Clôture du 5e FIAD : Le Président du Faso honoré pour son engagement pour une Afrique qui gagne

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé le vendredi 17 mars 2017 à Casablanca au Maroc, la cérémonie de clôture du 5e Forum international Afrique Développement (FIAD).
La cérémonie de clôture du 5e FIAD a été marquée par trois actes majeurs : la restitution des travaux des workshops, la remise des trois trophées de la coopération Sud-Sud et la reconnaissance du forum au Président du Faso.
La restitution des travaux a concerné les sous thèmes qui ont été développés en plénière par les participants : les acteurs économiques dans la création de valeur partagée qu’est l’urbanisation ; l’accélération de l’inclusion sociale et comment accélérer l’inclusion financière. Ce dernier volet a été développé par l’économiste béninois Lionel ZINSOU qui a cité le Burkina Faso comme exemple.
En effet, le pays des Hommes intègres a entrepris, selon lui, de faciliter l’accès aux moyens de financement à toutes les couches sociales. « Ce que le Burkina Faso est en train de faire, personne ne l’a jamais fait », a-t-il déclaré.
Selon Monsieur ZINSOU, les Africains ne doivent pas aller chercher leur modèle de développement ailleurs, mais ils doivent s’inspirer des bons exemples qui sont sur leur continent. C’est pourquoi, a-t-il affirmé, « le Burkina Faso est bien administré parce qu’il est capable de tirer le meilleur parti de ses ressources ».
Outre le Burkina Faso, le Rwanda et le Maroc ont aussi été cités dans le domaine des facilités de financement pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et pour les investissements directs sur le continent africain.
Concernant la remise des trophées, temps fort de cette cérémonie, huit entreprises étaient en compétition. Mais le jury, présidé par le président du patronat burkinabè, Monsieur Birahima NACOULMA a décerné les trois trophées aux entreprises suivantes : le trophée Silver obtenu par l’entreprise SANIA de la Côte d’Ivoire ; le trophée Gold décerné à l’entreprise marocaine HPS et le trophée Platinum obtenu par LILAS de la Tunisie.
Le Burkina Faso, pays invité d’honneur, gagne deux trophées spéciaux. Coris Bank international qui obtient un trophée pour le leadership qu’il a fait montre dans le positionnement de sa banque dans l’espace UEMOA, et cela, 10 ans seulement après sa création.
Autre distinction et acte majeur de cette cérémonie, le trophée décerné au Président Roch Marc Christian KABORE pour sa «  présence active  tout au long du forum, son volontarisme et son engagement pour le développement du continent africain ». Standing ovation dans la salle. Le présentateur n’a pas tari d’éloges à l’endroit du Président du Faso. Un hommage mérité pour cet homme qui s’est véritablement engagé pour le développement de son pays et du continent.
Rendez a été pris pour la 6e édition l’année prochaine et les thèmes qui y seront abordés porteront sur l’entrepreneuriat féminin, la jeunesse et la synergie pour rapprocher les opérateurs économiques de l’Afrique de l’Ouest à ceux de la partie orientale du continent.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Une délégation de présidents des Chambres consulaires africaines rencontre le Président du Faso à Casablanca

Le Président Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience dans la matinée du vendredi 17 mars 2017 à Casablanca au Maroc, une délégation de présidents des Chambres consulaires du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Benin, du Gabon et du Congo.
A l’issue de leur entretien avec le Président du Faso, leur porte-parole, Monsieur Paul OBAMBI, président de la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture et des Métiers du Congo a expliqué que la délégation a eu « une oreille attentive » de la part du Président du Faso. « Nous avons abordé les questions relatives au thème d’aujourd’hui, c’est-à-dire la croissance inclusive en Afrique. Et nous avons très respectueusement rappelé notre disponibilité au Président du Faso tant au niveau sous régional qu’au niveau du continent à accompagner les décideurs politiques », a-t-il confié.
La délégation de présidents des Chambres consulaires africaines a promis, dans le cadre du PNDES, de participer au développement qui a été prévu au Burkina Faso. « Je pense qu’avant de compter sur les forces externes, les Africains doivent d’abord compter sur leurs propres forces qui sont détenues par les chefs d’entreprises africaines. Il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas investir nous-même en Afrique alors que nous avons la capacité d’investir plus loin en Europe, aux Etats-Unis et en Asie », a déclaré Monsieur OBAMBI qui a ajouté que le Président du Faso les a exhortés à jouer leur rôle et surtout à établir un « programme avec les différents gouvernements pour avoir chaque année, un programme d’investissement et de développement pour chaque pays ».

