19eme Journée nationale du paysan : Le Président du Faso est arrivé à Tenkodogo

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE est arrivé dans l’après-midi du  jeudi 28 avril  2016 à Tenkodogo,  chef-lieu de la région du Centre-Est. Il a été accueilli à son arrivée par le Premier ministre Paul Kaba THIEBA, des membres du gouvernement et les autorités locales. 

Le Président Roch Marc Christian KABORE a effectué le déplacement de la capitale du Boulgou pour présider la 19ème édition de la Journée nationale du paysan (JNP).  La principale activité de cette grande messe dédiée au monde agricole sera les échanges directs entre le Chef de l’Etat et les 1000 paysans venus des 45 provinces du Burkina le samedi 30 avril 2016.

Prévue du 28 au 30 avril 2016, la présente  édition de la Journee nationale du paysan est placée  sous le thème « Agriculture et lutte contre le chômage : développer et soutenir l’entreprenariat agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique pour l’insertion socioéconomique des jeunes».

Avant d’arrivée à Tenkodogo, le Président du Faso a marqué des arrêts à Mogtédo, Zorgho, Sapaga et Koupéla où la population est sortie nombreuse pour lui réserver un accueil chaleureux et lui témoigner son soutien. « Monsieur le Président, nous sommes à vos côtés pour le développement » ; « Pour un Burkina démocratique, prospère, de justice et de paix, nous nous engageons avec vous » pouvait-on lire ça et là sur des pancartes. A toutes ces escales, le chef de l’Etat est descendu saluer les populations et leur dire merci pour cet accueil.

C’est après plus de 3 heures de route que le Président du Faso a fait son entrée à Tenkodogo, après avoir visité deux bases techniques de l’entreprise en charge du bitumage du tronçon Koupela-Tenkodogo. Au vu de l’état d’avancement des travaux sur cette route vitale pour l’économie nationale, Roch Marc Christian KABORE a adressé ses vives félicitations à tous les travailleurs de l’entreprise.

 

Le Directeur du Bureau de Développement des Télécommunications de l’UIT chez le Président du Faso

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience le jeudi 28 avril 2016 à la Présidence du Faso, Monsieur Brahima SANOU, Directeur du Bureau de Développement des Télécommunications (BDT), une sous-section de l’Union internationale des Télécommunications (UIT). Au centre des échanges entre le Président du Faso et son hôte, l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pour le développement. 

A sa sortie d’audience, Monsieur SANOU a situé la presse sur l’objet de sa visite. « Comme vous le savez, le Président Roch Marc Christian KABORE ne cesse de le répéter : les TIC sont un outil de développement. Nous avons donc échangé sur comment utiliser les TIC dans la santé, dans l’éducation, dans l’agriculture, dans le commerce, et faire en sorte que tout le monde puisse profiter de l’économie numérique ». Du reste, nous discuterons du projet sur la e-éducation avec la ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, a-t-il ajouté.

Le Directeur du Bureau de Développement des Télécommunications pense que « les TIC peuvent aider les pays pauvres à atteindre leurs objectifs en matière d’éducation, de santé, d’agriculture, etc. » 

Sur tous les sujets évoqués, Monsieur Brahima SANOU s’est dit satisfait du fait que le Président du Faso lui a prêté une oreille attentive. « Nous allons regarder ensemble pour voir comment est-ce que l’UIT peut appuyer le Burkina Faso dans l’utilisation des TIC pour le développement », a déclaré le Directeur du BDT. 

La princesse Mary, princesse héritière du Danemark, reçue par le Président du Faso

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience dans la soirée du 27 avril 2016 à Ouagadougou, la princesse Mary, princesse héritière du Danemark qui conduisait une forte délégation.

Au terme de l’audience, c’est le ministre des Affaires étrangères du Danemark, Monsieur Kristian JENSEN qui s’est adressé à la presse. Il a confié qu’il s’est agi de faire part au Président du Faso, de la signature d’un accord de coopération entre le Danemark et le Burkina Faso d’un montant de 100 milliards de FCFA pour une période de 5 ans. Cet accord concerne les domaines de l’agriculture, la bonne gouvernance, l’eau, l’assainissement et une aide budgétaire à l’endroit du Burkina.

