Michel KAFANDO accueilli par le Président Guinéen à Conakry


 MG 2591

Le Président du Faso,Michel KAFANDO est arrivé ce dimanche 13 décembre 2015 en fin de soirée à Conakry en vue de prendre part à l’investiture du président Alpha CONDE le lundi 14 décembre.Il a été accueilli à l’aéroport international de Conakry par le Pr Alpha CONDE, himself, en présence de l’ambassadeur du Burkina au Mali ayant compétence sur la Guinée, le Général Kodjo LOUGUE et de nombreuses personnalités de marque. Après les usages protocolaires, Michel KAFANDO a fait un bref passage au salon d’honneur de l’aéroport pour s’entretenir avec son homologue guinéen.
Le Président du Faso a salué le triomphe de la démocratie en Guinée par le choix du PR Alpha CONDE pour conduire une seconde fois le pays a l’issue de l’élection présidentielle du 11 octobre dernier .Il a prodigué ses félicitations au peuple guinéen et à son Président pour avoir soutenu le Burkina Faso pendant sa période de transition . Michel KAFANDO n’a pas manqué de préciser que le Chef de l’Etat guinéen est son ami de longue date et il croit en ses capacités de diriger la Guinée vers un avenir radieux.

Le stade municipal de Ouagadougou rebaptisé stade Dr Joseph Issoufou CONOMBO

 

 MG 0583Le Président de la Transition, Président du Faso, S.E.M. Michel KAFANDO, a rebaptisé le 10 décembre 2015, le stade municipal de Ouagadougou, stade  Dr Joseph Issoufou CONOMBO.  La cérémonie a réuni des autorités politiques, coutumières et religieuses ainsi que des membres  de la famille et des amis.

Très touchée par cet acte du gouvernement de la Transition, la famille de l’illustre homme a dit sa reconnaissance au Président du Faso, pour avoir pensé à immortaliser le Dr Joseph Issoufou CONOMBO.

Roch Marc Christian Kaboré

220px-RocRoch Marc Christian Kaboré, né le 25 avril 1957 à Ouagadougou, est un homme d'État burkinabè, ancien Premier ministre (1994-1996) et président de l'Assemblée nationale (2002-2012), élu président de la République en novembre 2015.
Catholique, issu de l'ethnie mossi, Roch Marc Christian Kaboré est le fils de Charles Bila Kaboré et d'Antonine Kaboré, tous deux enseignants de formation dont le père qui a occupé successivement les postes de conseiller technique du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité en 1961, avant de devenir le trésorier général de la Haute-Volta et membre du Conseil économique et social.

Le Burkina fortement représenté à la COP21

MG 9162195 pays sont présents à la Conférence des parties sur le changement climatique (COP21) à Paris dont l’ouverture officielle est intervenue le 30 novembre 2015.

Le Burkina est représenté au plus haut niveau par le Président du Faso, S.E.M. Michel KAFANDO. Outre les officiels politiques, plusieurs techniciens burkinabè de tous les départements ministériels impliqués dans la COP21 sont présents dans la capitale française. Le Burkina dispose d’un imposant stand sur l’aire du sommet au Bourget. Les climatologues burkinabè, les spécialistes des questions environnementales, des experts, des chercheurs y travaillent et donnent à découvrir au monde, les résultats de leur recherche.

Après avoir pris part au sommet « défi climatique et solutions africaines » le 1er décembre 2015, le Président Michel KAFANDO a visité le Stand Burkina où il a eu droit à un accueil enthousiaste auprès des exposants. Ceux-ci ont exprimé leur reconnaissance au Président du Faso qui, à travers ce déplacement, démontre tout l’intérêt qu’il accorde aux questions environnementales et à la recherche.

Michel KAFANDO a prodigué des encouragements aux techniciens burkinabè membres de la COP2, véritables ambassadeurs du pays à ce rendez mondial.

La bonne tenue des élections au Burkina

MG 9374L’Union Africaine (UA) a envoyé à Ouagadougou une délégation pour observer les élections couplées présidentielle et législatives du 29 novembre 2015.

Après s’être déployée sur le terrain dans les 13 régions du pays, la délégation a rendu son rapport et est allée le soumettre au Président du Faso le 3 décembre 2015.

Monsieur Jean-Omer BERIZIKY, ancien Premier ministre de la Transition malgache de 2011 à 2014 à qui est revenue la responsabilité de conduire cette délégation s’est dit « satisfait du bon déroulement du scrutin et de la prise de responsabilité à tous les niveaux ».

Après le rapport de la cinquantaine d’observateurs de l’UA, le constat est que ces élections se sont « déroulées dans un climat apaisé et dans une ambiance fraternelle et calme ».

Dans son propos conclusif, Monsieur Jean-Omer BERIZIKY dit que « le Burkina Faso est un modèle pour l’Afrique et qu’à partir de ces élections, il n’est plus possible de dire que les Africains ne comprennent pas la démocratie ».