7ème TAC : des progrès notables dans la coopération entre le Burkina Faso et la République de Côte d’ivoire

(Yamoussoukro, 28 juillet 2018) La Conférence au Sommet de la 7ème session du Traité d’Amitié et de Coopération entre le Burkina Faso et la République de Côte d’ivoire a connu son épilogue ce 27 juillet dans la salle du Conseil des ministres de la Fondation Félix Houphouët-Boigny. Cette cérémonie de clôture placée sous la co-présidence des deux chefs d’Etat a été marquée par la signature de 4 accords de coopération et la lecture du communiqué final. 

Sous le regard des présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara, les ministres concernés par les accords de coopération ont signé les documents. Ces accords de coopération portent, entre autres, sur la production des œuvres cinématographiques, et les modalités pratiques du fonctionnement et d’exécution du Fond d’Appui et de la Coopération ivoiro-burkinabè pour la promotion de la femme (FACIBF). Le secteur du développement numérique et des postes n’a pas été en reste, car les deux parties ont signé un accord de coopération qui permettra des partages d’expérience et de moyens entre les deux pays.
Dans le secteur de l’énergie, les deux pays ont convenu de l’augmentation de la fourniture d’électricité à hauteur de 90 MW dès janvier 2019. Concernant la construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou les deux parties ont noté avec satisfaction l’acquisition des financements et la bonne avancée des études et des travaux. Même satisfaction des deux pays au sujet de l’avancement du projet de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-kaya et son prolongement jusqu’à Tambao.
Pour l’approvisionnement en hydrocarbure, un accord prévoit l’augmentation du volume contractuel entre la Société Ivoirienne de Raffinage (SIR), la SONABHY et SITARAIL, pour une augmentation de 175000 à 400 000 tonnes minimales par an, pour une durée de 5 ans renouvelables. Concernant la question relative au Mont Péko, les parties ont décidé de traiter cette question dans le respect des principes de solidarité qui fondent les relations entre les deux pays.
Les deux chefs d’Etat se sont félicités des avancées notables enregistrées dans la matérialisation de la frontière entre les deux pays, avec la mise en place des commissions nationales des frontières. Dans le secteur de la culture, ils ont salué la proposition d’organisation des foires culturelles et artistiques en marge des travaux du TAC.
Les deux délégations se sont quittées dans un climat convivial en se promettant de se retrouver en juillet 2019 pour la 8ème conférence au sommet des chefs d’Etat du Traité d’amitié et de coopération entre le Burkina Faso et la République de Côte d’ivoire à Ouagadougou.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Fin de séjour du président du Faso en Côte d’Ivoire

Fin de séjour du président du Faso en Côte d’Ivoire Roch Marc Christian Kaboré a regagné Ouagadougou ce soir. Face à la presse, il a dressé un bilan satisfaisant de son séjour à l’occasion du 7 e Tac.

Coopération Burkina Faso-Côte d’ivoire : Les travaux de la Conférence au Sommet du 7ème TAC entamés ce matin

(Yamoussoukro, 27 juillet 2018). Les rideaux se sont ouverts, ce matin dans l’auditorium de la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, sur la Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Les présidents Roch Marc Christian Kabore et Alassane Ouattara ont co-présidé la cérémonie d’ouverture de ce 7ème TAC. 

Les deux chefs d’Etat ont fait leur entrée, ce vendredi 27 juillet 2018, dans une salle chauffée à blanc par des percussionnistes ivoiriens et burkinabè et des danseuses de Warba drapées du pagne burkinabè Luili pendé. Aux premières loges de l’auditorium, les membres des deux gouvernements ainsi que de hautes personnalités des deux pays.
Cette 7ème Session de la Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération, qui ouvre ses portes, marque les 10 ans d’une coopération bilatérale dynamique entre les deux voisins. Des engagements ont été pris dans plusieurs secteurs de la coopération et cette session donne l’occasion de dresser un bilan global, d’évaluer les potentialités de développement et d’ouvrir des perspectives nouvelles à ce cadre de concertation permanente. Durant ces années, plusieurs accords ont été signés et un suivi régulier a permis une bonne exécution des projets. Sur le bilan, le président Alassane Ouattara s’est réjoui de la mise en route du projet de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou. Il a aussi salué l’augmentation de la fourniture d’électricité au Burkina Faso et les efforts consentis sur la question de la fluidité routière, avec la réalisation du poste de contrôle juxtaposé. Le président ivoirien a également noté l’opérationnalisation du fond d’amitié et de coopération ivoiro-burkinabè pour l’insertion socio professionnelle des jeunes et des femmes avec une dotation de 100 millions FCFA pour chacun des deux pays, et la tenue du premier du forum des hommes d’affaires ivoiriens et burkinabè.
Des résultats qui satisfont le président du Faso qui s’est félicité du chemin parcouru et des résultats engrangés malgré les difficultés qui ont entre-temps émaillé son fonctionnement. « La force de l’amitié et le dialogue ont toujours pris le dessus », a fait remarquer le président du Faso. A ce stade, les deux pays sont dans une dynamique de renforcement et d’élargissement continu de leurs liens de coopération bilatérale. Il est temps selon le président Kaboré de « poser des jalons pour des relations ivoiro-burkinabè porteuses de paix, de prospérité et de cohésion dans la sous-région et en Afrique ».
A la tribune du TAC, le chef de l’Etat burkinabè a pris l’engagement « de jouer pleinement sa partition pour que le couple ivoiro-burkinabè contribue fortement à la cohésion sociale et politique ainsi qu’au renforcement de l’intégration économique ouest-africaine ».
La mise en œuvre des projets de développement ne peut prospérer que dans un contexte sécuritaire maitrisé. C’est ainsi que les deux parties ont convenu de faire de la sécurité « une priorité de notre agenda commun et nous devons renforcer notre coopération afin de garantir la paix et la sécurité ».
Apres la cérémonie d’ouverture les deux délégations se sont retirés pour plancher sur les dossiers inscrits l’ordre du jour de la présente conférence au sommet du TAC.
Direction de la communication de la présidence du Faso

7ème TAC : le président du Faso est arrivé à Yamoussoukro

(Yamoussoukro, 26 juillet 2018). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré est arrivé ce jour à Yamoussoukro dans le cadre de la septième Conférence au Sommet des chefs d’Etat du Traité d’Amitié et de Coopération entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Il a été accueilli avec honneur à l’aéroport de la capitale politique par son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. 

Les plus hautes autorités ivoiriennes se sont mobilisées pour réserver au président du Faso et à sa délégation, un accueil digne des liens d’amitié et de fraternité qui unissent le Burkina Faso et la République de Côte d’Ivoire. Sur le tarmac, les deux présidents ont assisté à l’exécution des hymnes nationaux de leur pays, avant de passer en revue les troupes et de recevoir les honneurs militaires des chefs des hauts commandements. Avant de se retirer dans le salon présidentiel de l’aéroport pour un entretien, les deux chefs d’Etat ont pris un bain de foule. La communauté burkinabè vivant dans la région du Bélier s’est fortement mobilisée à l’occasion.
Le président du Faso a remercié son homologue Alassane Ouattara pour l’accueil qui lui a été réservé. Il a souligné que des progrès notables ont été réalisés dans le cadre du TAC avec la signature de plusieurs conventions et que cette 7ème édition permettra de pousser les lignes sur des projets structurants comme l’autoroute reliant les deux pays. Le président ivoirien a également souligné ces progrès, tout en remerciant le président du Faso d’avoir fait le déplacement de Yamoussoukro.
Les experts burkinabè présents dans la capitale politique ivoirienne depuis le 22 juillet dernier se sont accordés avec la partie ivoirienne sur les dossiers inscrits à l’ordre du jour de ce 7ème TAC. Lesdits dossiers ont été examinés durant la journée du 26 juillet par un Conseil conjoint de Gouvernement, co-présidé par les Premiers ministres, Amadou Gon Coulibaly de la Côte d’Ivoire et Paul Kaba Thiéba du Burkina Faso. A la lumière du travail des experts et des deux gouvernements, les présidents Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kaboré, donneront leurs orientations à la faveur de la Conférence au Sommet qu’ils co-président le 27 juillet 2018.
Les deux présidents donneront ainsi les directives au sujet de la construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, la réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya et son prolongement jusqu’à Tambao, l’approvisionnement régulier du Burkina Faso en énergie électrique et en hydrocarbures à partir de la Côte d’Ivoire, la facilitation du commerce, du transit et du transport sur le corridor Abidjan-Ouagadougou, la mise en place du Fonds pour la jeunesse et de celui dédié à la femme et à la jeune fille.
Direction de la communication de la Présidence du Faso

Yamoussoukro, 26 juillet 2018). Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré est arrivé ce soir à Yamoussoukro

Yamoussoukro, 26 juillet 2018). Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré est arrivé ce soir à Yamoussoukro pour prendre part à la conférence au sommet des chefs d’état du Traité d’amitié et de coopération entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Il a été accueilli par son homologue Alassane Ouattara.