Monsieur JENSEN  a aussi indiqué que le Danemark voudrait appuyer le Burkina Faso dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive de la femme. « Nous sommes également ici pour voir avec les autorités burkinabè, les autres partenaires, dont le système des Nations unies, comment améliorer la situation de la femme et de l’enfant au Burkina Faso », a expliqué le ministre danois des Affaires étrangères.

« Dialogue citoyen » : Le Président Roch Marc Christian KABORE répond aux préoccupations de ses concitoyens

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE était l’invité de « Dialogue citoyen »  le mardi 26 avril 2016, une émission télévisée organisée par l’ONG Diakonia et la  Convention des Organisations de la Société Civile pour l'Observation Domestique des Elections (CODEL), en partenariat avec la RTB/Télé. 

Pendant 90 minutes, le chef de l’Etat a échangé en direct avec ses concitoyens sur divers sujets de l’actualité nationale et internationale et expliqué la politique qu’il est en train de mettre en œuvre en rapport avec les engagements qu’il a pris pendant la campagne. 

Premier du genre dans la vie politique du Burkina Faso, cette émission rentre dans le cadre du déroulement des activités du Présimètre, plateforme mise en place par Diakonia et la CODEL dont l’objectif est de suivre et d’évaluer la mise en œuvre du programme du Président du Faso.

Pendant le débat, le Président du Faso avait une maîtrise totale des questions qui lui étaient posées que ce soit par les journalistes présents sur le plateau ou par le biais des appels téléphoniques, des tweets ou de la plateforme du Présimètre.

Ainsi, sans langue de bois, Roch Marc Christian KABORE a fait le tour d’horizon de l’actualité nationale. Des questions sécuritaires aux revendications syndicales en passant par l’audit de la Transition, la lutte contre le chômage, la corruption, les problèmes d’infrastructures scolaires, etc., le Président du Faso a apporté des réponses à toutes les préoccupations soulevées par les téléspectateurs.

A la dernière question du journaliste de savoir comment le Chef de l’Etat appréciait l’initiative, le Président du Faso a dit toute sa satisfaction de participer à ce débat. « Quand j’ai été approché par Diakonia et la CODEL, j’ai tout de suite donné mon accord. J’ai un devoir de rendre compte, de redevabilité, de communiquer et d’informer les populations. De ce point de vue, je trouve que c’est une très belle initiative et je souhaite qu’elle ne soit pas la dernière », a déclaré Roch Marc Christian KABORE sur les antennes de la RTB/Télé.

Le Président du Faso a rassuré les citoyens quant à la concrétisation des engagements. Du reste, en 100 jours de pouvoir, des mesures fortes ont été prises par le gouvernement, gage d’une mise en route du programme national de développement économique et social. 

Roch Marc Christian KABORE donne rendez-vous aux Burkinabè à la fin de ce quinquennat pour constater le véritable changement qui va s’opérer.

L’Association « Parlons Paix » s’engage dans une campagne de promotion de la paix au Burkina

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience, une délégation de l’Association « Parlons Paix » conduite par son Président Monsieur Sibiri MANE le mardi 26 avril 2016. « Nous avons discuté avec le Président du Faso de la pertinence de maintenir un climat de paix au Burkina Faso », a expliqué le président de l’Association à sa sortie d’audience.

Cette association qui regroupe des artistes chanteurs, des peintres, des dramaturges, des plasticiens entend élaborer une série de campagnes allant dans le sens de la promotion de la paix au Burkina. 

Monsieur Sibiri MANE  a expliqué que le Président du Faso s’est montré intéressé par leurs actions et leur a prodigué des conseils très utiles. « Nous allons faire une campagne de proximité, aller dans des familles pour apporter un message de paix aux jeunes et aux enfants », a fait savoir le président de l’Association « Parlons Paix ».