Communique de presse

PRESIDENCE DU FASOBURKINA FASO

------       -------

CABINETUnité-Progrès-Justice

                     -------

DIRECTION DE LA COMMUNICATION

                                                                                Ouagadougou, le 28 Janvier 2016

 

Le Président Roch Marc Christian KABORE à la 26e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE prendra part aux travaux de la 26e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA) qui se tiendra les 30 et 31 janvier 2016 à Addis-Abeba en Ethiopie.

Placée sous le thème « 2016 : Année africaine des droits de l’homme avec un accent particulier sur les droits de la femme », cette 26è session ordinaire sera une occasion pour les Chefs d’Etat africains de commémorer et de célébrer les moments clés de l'histoire des droits de l'homme sur le continent. 

D’importants progrès ont été réalisés en matière de promotion des droits de l’homme en Afrique ; cependant, les défis restent nombreux et interpellent les dirigeants africains à y faire face.

Outre la 26è session ordinaire de l’UA, le Président du Faso prendra part avec ses pairs du G5 Sahel, à une réunion consacrée à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Roch Marc Christian KABORE est également invité à prendre part à la réunion du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine. 

En marge des travaux de la 26è Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, le Président Roch Marc Christian KABORE aura des entretiens bilatéraux et multilatéraux avec certains de ses pairs et des partenaires du Burkina Faso. 

La représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en Côte d’Ivoire reçue par le Président du Faso

Une délégation de l’Organisation des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), conduite par la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU, Madame Aïchatou MINDAOUDOU a été reçue le mardi 26 janvier 2016 en audience par le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE.

La délégation est venue féliciter le Président Roch Marc Christian KABORE après sa brillante élection à la magistrature suprême et lui a aussi présenté les condoléances du Secrétaire général, Monsieur BAN Ki-Moon, suite à l’attaque terroriste du 15 janvier 2016.

L’ONU qui a vivement condamné cet acte ignoble se dit solidaire du Burkina Faso et est prête à accompagner les autorités burkinabè dans la lutte contre le terrorisme.

Attaques terroristes du 15 janvier 2016 : L’International Socialiste exprime sa compassion au peuple burkinabè

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE, a reçu en audience le mardi 26 janvier 2016 en fin de matinée, une délégation de l’International Socialiste conduite par le président du Comité Afrique, Monsieur Emmanuel GOLOU. Les échanges entre le Chef de l’Etat burkinabè et la délégation ont porté sur les attaques terroristes contre le Burkina Faso suivies de prises d’otages  menées dans la soirée du vendredi 15 janvier 2016.  

Interrogé par la presse à l’issue de l’audience, Monsieur Emmanuel GOLOU a dit qu’il est venu apporter  au Président Roch Marc Christian KABORE et au peuple burkinabè, le soutien de l’International Socialiste suite aux évènements tragiques que le Burkina Faso vient de vivre : « Nous sommes une délégation des partis membres de l’International Socialiste de l’Afrique de l’Ouest. Nous avons suivi de près les attaques terroristes à l’hôtel Splendid et au restaurant Capuccino. Ces évènements nous ont beaucoup attristés et nous avons fait le déplacement pour apporter notre soutien au Président Roch Marc Christian KABORE et au peuple Burkinabè. Nous n’attendons pas un tel évènement en ce moment parce que le 29 décembre dernier nous avons fait une fête, nous avons célébré  l’ère du renouveau pour que la démocratie,  le développement et la solidarité soient une réalité ici au Burkina Faso. Dans tous les cas, nos compassions vont à l’endroit de tout le peuple, nous savons que vous avez le courage nécessaire pour continuer le travail. Nous avons vu le Président KABORE, il nous a expliqué comment les choses se sont passées », a-t-il déclaré. 

La délégation de l’International Socialiste a aussi signifié au Président du Faso que leur organisation « a pris des initiatives régionales pour lutter contre le terrorisme. Un fléau qui sème la désolation un peu partout et à tout moment », a conclu Monsieur Emmanuel GOLOU.

 

« Nous allons suivre le programme du Chef de l’Etat sans interférer négativement », déclare Me Halidou OUEDRAOGO, président de la CODEL

Le Président du Faso,  S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience le 26 janvier 2016 à Ouagadougou, le président de la Convention des Organisations de la Société civile pour  l’Observation Domestique des Elections (CODEL), Me Halidou OUEDRAOGO. 

A sa sortie d’audience Me OUEDRAOGO a confié à la presse avoir évoqué avec le Président du Faso, des évènements historiques majeurs que le Burkina a connus depuis 2014 : l’insurrection populaire, la Transition, les élections couplées présidentielle et législatives réussies du 29 novembre 2015. 

Selon le président de la CODEL, la société civile y a beaucoup contribué en jouant un rôle essentiel.  Il a aussi fait cas du coup d’Etat avorté  de la mi-septembre, et des dernières attaques terroristes qui ont touché le Burkina le 15 janvier dernier : « Nous avons d’abord  félicité le Président du Faso pour sa brillante élection. Nous lui avons ensuite  dit que la société civile a suivi tous ces évènements et qu’elle se sent concernée et disponible. Nous avons suivi ses différents messages de résistance et d’espoir et apprécié  la réaction du gouvernement face à ces différents  évènements »,  a indiqué Me Halidou OUEDRAOGO.

Monsieur OUEDRAOGO   a également  confié avoir  informé le Président du Faso, des activités que mène son organisation. Dans cette dynamique,  il a fait part de  la mise en place d’une plate-forme appelée « Présimètre », destinée à suivre le programme du Chef de l’Etat sans interférer négativement. « Nous rappelons que nous sommes des ONG de contre- pouvoir et non pas contre le pouvoir et pour permettre l’éducation électorale des populations afin de se tourner vers des questions de développement et de construction démocratique de notre pays. En temps opportun, ne serait-ce qu’une fois par an, il y aura un bilan de ce que nous aurons  observé. Il n’est pas exclu que pour les cent premiers jours, il y ait une réaction sur ce qui se passe  et de temps en temps, nous sortirons pour permettre aux citoyens d’avoir une opinion sur les actions des gouvernants  et ce qu’ils doivent demander »,  a relevé Me Halidou OUEDRAOGO.

 

Le Président du Faso échange sur les questions de développement avec le Coordonnateur Résident du système des Nations Unies au Burkina

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE,  a  reçu le lundi 25 janvier 2016, en fin  d’après-midi, une délégation du système des Nations Unies au Burkina, conduite par le Coordonnateur Résident, Monsieur Marc RUBIN. 

A sa sortie d’audience, le haut fonctionnaire onusien a expliqué à la presse l’objet de leur visite : « Nous sommes venus adresser nos félicitations au Président du Faso pour son élection, pour la nomination du Premier Ministre et la formation du gouvernement. Suite à la cérémonie d’hommage aux victimes des attentats, nous avons profité de cette audience pour présenter nos condoléances aux familles ainsi qu’au peuple burkinabè à travers son Excellence Monsieur le Président du Faso », a dit Marc RUBIN. 

Il a  aussi  expliqué que cette visite a été une opportunité pour le système des Nations Unies et le Fonds Monétaire International, (FMI), de réitérer leur disponibilité pour accompagner le gouvernement dans ses tâches de développement.

Selon le coordonnateur Résident du système des Nations Unies, les échanges avec le Président du Faso ont donc porté sur tous les sujets touchant les domaines économique, social, et les questions de la santé.