Coopération bilatérale, développement et terrorisme au centre des entretiens entre le Président du Faso et le ministre saoudien des Affaires étrangères

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE s’est entretenu en marge des travaux du 26è Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA), avec le ministre des Affaires étrangères de l’Arabie Saoudite, Monsieur Ader Al JBER.

Avec le diplomate saoudien, il a surtout été question de coopération non seulement entre l’Arabie Saoudite et le Burkina Faso, mais aussi entre l’Arabie Saoudite et l’Afrique en général.

Selon le Président Roch Marc Christian KABORE, le ministre saoudien qui vient de prendre son mandat à ce poste s’est « engagé à faire en sorte que les relations entre l’Afrique et l’Arabie Saoudite prennent une nouvelle tournure d’appui au développement, une tournure également de travailler à ce que l’islam professé dans les pays africains soit un islam modéré et une tournure d’appui pour que l’Afrique puisse s’occuper de l’amélioration des conditions de ses populations ».

Cet engagement du ministre saoudien est très satisfaisant, à en croire le Président du Faso qui a encouragé Monsieur Al JBER à aller dans ce sens.

Autre sujet abordé au cours de cet entretien, c’est la lutte contre le terrorisme et l’Afrique a adhéré dans la coalition de lutte contre ce fléau dont l’Arabie Saoudite a été le maître d’œuvre. L’essentiel dans cette lutte, a dit le Président Roch Marc Christian KABORE, « c’est de pouvoir résister et de pouvoir combattre ceux qui veulent déstabiliser nos Etats ».

Répondant à une question sur le développement du Burkina Faso après l’insurrection populaire et la Transition, le Président du Faso a dit que c’est sur la base du Programme de développement économique et social de son parti qu’il a été élu à la tête du pays et que ce programme va se financer sur la base du budget de l’Etat, mais également sur la base des relations que le Burkina entretient avec les pays amis : « Ce programme va s’exécuter malgré les difficultés actuelles ; mais les nouvelles autorités sont déterminées à ce que le Burkina Faso reprenne son élan et prenne l’axe de la satisfaction des intérêts du peuple burkinabè », a affirmé le Président KABORE.

Tête à tête entre Alpha CONDE et Roch Marc Christian KABORE

Le Président guinéen et son homologue burkinabè se sont entretenus en tête à tête dans la soirée du 30 janvier 2016 à Addis-Abeba.

Les deux dirigeants qui prennent part à la 26è session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine ont échangé sur des sujets d’intérêts communs et sur les points inscrits à l’ordre du jour de cette 26è session ordinaire.

Déjà, les Présidents CONDE et KABORE ont pris part à la réunion de haut niveau du Conseil de paix et Sécurité le vendredi 29 janvier 2016.

Le Président guinéen et son homologue burkinabè entretiennent d’excellentes relations et Alpha CONDE a été le premier Chef d’Etat à Ouagadougou lors de l’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE.

La sécurité au centre des échanges que la Conseillère Afrique du Président français a eu avec le Président du Faso

Madame Hélène Le GAL, Conseillère Afrique du Président français, Monsieur François HOLLANDE s’est entretenu le 30 janvier 2016, en marge des travaux de la Conférence de l’Union Africaine avec le Président Roch Marc Christian KABORE. A l’issue de l’entretien, madame Le GAL a confié à la presse que les échanges ont porté sur la sécurité, notamment les derniers événements survenus au Burkina : « il y a nécessité de réorganiser les Forces de Sécurité à ce que le pays puisse faire face à ces genres de menace et la France est prête à aider le Burkina Faso si c’est nécessaire », a-t-elle indiqué. La diplomate française a fait savoir que son pays va accompagner le Burkina dans la formation de ses Forces de Sécurité.

Le Président du Faso reçu par son homologue du Soudan

En marge des travaux de la 26è session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA), le Président du Faso a été reçu le 30 janvier 2016 par le Président du Soudan.

Les entretiens entre les Présidents Roch Marc Christian KABORE et Omar El BECHIR ont porté sur la coopération bilatérale entre les deux pays et la recherche de voies et moyens pour la consolider davantage.

Le Soudan et le Burkina Faso ont toujours entretenu de bonnes relations diplomatiques et de coopération malgré les barrières linguistiques et leur situation géographique.