Directrice exécutive de la lutte contre le terrorisme, Michelle Coninsx
Au terme de l’audience Michelle Coninsx a confié avoir eu avec le chef de l’Etat un entretien très constructif. Le but de cette entrevue, a-t-elle poursuivi, était de voir l’état de la menace terroriste au Burkina Faso, et mesurer les défis et réponses apportées.
La sous-Secrétaire générale des Nations unies a assuré de la disponibilité de l’institution onusienne à venir en aide au Burkina. Elle s’est réjouie des dispositions déjà prises pour juguler la menace terroriste à travers des mesures répressives et une approche multidisciplinaire. Mais, elle a-t-elle conseillé, il faut continuer à être vigilant et prendre des mesures tant au niveau local, national, régional, qu’international.
Selon Michelle Coninsx, une partie de la solution à la lutte contre le terrorisme, est de donner de bonnes perspectives à la jeunesse, et permettre une autonomisation des femmes en dehors de l’action du gouvernement et de la société civile.
Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Premier Forum national de la diaspora : bientôt un document de politique nationale de la diaspora

(Ouagadougou, 13 juillet 2018) - Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a annoncé l’élaboration d’un document de Politique nationale de la diaspora, au cours du dialogue direct qu’il a eu avec les participants au premier Forum national de la diaspora, ce vendredi en milieu de journée à Ouagadougou.
Ce document va cadrer avec le thème du présent forum, à savoir, « La contribution des Burkinabè de l’’extérieur à la construction nationale ». Ce document, a expliqué le chef de l’Etat, va permettre d’éviter les tâtonnements et les pertes de temps dans la promotion et la participation de la diaspora au développement du Burkina Faso. C’est pourquoi, il sera rédigé avec la participation des représentants des Burkinabè de l’extérieur, a précisé le Président du Faso au cours des échanges.
Les échanges ont porté essentiellement sur les problèmes de documents administratifs, l’assistance judiciaire de l’Etat aux Burkinabè vivant à l’extérieur en cas de conflit avec la loi du pays d’accueil, l’ouverture de consulats ou d’ambassades, le recensement des Burkinabè de la diaspora, les tracasseries policières, les facilités pour les investisseurs de la diaspora, etc.
A toutes ces préoccupations le Président du Faso a, trois heures d’horloge durant, apporté des réponses et pris note de certaines doléances et suggestions. Le Président Roch Marc Christian Kaboré a aussi invité ses compatriotes vivant hors de la mère patrie à l’entente, à la cohésion, au respect des textes des pays d’accueil et au travail.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso