Le Président du Faso à Abidjan pour un Sommet extraordinaire de l’UEMOA

PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO
------ -------
CABINET Unité-Progrès-Justice
------
DIRECTION DE LA COMMUNICATION

Ouagadougou, le 09 avril 2017

Communiqué de presse

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE prendra part le lundi 10 avril 2017 à Abidjan, à un Sommet extraordinaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).
Dans la capitale économique ivoirienne, le Président du Faso et ses pairs de la communauté ouest africaine vont échanger sur les questions relatives au bon fonctionnement de leur institution.
En marge de la réunion, le Président du Faso échangera avec des partenaires du Burkina sur des sujets liés au développement du pays.

« L’Allemagne est profondément impressionnée par la qualité de votre démocratie », déclare Johannes SELLE, membre du Bundestag

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a reçu en audience, une délégation d’hommes d’affaires et de parlementaires allemands, conduite par Monsieur Johannes SELLE, membre du Bundestag, en fin de matinée du jeudi 06 avril 2017. La délégation a été introduite chez le Président du Faso par Monsieur Bénéwendé SANKARA, 1er vice-président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso.
A sa sortie d’audience, Monsieur Johannes SELLE a indiqué à la presse que « l’Allemagne, ainsi que toute l’Europe cherchent à intensifier leur coopération avec l’Afrique ». En janvier de cette année, « on a concocté le Plan Marshall pour l’Afrique », a-t-il indiqué. Pour lui, « le Burkina Faso réunit beaucoup de conditions pour réaliser des éléments de ce Plan Marshall ».
Il en veut pour preuve, la qualité de la démocratie burkinabè et la démarche participative qui a conduit à la mise en place du PNDES. « On est profondément impressionné par la qualité de votre démocratie et comment le processus de transition a été réalisé. L’Allemagne se réjouit de la manière dont vous avez réalisé le Plan national de Développement économique et social », a déclaré Monsieur Johannes SELLE avant d’ajouter que la coopération entre son pays et le Burkina Faso sera principalement axée sur « les changements climatiques, la biodiversité, la lutte contre la migration illégale et la lutte contre le terrorisme ».
Concernant ce dernier axe de la coopération, il suggère de « développer les zones sous développées et surtout rurales » afin de « couper l’herbe sous les pieds des terroristes ».
Monsieur Johannes SELLE a exprimé toute sa joie à l’issue de l’audience et a ensuite dévoilé à la presse ce que le Président du Faso a souligné : « la coopération entre l’Allemagne et le Burkina Faso est devenue étroite au regard du nombre de visites ces derniers temps ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Coopération bilatérale : Le Premier ministre tunisien souhaite le renforcement de l’axe Ouagadougou-Tunis

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a accordé une audience au Premier ministre de la République tunisienne, Monsieur Youssef CHAHED, accompagné d’une forte délégation. Le chef du gouvernement tunisien a été introduit chez le chef de l’Etat par le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur, Monsieur Alpha BARRY.
A l’issue de l’audience, Monsieur Youssef CHAHED s’est dit « ravi et honoré d’être reçu par le Président du Faso » à qui il a « transmis les salutations de son frère, le Président tunisien Béji CAÏD ESSEBSI ».
Le chef du gouvernement tunisien a ensuite confié à la presse avoir échangé avec le Président du Faso sur la coopération bilatérale entre la République tunisienne et le Burkina Faso. « J’ai discuté avec le Président, des relations excellentes entre la Tunisie et le Burkina Faso et surtout les potentialités et le devenir de nos deux pays face aux défis communs que nous affronterons dans le futur : que ce soit en matière de lutte contre le terrorisme, de lutte contre la contrebande, de développement économique », a-t-il indiqué.
« Les deux pays ont beaucoup de similarité », a-t-il laissé entendre avant de soutenir qu’en « matière de transition démocratique vécue par le Burkina Faso, nous l’avons aussi vécue en Tunisie depuis quelques années avec énormément de similitudes ».
Monsieur Youssef CHAHED a également émis le vœu de voir les relations bilatérales entre la Tunisie et le Burkina Faso se renforcer notamment en matière « économique, d’assistance technique, de renforcement de capacité dans des domaines variés tels que la santé, l’éducation, le bâtiment, l’agroalimentaire, la transformation alimentaire, etc. ».
Pour ce faire, le Premier ministre tunisien s’est dit « très confiant pour l’avenir, très motivé à réussir et élever le niveau des relations souhaitées par les deux peuples frères tunisien et burkinabè ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le nouveau Président du Ghana disposé à renforcer les liens de coopération entre son pays et le Burkina Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience, dans l’après-midi du mardi 04 avril 2017, la Ministre des Affaires étrangères du Ghana, Madame Shirley Ayorkor BOTCHWAY.
Au terme de l’audience, Madame BOTCHWAY, a indiqué être une envoyée du Président Nana AKUFO-ADDO auprès de son homologue burkinabè. « Comme vous le savez, le Burkina et le Ghana sont des pays frontaliers. Nous avons simplement été divisés par le colonisateur, sinon nous avons des liens aux plans ethnique et culturel. Le Président AKUFO-ADDO après quelques mois d’exercice du pouvoir, a pensé qu’il était bon de rendre visite à son frère et ami le Président du Faso. Donc le message que nous lui avons remis, a comme contenu, ce souhait de visite au Burkina Faso », a expliqué Madame BOTCHWAY.
Selon la ministre des Affaires étrangères du Ghana, l’objet de sa visite était aussi de renforcer les liens de coopération qui existent entre les deux pays, de rechercher les voies et moyens de continuer à travailler pour une meilleure intégration et de maintenir les consultations en vue d’accélérer le processus d’intégration.
« Nous avons également tenu à remercier le Président du Faso pour sa présence à l’investiture du Président AKUFO-ADDO qui s’est tenu le 7 janvier dernier au Ghana. Nous voulons également remercier le gouvernement et le peuple burkinabè pour leur soutien lors des élections au niveau de l’Union africaine pour le candidat du Ghana qui avait postulé pour le poste de vice-président. Il a réussi et nous savons que cela est dû au soutien dont il a bénéficié du gouvernement et du peuple burkinabè », a fait savoir la ministre des Affaires étrangères du Ghana.
Au sujet d’une éventuelle date pour la visite du Président du Ghana au Burkina Faso, l’émissaire venue d’Accra a confié qu’elle sera connue très prochainement.

 

« L’AFD et la CDC vont accompagner le Burkina dans sa politique de développement », déclare le Directeur général de l’AFD

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a reçu en audience, dans la matinée du mardi 04 avril 2017, le Directeur général de l’Agence française de Développement (AFD), Monsieur Rémy RIOUX accompagné de celui de la Caisse des Dépôts et Consignations de France (CDC), Monsieur Pierre-René LEMAS.
A l’issue de l’audience, Monsieur Rémy RIOUX a confié que cette visite officielle de plus de deux jours sera mise à profit pour échanger avec les partenaires burkinabè sur l’apport de l’AFD et de la CDC dans le développement du Burkina Faso, notamment en accompagnant le PNDES.
Ce séjour va aussi permettre aux responsables des deux institutions françaises de visiter certains projets et de voir « comment accélérer les coopérations entre la France et le Burkina Faso », dans le domaine de partenariat et de jumelage entre certaines villes et régions du Burkina Faso et celles de la France, a ajouté le Directeur général de l’AFD.
Selon Monsieur RIOUX, la présence de l’AFD et la CDC au Burkina vise à « apporter plus de financement et à accélérer le développement du Burkina Faso ».
En présence de Madame Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI, Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Monsieur Rémy RIOUX a annoncé le lancement d’un fonds d’investissement « très important » dans le domaine des infrastructures et l’appui au lancement d’une Caisse des Dépôts et Consignations dans notre pays pour « capter l’épargne et la transformer en investissements de long terme ».
Leur visite au Burkina, fait remarquer le Directeur général de l’AFD est une façon de « rendre hommage à la qualité des politiques publiques prises ici, aux nombreux projets qui sont en train de sortir de terre » et que « nous souhaitons avec l’Union européenne, la Banque africaine de développement et tous les partenaires du pays accélérer pour que les populations voient les changements dans leur vie quotidienne ».
A l’en croire, le Président du Faso les a encouragés pour leurs initiatives et a rappelé « la très grande priorité de la question des infrastructures ». Le chef de l’Etat, a-t-il poursuivi, a aussi évoqué la question de la formation professionnelle des jeunes, notamment dans le Nord du Burkina Faso et dans les villes secondaires. « Le chef de l’Etat nous a rappelés les grands axes du PNDES dans lequel notre action s’inscrit pleinement », a-t-il dit en substance.