La concrétisation de la coopération bilatérale au menu des échanges entre le Président du Faso et des personnalités allemandes

Au terme de sa visite officielle à Berlin en République fédérale d’Allemagne, le Président du Faso a été reçu le 22 mars 2017 par le président de la Bundestag (Assemblée parlementaire), Monsieur Norbert LAMMERT. Le chef de l’Etat a également accordé une audience à Monsieur Gerd  MÜLLER, Ministre fédéral de la Coopération économique. Ces différentes rencontres ont pour objectif de formaliser les engagements pour le renforcement de la coopération bilatérale.

« Ces échanges ont permis d’avancer d’une manière plus concrète sur les dossiers qui ont été discutés avec la Chancelière Angela MERKEL. Ces dossiers concernent des sujets comme les énergies renouvelables, la question sécuritaire, mais également l’agriculture avec notamment la transformation du coton dont le Burkina Faso est le premier pays  producteur en Afrique », a déclaré le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur. 

Selon Monsieur Alpha BARRY, le Ministre fédéral allemand s’est dit« désolé de voir des balles de coton exportées alors qu’il existe des possibilités de transformation sur place ». 

Le Ministre Alpha BARRY pense que d’une manière générale, « cette visite officielle a été appréciée à sa juste valeur car elle a permis d’avancer et de relancer la coopération bilatérale ». 

Concernant la question sécuritaire,le chef de la diplomatie a  précisé que le Ministre de la Défense du Burkina a eu des« entretiens fructueux avec le Secrétaire d’Etat allemand à la Défense ».

Table ronde sur le Burkina : Le Président du Faso invite les hommes d’affaires burkinabè et allemands à travailler en partenariat.

En marge de sa visite officielle à Berlin en République fédérale d’Allemagne, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a pris part à la table ronde sur le Burkina Faso, dans l’après–midi du mardi 21 mars 2017.
Inscrit au menu des activités du 3e Forum économique de Berlin sur l’Afrique, cet exercice a consisté à présenter aux investisseurs allemands, les potentialités d’affaires qu’offre le Burkina Faso. Etaient présents à cette rencontre, des membres du gouvernement, une forte délégation de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso conduite par son président, Monsieur Mahamadi SAWADOGO et de nombreux hommes d’affaires allemands.
Dans son intervention, le président de la Chambre de Commerce du Burkina Faso a fait le bilan des échanges commerciaux entre notre pays et l’Allemagne avant que l’on assiste à la projection d’un film documentaire d’une dizaine de minutes sur les opportunités d’affaires au Burkina.
Quant au Président du Faso, il a d’abord « rassuré les investisseurs allemands de la disponibilité du Burkina Faso à les accueillir en terme de contributeurs au développement économique et social, également en tant que créateurs d’emplois et en tant qu’investisseurs dans les secteurs où ils peuvent avoir de la rentabilité ».
Aussi, leur a-t-il garanti l’existence « des conditions pour un environnement sain pour les investissements dans notre pays ».
Le chef de l’Etat a également présenté les offres et les nombreuses opportunités d’affaires au Burkina Faso, dont la transformation des produits locaux y compris le coton, un produit qui fait de notre pays dans la sous-région, le premier producteur.
D’autres domaines tel l’élevage, peut intéresser les investisseurs allemands sans oublier le secteur minier qui connait un boom, l’internet et la connectivité qui demeurent des domaines à exploiter.
« En matière d’énergie par exemple, a relevé le Président Roch Marc Christian KABORE, l’Allemagne a une grande expérience qu’elle peut partager avec le Burkina Faso puisque nous souhaitons d’ici à 2020, que 30% de notre énergie soient orientés vers l’énergie renouvelable ».
Toutefois, pour plus d’efficacité dans la réussite des partenariats entre les hommes d’affaires, le Président du Faso a « insisté sur la nécessité du gouvernement allemand d’accompagner leurs investisseurs dans notre pays ». Le chef de l’Etat avant de prendre congé des hommes d’affaires, a « souhaité que cette rencontre crée les fondements d’une collaboration beaucoup plus durable entre les hommes d’affaires allemands et burkinabè ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso rencontre les hommes d’affaires burkinabè

