Le Président Roch Marc Christian KABORE à l’investiture du Président réélu du Niger, Mahamadou ISSOUFOU

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE se rend à Niamey  au  Niger, le 02 avril 2016, où il assistera avec d’autres Chefs d’Etat, à l’investiture du Président réélu Mahamadou ISSOUFOU.

Élu avec 92.73% des voix à l’issue du second tour de l’élection présidentielle du 20 mars dernier, qui l’opposait à Hama AMADOU, son principal adversaire, le Président Mahamadou ISSOUFOU, à 65 ans, prêtera serment le 02 avril 2016 pour un nouveau mandat de 5 ans.

 

Une délégation d’opérateurs économiques chez le Président du Faso.

Le Président du Faso S.E.M. Roch Marc Christian KABORE  a reçu en audience une délégation d’opérateurs économiques de Bobo-Dioulasso.

A l’issue de l’audience, un des opérateurs économiques, Monsieur Amadou DAO, a indiqué qu’il s’agissait juste d’une visite de courtoisie pour féliciter le Président pour son élection à la tête du Burkina Faso.

Il a ensuite confié que la situation économique de Bobo-Dioulasso n’a pas été abordée car cela se fera ultérieurement  dans d’autres cadres.  Néanmoins, il a  souhaité que la situation économique de la ville, considérée comme la capitale économique du pays, puisse changer.

Incendie à la foire de la SNC : Le Président du Faso encourage les exposants sinistrés

Le Président du Faso S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a visité le 1er avril 2016 les stands qui ont été ravagés par les flammes lors de l’incendie qui s’est produit dans la nuit du 30 au 31 mars 2016 à la foire de  la Semaine national de la Culture (SNC).

Le Président du Faso, accompagné de son épouse, de membres du gouvernement, du Directeur général de la SNC a constaté de visu l’importance des dégâts matériels occasionnés par l’incendie : stands et produits d’exposition partis en fumée, exposants  sinistrés. Malgré cette situation, le Président du Faso a été accueilli par une foule enthousiaste.

Après la visite des stands calcinés, le Président a rencontré les exposants infortunés qui ont tenu à se faire entendre.  Banderoles en main sur lesquelles on pouvait lire « un appel au secours et à l’aide »,  ils  ont fait part au Chef de l’Etat de la situation difficile dans laquelle ils vivent depuis le sinistre et demandé une aide financière urgente.

Le Président du Faso les a encouragés à tenir bon et les a rassuré que le ministre en charge de la Culture et le Directeur général de la SNC ont pris des dispositions pour trouver une solution à leurs préoccupations.

 

« Les artistes et les acteurs culturels sont des vecteurs majeurs et sûrs de notre vouloir vivre ensemble », dixit le Président du Faso

Dans le cadre de la 18e édition de la Semaine nationale de la Culture (SNC), le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE,  a offert un cocktail aux acteurs et actrices de la culture en fin d’après-midi du vendredi 1er avril 2016.

Cette rencontre inédite entre le Président du Faso et les acteurs et actrices de la culture a été marquée par des animations artistiques et deux discours : l’un prononcé par le représentant des acteurs et actrices de la culture burkinabè et l’autre par le Président du Faso. 

 Monsieur Vincent KOALA, représentant des acteurs et actrices de la culture et président de la Confédération nationale de la Culture, a salué cette initiative, première du genre depuis l’existence de la SNC, avant de féliciter le Président du Faso pour avoir inscrit le développement de la culture au Burkina parmi les priorités de ses actions. 

L’occasion a été saisie par les artistes pour soumettre des doléances au Président du Faso. Parmi ces doléances entre autres, il y a la finalisation de la cité des arts, la dotation financière de la SNC une année avant sa célébration pour faciliter sa préparation et une plus grande autonomisation administrative et financière de la SNC.

Toutes ces doléances ont bénéficié d’une écoute attentive de la part du Chef de l’Etat. Le Président Roch Marc Christian KABORE a, dans son allocution, indiqué qu’en « dépit des contraintes budgétaires de l’année en cours, l’excellent plaidoyer du ministre de la Culture a permis d’inscrire deux cents millions de francs CFA au Fonds de Développement culturel et touristique pour 2016 ». Il a en outre signifié que son programme fait une part belle au monde de la culture à travers notamment la création des conditions optimales pour le développement et le rayonnement de la culture, le renforcement des capacités des acteurs de la culture, la création de mécanisme pour le repérage de jeunes talents en vue de leur formation, la construction d’infrastructures culturelles, etc. 

Tout cet engagement en faveur des acteurs de la culture est rendu possible parce que le Chef de l’Etat a la conviction que « le Burkina Faso est plus que jamais un pays aux richesses culturelles multiples, variées et reconnues que nous devons promouvoir pour cimenter l’unité nationale autour de valeurs fortes et porteuses de paix, de cohésion et de prospérité ». A cet effet, il estime que « les artistes et les acteurs culturels sont des vecteurs majeurs et sûrs de notre vouloir vivre ensemble ». 

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso remercie les autorités coutumières et religieuses de Bobo-Dioulasso et demande leurs soutiens et bénédictions

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a rendu visite aux différentes autorités coutumières et religieuses de Bobo-Dioulasso le 1er avril 2016.

A peine installé à son pied- à- terre, le Président du Faso a rendu successivement visite au chef suprême des Bobo-Mandarè, aux responsables de la communauté musulmane, au chef des Bobo de  Dagasso, au chef suprême des Dioulas,  à l’Archevêque de Bobo-Dioulasso, aux responsables de la communauté évangélique et au chef peulh de Bobo-Dioulasso.

A ces différentes autorités coutumières et religieuses, le Chef de l’Etat leur a réitéré ses remerciements. En effet, lors du lancement des activités du parti au pouvoir, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP)  à Bobo-Dioulasso  et lors du lancement de la campagne présidentiel du candidat du parti dans la même ville, ces responsables coutumiers et religieux lui avaient accordé leurs bénédictions pour la conquête de la magistrature suprême et cet objectif a été atteint.

Le Président du Faso les a ensuite rassurés de sa volonté de donner à Bobo-Dioulasso son lustre d’antan où les unités industrielles reprendront vie et les jeunes auront du travail. De même, il s’est engagé à doter la ville d’un Centre hospitalier universitaire et améliorer la voirie.

Une fois de plus, le Président du Faso a demandé leurs soutiens et leurs bénédictions pour la réussite de son premier mandat à la tête du pays. Il a aussi insisté sur l’implication de ces différentes autorités pour une cohabitation pacifique des différentes communautés, gage d’une unité nationale dans la paix afin de construire le Burkina Faso, main dans la main. 

Le Président Roch Marc Christian KABORE a surtout demandé au chef peulh de Bobo-Dioulasso de jouer sa partition afin de contribuer à éradiquer les récurrents conflits agriculteurs-éleveurs que connaît le Burkina Faso.

Dans les livres d’or qu’il a signés, le Chef de l’Etat a salué « les différences » et souhaité qu’elles soient  « une richesse pour construire une Nation de paix et dans l’unité ».

Chaque responsable coutumier et religieux a accordé ses bénédictions au Président KABORE à travers des prières et l’a rassuré de son soutien pour le succès de son mandat à la tête du Burkina Faso.

Selon le porte-parole du chef suprême des Dioulas, c’est la première fois depuis l’indépendance du Burkina Faso, qu’un Chef d’Etat décide de rendre visite à toutes les autorités coutumières et religieuses de Bobo-Dioulasso.