Visite du Président du Faso à Genève : Les Burkinabè de la Suisse veulent apporter leurs pierres à la construction de l’édifice national

C’était une première pour la communauté burkinabè vivant en Suisse d’être reçue par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE le dimanche 15 octobre 2017 pour des échanges directs. La rencontre s’est focalisée sur les développements de l’actualité nationale.
Les Burkinabè vivant en Suisse ont fait résonner les instruments de musique traditionnelle du pays sur les bords du Lac Léman pour accueillir le Président du Faso. Ils sont venus de plusieurs régions de la Confédération helvétique pour échanger avec le Président du Faso. Vivant loin de la terre natale, nos compatriotes de la Suisse ne sont pas moins connectés aux réalités du pays. Face au chef de l’Etat, ils ont donné leur lecture de l’évolution de l’actualité nationale, en mettant en exergue leurs préoccupations liées aux questions de justice pour les dossiers du putsch manqué, des assassinats politiques et des crimes économiques. Les compatriotes vivant en Suisse ont également voulu être rassurés par le chef de l’Etat sur les questions de sécurité alimentaire et de l’accès à la formation professionnelle pour créer plus d’emplois au profit des jeunes. Ils ont souhaité de la part du gouvernement burkinabè, des efforts pour maîtriser l’inflation dans les transactions immobilières. Par la voix de Monsieur Désiré DABIRE, Secrétaire exécutif de l’Association des Burkinabè de la Suisse, ils ont interpellé le gouvernement sur les défis sécuritaires qui selon eux freinent l’élan de certains investisseurs.
Le Président Roch Marc Christian KABORE a tenu à rassurer les Burkinabè vivant en Suisse sur les dispositions prises par le Gouvernement pour garantir la sécurité à l’intérieur du pays. Il a aussi évoqué les dispositions prises au niveau sous régional pour limiter les déplacements des terroristes le long de nos frontières. Sur les questions de la cohésion nationale, le Président du Faso a fait remarquer que « sans la vérité et la justice, la réconciliation est un vain mot ». Pour aller vers cette réconciliation tant souhaitée, le Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité nationale (HCRUN) épluche plus de 5000 dossiers liés aux crimes économiques et politiques, aux crimes de sang, a fait savoir le Président du Faso. Il a aussi signalé l’ouverture des grands dossiers pendants par la justice qui poursuit ses travaux en toute indépendance.
Pour consolider les bases de notre démocratie, le Président Roch Marc Christian KABORE a mentionné les réformes politiques et institutionnelles engagées de manière participative en vue d’équilibrer les pouvoirs. Il a invité la diaspora à s’impliquer à la construction de la mère patrie et à respecter les lois de leur pays d’accueil. Il a particulièrement invité les hommes d’affaires burkinabè vivant en Suisse à accompagner la mise en œuvre du Plan national de Développement économique et social (PNDES).
La diaspora burkinabè en Suisse est estimée à environ 500 personnes. Elle compte des étudiants, des fonctionnaires internationaux, des travailleurs immigrés et des promoteurs culturels.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Coopération multilatérale : Le Président du Faso rassure les ONG suisses