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a rencontré en début de soirée du mardi 21 mars 2017 à Berlin, la délégation de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina conduite par son président, Monsieur Mahamadi SAWADOGO.
Présents dans la capitale de la République fédérale d’Allemagne pour prendre part au 3e Forum économique de Berlin sur l’Afrique, les hommes d’affaires burkinabè sont allés exprimer au Président Roch Marc Christian KABORE leur remerciement et leur gratitude pour sa participation appréciable à ce Forum.
Les hommes d’affaires ont exprimé au Président du Faso, le souhait de leur prise en compte dans les différentes missions présidentielles afin de pouvoir rencontrer et convaincre le maximum d’investisseurs internationaux.
En retour, le chef de l’Etat s’est exprimé sur sa rencontre avec la Chancelière allemande, Madame Angela Merkel.
Le Président Roch Marc Christian KABORE a également salué le déplacement de Berlin des hommes d’affaires. « Je suis heureux de voir que des hommes d’affaires participent aux travaux et mènent aussi des échanges directs avec d’autres opérateurs économiques », a déclaré le chef de l’Etat qui pense que « nos hommes d’affaires doivent retenir que toutes les possibilités, toutes les discussions qu’ils engagent, engagent en retour leur crédibilité pour rassurer leur partenaire sur les questions échangées avec eux ». D’où l’invite adressée aux acteurs de la Chambre de Commerce à ne pas dérober à cette règle.

 

Le Burkina est « un modèle de succès démocratique et un modèle de bonne gouvernance en Afrique », déclare le Président du Faso

En visite officielle à Berlin, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, était l’hôte de marque le 21 mars 2017 du 3è Forum économique de Berlin sur l’Afrique, organisé par l’Association économique germano-africaine.
L’objectif de ce Forum est d’inciter les investisseurs allemands à saisir les opportunités d’affaires qu’offrent les pays africains. Devant les hommes d’affaires, le Président du Faso a salué la tenue du Forum qui selon lui, est « une excellente opportunité pour réfléchir ensemble et échanger nos vues sur les perspectives d’émergence de nouveaux partenariats féconds entre l’Afrique et ses partenaires, notamment européens, afin de trouver les solutions idoines à nos préoccupations communes ».
Les pays africains aujourd’hui présentent des garanties aux investisseurs malgré « les défis d’un monde en perpétuelle mutation  qui s’imposent à eux », affirme le Président Roch Marc Christian KABORE qui ajoute que « ces défis, conjugués à la crise économique mondiale ont mis à rude épreuve les tissus socio-économiques de nombreux pays africains. D’où, la nécessité et l’urgence d’œuvrer de concert pour jeter les bases d’un nouveau partenariat entre l’Afrique et l’Europe, respectueux de nos intérêts mutuels ».
Les pays européens en général et l’Allemagne en particulier, en tant que partenaire privilégié doivent accompagner cette nouvelle version du partenariat. Pour ce faire, le chef de l’Etat s’est félicité de la décision de la Chancelière Angela MERKEL et du Gouvernement allemand, à travers l’initiative Compact with Africa, « d’inscrire l’Afrique dans les priorités de la présidence allemande du G20 au cours de cette année 2017 ».
Cette participation à la rencontre des hommes d’affaires germano-africains a été l’occasion pour le Président du Faso de faire un focus sur le Plan national de Développement économique et social (PNDES). Le chef de l’Etat en a aussi profité pour présenter le Burkina Faso comme « un modèle de succès démocratique et un modèle de bonne gouvernance en Afrique » avant de dérouler toutes les opportunités d’affaires qu’offre ce nouveau référentiel de développement et toutes les réformes entreprises par le gouvernement pour créer un climat d’affaires attrayant.
Selon le Président du Faso, ce Forum nous offre également l’opportunité de « forger et de consolider des partenariats mutuellement bénéfiques ». C’est la raison pour laquelle il a invité «  les entreprises allemandes, au savoir-faire reconnu, à être de ces partenaires, et partant, des acteurs de premier plan d’une Afrique émergente ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Angela MERKEL déroule le tapis rouge à Roch Marc Christian KABORE à Berlin