Le Président du Faso face aux opérateurs économiques burkinabè présents au 5e FIAD

En marge de la 5e édition du Forum international Afrique développement (FIAD) qui a débuté le jeudi 16 mars 2017 à Casablanca au Maroc, le Président du Faso a rencontré les opérateurs économiques burkinabè venus nombreux à cette rencontre internationale pour saisir les opportunités d’affaires.
Le porte-parole de la délégation des opérateurs économiques, Monsieur Idrissa NASSA a, avant tout propos, remercié le Président Roch Marc Christian KABORE qui a bien voulu accepter de les rencontrer pour faire un bilan à mi-parcours de leur participation au forum économique.
Ainsi, par la voix du doyen des opérateurs économiques, par ailleurs président du patronat burkinabè, la délégation a apprécié positivement cet évènement qui est une initiative favorisant le partage d’expériences et qui permet de nouer des contacts. Parlant de la croissance inclusive, Monsieur Birahima NACOULMA a signifié que « l’intégration économique est très importante car elle permet de lutter contre la pauvreté ».
Pour sa part, le chef de l’Etat a réitéré ses salutations et ses encouragements à l’endroit de ces personnalités de la sphère économique nationale. Selon le Président du Faso, le nombre élevé des opérateurs économiques burkinabè à ce forum « témoigne de leur engagement et de leur volonté à ne pas rester enclavés ». Il a rappelé que ce forum est une plateforme d’opportunités d’affaires qui rassemble environ 2000 participants venus de 30 pays.
Evoquant la question des relations entre le secteur public et privé, le Président Roch Marc Christian KABORE a confié que le rôle des hommes d’affaires est « de pouvoir réfléchir sur un partenariat gagnant/gagnant » avec le secteur public. Le Président du Faso pense qu’il vaut « mieux un bénéfice juste et équilibré qui contribue au développement qu’un bénéfice susceptible de créer des troubles sociaux ».
Le chef de l’Etat a aussi saisi cette occasion pour rappeler aux acteurs du secteur privé, leur contribution au PNDES. Et de préciser que la collaboration entre les deux secteurs est fondée sur « la mise en œuvre des engagements » pris par eux.
Répondant à une question relative à l’accompagnement des autorités politiques du Burkina Faso aux opérateurs économiques qui veulent investir à l’extérieur, le chef de l’Etat a rassuré : « Le gouvernement est disposé à accompagner les Burkinabè qui souhaitent investir ailleurs ».
Concernant l’entrepreneuriat féminin et des jeunes, le Président du Faso a déclaré que cette question est inscrite dans le PNDES. Pour résoudre ce problème, il faut, a-t-il dit, un « changement de mentalité » au niveau des populations et un goût du risque qui va permettre à chacun « d’occuper la place qu’il lui faut » dans le développement socioéconomique. Pour le Président du Faso, il n’est pas possible de « rester isolé dans son environnement » pour saisir les opportunités de réussite. Il a invité les opérateurs économiques à échanger, à se diversifier, et ensemble, « nous pourrons réussir à transformer le Burkina Faso ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

5e Forum international Afrique développement : Le Président du Faso inaugure le Marché de l’investissement

Le Président Roch Marc Christian KABORE a procédé ce jeudi 16 mars 2017, peu après la cérémonie officielle d’ouverture du 5e Forum international Afrique développement (FIAD) à Casablanca, à l’inauguration du Marché de l’investissement.
Le Marché de l’investissement initié par le FIAD est un espace aménagé pour accueillir les stands des pays invités qui, pendant deux jours, pourront exposer leurs plans nationaux de développement.
Après la coupure du ruban, le Président Roch Marc Christian KABORE a visité les stands des sept pays. Il a écouté attentivement les exposants défendre leur plan et s’est prononcé sur certains points.
A la sortie du stand du Burkina Faso où il a pu échanger avec les responsables, le Président du Faso a salué cette initiative qui s’inscrit dans la coopération Sud-Sud. Il a cité en exemple, le Royaume du Maroc qui a investi dans des projets porteurs dans des pays africains.
Sur la tenue du forum, le chef de l’Etat a salué cette opportunité qui permet aux participants de réfléchir sur un partenariat de longue durée entre les Etats et le secteur privé. Pour lui, l’Afrique a des « potentialités au niveau des ressources et au niveau des capacités humaines », mais il s’agit de voir, a-t-il ajouté, « notre développement ensemble parce que chacun de son côté ne pourra pas aboutir à un développement durable sans l’apport des autres pays ».
Le Président du Faso a de ce fait, appelé à une « mutualisation des efforts pour que l’Afrique puisse être représentée sur la scène internationale ».
La signature de convention de partenariat entre l’Agence de Promotion des Investissements du Burkina Faso (API/BF) et le Groupe Attijariwafa Bank du Maroc a été le dernier acte de l’inauguration de ce Marché de l’investissement.

5e Forum international Afrique développement : Le Président du Faso préside la cérémonie d’ouverture

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé le jeudi 16 mars 2017 à Casablanca au Maroc, la cérémonie officielle d’ouverture du 5e Forum international Afrique développement.
A cette occasion, le chef de l’Etat burkinabè a prononcé un discours devant les décideurs politiques et du monde de la finance venus très nombreux pour prendre part à cet évènement.
Dans son intervention, le Président Roch Marc Christian KABORE a remercié les promoteurs du forum pour avoir choisi le Burkina Faso comme pays invité d’honneur de cette « véritable plateforme de dialogue et de création de valeur intra-africaine ». Il a rappelé le caractère particulier de la tenue de cette édition de 2017. En effet, cet évènement se tient à un « moment marqué par le retour à la maison, la maison Afrique, du Royaume du Maroc, sous le leadership de son Altesse, le Roi Mohammed VI », a-t-il expliqué
S’exprimant sur sa vision socioéconomique de l’Afrique, le chef de l’Etat a fait savoir que la pauvreté reste un grand défi à relever, d’autant plus qu’elle touche majoritairement les jeunes de 15 à 24 ans, soit 72% des populations. « S’il est vrai en effet qu’il y a un recul de la pauvreté, il n’en demeure pas moins que les inégalités continuent de se creuser entre riches et pauvres dans de nombreux pays africains », a déclaré le Président du Faso.
Face à cette situation, le Président Roch Marc Christian KABORE a estimé que les Etats africains doivent définir « ensemble la voie la meilleure pour notre développement, et pour assurer cette émergence de nos pays que nous appelons tant de nos vœux ».
Concernant les politiques économiques définies par les pays du continent, le Président du Faso a préconisé qu’elles doivent avoir pour objectif final, la « satisfaction des besoins fondamentaux des populations, avec pour cible principale les pauvres et les plus vulnérables ».
Aux décideurs politiques, chefs d’entreprises, partenaires au développement, leaders d’opinion, « nous devons faire des choix stratégiques judicieux, courageux, destinés à garantir l’épanouissement économique et le bien-être de tous, pour une paix véritable et durable en Afrique et dans le monde », a préconisé le Président du Faso.
Il a salué la présence du secteur privé et souligné son importance dans la vie économique des Nations. « Au Burkina Faso, nous avons décidé de mettre le secteur privé au cœur de l’action économique. Le Plan national de développement économique et social accorde une place de choix au secteur privé, notre conviction étant faite que celui-ci saura jouer sa partition, soit à travers des investissements directs, soit par le mécanisme du partenariat public-privé», a-t-il souligné.
Après avoir souhaité plein succès à ce rendez-vous économique, plusieurs intervenants se sont succédé à la tribune. Ils ont tous reconnu que la présence du Président Roch Marc Christian KABORE « honore les participants du Forum ». Tous ont salué son engagement au service d’une Afrique qui avance, son leadership et son « volontarisme politique sans précédent ».