Une heure après son arrivée à Genève en Suisse le dimanche 15 octobre 2017, le Président du Faso a rencontré les représentants des ONG et associations suisses intervenant au Burkina Faso. Objectif: rassurer et remobiliser ces partenaires au développement à poursuivre leurs activités au Burkina Faso.
Les représentants de plus de soixante-dix organisations non gouvernementales et associations suisses intervenant au Burkina Faso ont répondu à l’invitation du Président du Faso pour des échanges directs. Ils interviennent dans les 13 régions du pays dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’agriculture et de l’aide sociale.
Pour ces représentants d’ONG et d’associations, l’initiative de cette rencontre est une marque de considération et une reconnaissance du Président du Faso à leur endroit. Aussi, ont-ils saisi l’occasion pour évoquer les difficultés qui entravent leurs interventions. Il s’agit de l’obtention du visa qui engendre des frais, de la mise à disposition des enseignants dans les écoles construites par les ONG, des formalités douanières pour le matériel offert au pays. En dehors de ces problèmes particuliers, la question de la sécurité était sur toutes les lèvres car des ONG interviennent dans les régions classées « zones rouges » par certaines chancelleries.
Le Président Roch Marc Christian KABORE s’est montré rassurant sur les questions de sécurité : « Nous mettons tout en œuvre pour relever le défi sécuritaire aussi bien sur le plan national qu’ensemble avec les autres pays de la zone afin de conjuguer nos efforts et de mutualiser nos moyens, y compris au niveau du renseignement ». Il a signalé la mise en place de la force conjointe du G5 Sahel pour opposer une riposte militaire au terrorisme.
Mais le combat n’est pas que militaire a-t-il fait remarqué. Il faut accompagner les efforts militaires par des actions de développement. Et c’est dans ce sens que le Programme d’urgence pour le développement du sahel a été mis en route dans le but « d’assurer la satisfaction des besoins fondamentaux des populations tout en créant les conditions structurelles d’un développement durable qui permettra en particulier d’éliminer l’extrême pauvreté, l’analphabétisme, l’ignorance et le chômage des jeunes, terreaux fertiles pour les réseaux de recrutement », a dit le Président du Faso.
Pour les autres questions abordées par les ONG et associations, le chef de l’Etat burkinabè a engagé le gouvernement à mûrir la réflexion afin de trouver avec diligence, des réponses idoines pour permettre aux amis du Burkina de toujours apporter leurs contributions à la lutte contre la pauvreté et pour « l’accès à l’eau potable, à l’éducation, à la santé, à l’assainissement, à l’emploi pour les jeunes et les femmes, à la formation professionnelle, la protection de l’environnement, etc. », a cité le Président Roch Marc Christian KABORE.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso à Genève pour le renforcement de la coopération bilatérale

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE est arrivé ce dimanche 15 octobre 2017, dans l’après-midi à l’aéroport international de Genève en Suisse.
Le Président Roch Marc Christian KABORE a été accueilli à sa descente d’avion par Monsieur Seydou SINKA, Ambassadeur Représentant permanent adjoint du Burkina Faso à Genève. Des personnalités de marque dont des représentants du groupe des ambassadeurs africains à Genève se sont également mobilisées pour réserver un accueil chaleureux au chef de l’Etat. A son arrivée à son pied à terre, le Président Roch Marc Christian KABORE a eu droit à un véritable accueil populaire de la part de ses compatriotes.
L’agenda du Président du Faso en Suisse prévoit une rencontre importante avec Madame Doris LEUTHARD, Présidente de la Confédération suisse. Avec elle, il s’agira pour le Président du Faso d’échanger sur le renforcement des liens de coopération bilatérale. La Suisse est l’un des plus grands partenaires au développement du Burkina Faso et cette visite permettra au chef de l’Etat de partager avec les premiers responsables de la Confédération, les préoccupations actuelles du pays des Hommes intègres.
Pendant son séjour, le Président Roch Marc Christian KABORE s’entretiendra également avec le Directeur général de l’Office des Nations unies à Genève. Avec le Coordonnateur du système des Nations unies, il sera question de la dynamisation des liens multilatéraux de coopération entre notre pays et l’organisme onusien. Le séjour en Suisse sera aussi l’occasion pour le chef de l’Etat de rencontrer des partenaires au développement, y compris des organisations internationales, des ONG, des représentants du corps diplomatique basés à Genève et la communauté burkinabè en suisse.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso salue la mémoire de Thomas Sankara

Je salue la mémoire du Président Thomas Sankara, un homme de conviction qui a réhabilité l'intégrité, l'honneur et la dignité du Peuple Burkinabè.
La vision de Thomas Sankara a traversé les âges. La mémoire de ce héros national reste vivace au Burkina , en Afrique et à travers le monde .
Roch Marc Christian KABORE