Tapis rouge, le Ditaniyè magistralement exécuté par le Corps de musique de l’Armée allemande, la revue de troupes aux côtés de Madame Angela MERKEL, c’est en Very Respectable Person (VRP) que le Président du Faso a été accueilli à la Chancellerie allemande en milieu de journée du 21 mars 2017 pour un déjeuner de travail.
Inscrit comme l’une des principales activités dans l’agenda du Président du Faso durant sa visite officielle en République fédérale d’Allemagne, le déjeuner de travail entre la Chancelière allemande, Madame Angela MERKEL et Monsieur Roch Marc Christian KABORE a eu lieu ce mardi 21 mars 2017.
A l’issue du déjeuner, les deux hommes d’Eta ont conjointement animé un point de presse. Madame Angela MERKEL et Monsieur Roch Marc Christian KABORE ont fait le bilan de la coopération et présenté la nouvelle dynamique qu’ils envisagent insuffler aux relations germano- burkinabè.
Madame Angela MERKEL a été la première à s’adonner à cet exercice. Elle a d’abord salué l’avènement du Président Roch Marc Christian KABORE au pouvoir après 27 ans de règne de l’ancien Président. « Cette visite est pour moi le fondement d’une coopération plus intense », a-t-elle déclaré avant de poursuivre en disant que dans la coopération au développement, « nous allons tenir compte des besoins du Burkina Faso. Le Président nous a fait part de son souhait de voir la chaine des plus-values dans l’agriculture », a-t-elle dit avant d’ajouter qu’ « on peut également intervenir dans le domaine de la formation professionnelle ».
La question de l’énergie renouvelable en milieu rural, et surtout de la sécurité, a également été abordée au cours de cet entretien. Selon Madame Angela MERKEL, l’Allemagne a affiché sa volonté de contribuer à la lutte contre le terrorisme qui menace le Burkina Faso et ses pays voisins comme le Niger et le Mali.
A ce sujet, il y a l’initiative du G5 Sahel qui devrait être financée par les « Nations unies et nous allons voir si l’Allemagne à travers l’Union européenne peut accompagner les Forces burkinabè ».
La Chancelière allemande a également salué la vision commune entre les deux pays concernant la question de la migration. « Le Président du Faso et moi avons les mêmes jugements, a-t-elle exprimé, car il faut empêcher des jeunes de traverser la mer au péril de leur vie ».
Sur cette question de migration, Madame Angela MERKEL a réaffirmé l’engagement de son pays, qui « par le biais de la coopération au développement voudrait dire aux jeunes qu’il y a des possibilités sur place, car c’est là leur avenir ».
Dans sa prise de parole, le Président du Faso a présenté les points forts de ses échanges avec Madame Angela MERKEL.
Selon le chef de l’Etat, « le Burkina Faso envisage l’avenir avec beaucoup de sérénité et nous pensons qu’entre nos deux pays, il y aura une coopération beaucoup plus efficace ». Le Président Roch Marc Christian KABORE a insisté sur le fait que le Burkina Faso a amorcé une nouvelle dynamique en s’engageant sur « la voie de la démocratie, de la réconciliation nationale et l’élaboration d’une nouvelle Constitution pour le passage à la 5è République qui non seulement limite le mandat des Président, mais également ses pouvoirs ».
Pour clore ses propos, le Président du Faso a réitéré à Madame Angela MERKL, la disponibilité du Burkina Faso à rester un pays de démocratie, de bonne gouvernance et à tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité et donner un nouvel élan à la nouvelle coopération germano-burkinabè. La présente visite y jette les bases dans tous les domaines de coopération entre les deux pays.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso