Le Président Nana AKUFO-ADDO reçu en audience par le Président du Faso

Peu après son arrivée à Ouagadougou pour une visite d’amitié et de travail de 48 heures, le Président de la République du Ghana a eu un premier entretien avec son homologue burkinabè en fin de matinée de ce 04 mai 2017.
Cet entretien entre les deux chefs d’Etat a été élargi à leur délégation respective et a servi de cadre pour passer en revue l’état de la coopération entre les deux pays. Une séance de travail entre les délégations burkinabè et ghanéenne est prévue dans l’après-midi de ce jeudi et tous les dossiers inscrits à l’ordre du jour de cette visite devront être examinés entre les experts des deux pays.

Coopération bilatérale Ghana-Burkina Faso : Le Président de la République du Ghana est arrivé à Ouagadougou

Le Président de la République du Ghana, Monsieur Nana AKUFO-ADDO est arrivé à Ouagadougou dans la matinée du jeudi 04 mai 2017, accompagné d’une forte délégation pour une visite d’amitié et de travail de 48 heures.
A sa descente d’avion, le Président Nana AKUFO-ADDO a été accueilli par le Président Roch Marc Christian KABORE. Etaient également à l’aéroport pour l’accueil, le Premier ministre Paul Kaba THIEBA, le président de l’Assemblée nationale, Monsieur Salifou DIALLO, les présidents d’institution, les membres du gouvernement, le corps diplomatique accrédité au Burkina Faso et une forte communauté ghanéenne vivant dans notre pays.
Au cours de cette première visite officielle au Burkina Faso depuis son élection à la magistrature suprême de son pays, le Président de la République du Ghana abordera avec son homologue burkinabè, de nombreux sujets relatifs à la coopération bilatérale et aux questions d’actualité de la sous-région.
« En ce qui concerne le Burkina Faso, a déclaré Nana AKUFO-ADDO face à la presse, nous allons revoir la coopération bilatérale qui date de plusieurs années. Nous allons également évoquer l’avenir de la CEDEAO ».
Le Président de la République du Ghana a également indiqué qu’il a fait le déplacement de Ouagadougou pour exprimer ses remerciements à son homologue burkinabè « pour sa présence à son investiture qui a eu lieu en janvier dernier » et échanger sur des questions visant « à consolider les relations historiques qui existent entre nos deux peuples, nos deux pays, le Ghana et le Burkina Faso ».
Cette visite du Président ghanéen entre dans le cadre d’une tournée qu’il a entreprise dans la sous-région pour remercier ses pairs car suite aux élections qui se sont tenues dans son pays, il a « estimé qu’il était nécessaire de faire le tour pour saluer ses collègues et les différents peuples de la sous-région ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Les Nations Unies se mobilisent pour que le Burkina demeure sur la voie du développement

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Monsieur Mohamed Ibn CHAMBAS a été reçu en audience, ce mercredi 3 mai 2017, par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE. Il est venu réaffirmer la disponibilité des Nations Unies et de son Secrétaire général, Monsieur Antonio GUTERRES, à accompagner le Burkina Faso sur la voie « du développement, de la stabilité et de la prospérité ».
Monsieur Mohamed Ibn CHAMBAS, qui s’est entretenu avec la presse, à l’issue de l’audience, a indiqué être au Burkina Faso dans le cadre d’une « visite de bons offices ». Il a saisi l’occasion pour féliciter le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE pour « les avancées notables dans les domaines cruciaux que sont la réponse multisectorielle à apporter à la crise au Nord, les efforts dans la lutte contre la corruption, les progrès dans l’administration de la justice ».
Le diplomate onusien, dit avoir une claire conscience des conditions de vie des populations burkinabè. Il a salué les mesures fortes annoncées par le chef du gouvernement et exprimé la disponibilité « des partenaires internationaux » à soutenir les actions de l’équipe de Monsieur Paul Kaba THIEBA.
Monsieur Mohamed Ibn CHAMBAS a encouragé le gouvernement à poursuivre ses initiatives en faveur de la maîtrise de la situation au Nord, car selon lui, « le Burkina Faso demeure une pièce essentielle pour la stabilité dans la région ».
Durant son séjour au Burkina Faso, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest va rencontrer les représentants de la société civile et les membres des partis politiques de l’opposition, dans le but de les motiver à « construire un échange avec le gouvernement pour aider à déterminer les domaines d’intervention prioritaire » et à « rallier la cause de l’intérêt national, sur la base d’un dialogue constructif ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

« Be Healthy, Be Mobile m-cancer du col de l’utérus » : Un nouveau programme pour lutter contre le cancer du col de l’utérus

L’épouse du Président du Faso, Madame Sika KABORE a présidé en début de matinée du mardi 02 mai 2017, l’atelier de lancement du projet « Be Healthy, Be Mobile m-cancer du col de l’utérus (BHBM) au Burkina Faso ».
Première à intervenir au cours de cette cérémonie, la Représentante résidente de l’OMS, Madame Aminata Jeanne DIARRA/NANA. Elle a adressé les remerciements de son institution aux autorités du Burkina Faso « pour l’adhésion du pays à cette initiative novatrice ».
Convaincu de l’impact qu’un tel projet peut avoir au Burkina Faso, le Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’Union internationale des Télécommunications (UIT), Monsieur Brahima SANOU s‘est dit fier d’être parmi ces personnes qui porteront ce projet du stade « du projet pilote jusqu’à un projet d’envergure national et même international ».
En sa qualité de parrain de la cérémonie, le Ministre de la Santé, le Professeur Nicolas MEDAH a salué cette initiative car selon lui, « les technologies numériques peuvent permettre d’améliorer sensiblement la lutte contre la maladie surtout à travers une meilleure prévention et une prise en charge précoce ».
Embouchant la même trompette, la Ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Madame Hadja Fatimata OUATTARA/SANOU a pour sa part déclaré que le projet « Be Healthy, Be Mobile m-cancer du col de l’utérus(BHBM) au Burkina Faso » s’inscrit dans la volonté affirmée des plus hautes autorités de notre pays de « saisir les potentialités des Technologies de l’Information et de la Communication pour améliorer les conditions de vie des citoyens en général et de la femme en particulier ».
Dans son discours de lancement du projet, l’épouse du Président du Faso a invité « les différents acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux qui se sont engagés, à maintenir la mobilisation et à poursuivre leurs efforts pour une concrétisation rapide du programme au sein de la population ».
Estimant que la clé du succès dans la lutte contre les cancers réside dans la prévention, le diagnostic précoce et leur prise en charge adéquate, Madame Sika KABORE trouve dans « l’organisation de l’atelier de lancement du projet e-cancer, une première étape que nous franchissons ».
Elle a rassuré de son entière disponibilité à apporter tout l’appui et l’encouragement nécessaires pour l’implantation rapide du BHBM et son appropriation par les acteurs de la santé et les populations.
Le projet « Be Healthy, Be Mobile m-cancer du col de l’utérus (BHBM) au Burkina Faso » vise à lutter contre les maladies non transmissibles tel le cancer du col de l’utérus en utilisant la technologie mobile programme et est pilotée par le ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes et celui de la Santé et son réseau de partenaires dont l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso