Le Consul honoraire du Burkina au Liban chez le Président du Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a accordé une audience au Consul honoraire du Burkina Faso au Liban en début de soirée du jeudi 8 juin 2017. Monsieur Kamal SIOUFI est venu échanger avec le chef de l’Etat, de la situation des Burkinabè vivant sur sa juridiction.
« Il s’agit d’une communauté qui a effectivement beaucoup de problèmes et dont le nombre ne cesse de croître. Ils sont aujourd’hui autour de 2000 personnes qui arrivent de manière non régulière et qui rencontrent pas mal de problèmes. J’ai partagé ces préoccupations avec Son Excellence qui a été très réceptif. Nous sommes en train d’élaborer une stratégie pour trouver des solutions à ces difficiles », a dit Monsieur Kamal SIOUFI.
Le Consul honoraire du Burkina Faso au Liban interpelle ceux qui désirent aller dans ce pays, « de passer par des bureaux de placements plus honnêtes pour qu’il y ait une traçabilité afin de minimiser les problèmes ».
Hormis ces difficultés, a indiqué Monsieur Kamal SIOUFI, « les Burkinabè travaillent bien et sont très solidaires les uns envers les autres ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso réaffirme son soutien au nouveau président élu de la CAF

Le Président du Faso a reçu en audience au Caire en fin de soirée du jeudi 08 juin 2017, le président de la Confédération africaine de Football (CAF), le Malgache Ahmad AHMAD.
A l’issue de l’entretien, le président de la CAF a remercié le chef de l’Etat de lui avoir accordé cette audience car, a-t-il déclaré, « au-delà de ma personne, c’est un honneur pour la Confédération africaine de Football (CAF) d’être associée à son agenda lors sa visite au Caire. Cela témoigne de son engagement et son intérêt pour le football de son pays en particulier et de l’Afrique de manière générale ».
Selon le nouveau patron du football africain, les échanges ont porté sur la collaboration qui doit exister entre la Confédération africaine de Football et les autorités politiques en Afrique. « Ailleurs, a-t-il déclaré, le football peut être géré par le privé, mais en Afrique, nous avons besoin de l’implication des autorités politiques pour pouvoir mener à bien la mission qui nous est assignée pour le développement de notre football ».
Nous sommes en train d’organiser le grand symposium de Rabat pour pouvoir établir « les différentes pistes pour le développement du football », a-t-il ajouté.
S’agissant de l’appui que la CAF peut apporter au football burkinabè, Ahmad AHMAD a expliqué que « ce sont les pays qui au regard des situations, que ce soit au niveau de la CAF ou de la FIFA, tracent les axes de développement qu’ils veulent renforcer et c’est à ce moment que la CAF ou la FIFA intervient pour accompagner l’exécution du projet ».
Le président de la Fédération burkinabè de Football, le Colonel Sita SANGARE qui a assisté à l’entretien a confié qu’il y a de « nombreux chantiers sur lesquels la CAF entend travailler et notre pays apportera sa contribution à cette œuvre de construction du football africain ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso invite les hommes d’affaires égyptiens à investir au Burkina

Au deuxième jour de sa visite d’amitié et de travail en Egypte, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a rencontré les hommes d’affaires et les investisseurs de ce pays dans la soirée du jeudi 8 juin 2017.
L’objectif de cette rencontre était de présenter les potentialités du Burkina en matière d’investissement. L’exercice a consisté pour le Président du Faso, à travers un bref exposé suivi de la projection d’un film documentaire sur le Plan national de Développement économique et social (PNDES), de présenter aux investisseurs égyptiens, les atouts du Burkina Faso. Il s’en est suivi des questions des opérateurs économiques qui ont accordé beaucoup d‘intérêt à cette séance d’échanges. Le transport des produits de l’Egypte vers le Burkina Faso, la possibilité de construction d’infrastructures, de transport de gaz, l’exportation des produits médicaux, la contribution au PNDES, la formation et la recherche scientifique, la sécurisation des investissements ont été entre autres les sujets évoqués par les hommes d’affaires égyptiens avec le Président du Faso qui a donné les réponses appropriées. Il a ensuite annoncé aux hommes d’affaires égyptiens que certains sujets feront partie des dossiers de la Commission mixte Burkina/Egypte qui se réunira bientôt.
Au terme des échanges, le Président du Faso a expliqué à la presse que notre pays a beaucoup d’atouts qui peuvent attirer les investisseurs égyptiens.
Selon lui, le Burkina Faso a « tout ce qui concerne l’alimentaire, un secteur dans lequel l’Egypte a une certaine expérience. Les Egyptiens peuvent nous apporter beaucoup dans les domaines des infrastructures, de la santé, de la construction d’usines de produits médicaux, un domaine d’expérience de l’Egypte qui y a fait ses preuves. Aussi, le secteur minier est en expansion et le coton y est produit en grande quantité. Nous souhaitons que l’Egypte nous accompagne dans sa transformation à travers des usines de filature ».
Les hommes d’affaires doivent jouer leur partition dans le concert de la coopération bilatérale. Les politiques ayant d’ailleurs pris plusieurs engagements à ce sujet. Par exemple dans le domaine de la lutte contre l’extrémisme religieux, dira le chef de l’Eat, « nous avons pris des engagements pour renforcer la coopération bilatérale. Cette coopération va se traduire d’abord par des échanges de renseignements. Viendra ensuite la question de la formation de nos équipes. En matière de lutte contre le terrorisme, nous devons unir nos moyens pour pouvoir venir à bout de cette gangrène ».
Le Burkina Faso et l’Egypte ont des potentialités à valoriser. « C’est à partir de celles-ci que nous devons mettre en place la coopération Sud-Sud. Nous allons travailler à ce que les engagements que nous avons pris soient plus que des déclarations », a conclu le Président Roch Marc Christian KABORE.

Les responsables de la faculté de médecine de l’Université d’Alexandrie chez le Président du Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience dans l’après-midi du jeudi 8 juin 2017, le doyen de la faculté de médecine et le Directeur de la filière francophone de l’Université d’Alexandrie de l’Egypte. Il a été question au cours de cet entretien, de partage d’expériences entre les Universités du Burkina Faso et celle d’Alexandrie en matière de santé.
A l’issue de l’audience, Monsieur Mohamed Tewfik El RIWINI, Directeur de la filière francophone de l’Université d’Alexandrie a déclaré que les discussions avec le Président du Faso ont été très « fructueuses » et il espère qu’elles aboutissent à une «collaboration universitaire et médicale entre nos deux pays et au profit de nos peuples ».
Selon Monsieur Mohamed Tewfik El RIWINI, la coopération va porter sur les échanges d’étudiants. « Nous recevons avec beaucoup de bonheur des médecins formés qui veulent se spécialiser ainsi que des stagiaires. Les liens sont déjà noués, il reste maintenant à les fortifier », a-t-il indiqué avant de conclure en affirmant qu’ils sont également « prêts à organiser des caravanes dans le but de parcourir les campagnes pour soigner des Burkinabè ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso reçu par le président du Conseil des députés de la République Arabe d’Egypte.

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a été reçu le 08 juin 2017 par le président du Conseil des députés (Assemblée nationale) de l’Egypte, Monsieur Ali Abdel AAL. Au cours de leur entretien, les deux personnalités ont parlé de coopération bilatérale. Une coopération beaucoup plus dynamique souhaitée par les deux pays.
A l’issue de l’entretien, le chef de l’Etat et sa délégation ont visité l’hémicycle et le musée du parlement. Un musée où sont exposés les photos et les statuts des différents chefs d’Etat égyptiens. Elément impressionnant de ce musée, le carrosse utilisé par Napoléon lors de l’inauguration du Canal de Suez qui y est également exposé.
Le Conseil des députés de la République Arabe d’Egypte comprend 596 membres. Il tient 5 sessions annuelles dont la deuxième est en cours. La bâtisse qui abrite le Parlement égyptien force l’admiration. Elle a été inaugurée le 15 mars 1924. Toutefois, la vie parlementaire égyptienne a 150 ans.
Avant de prendre congé de son hôte, le Président du Faso a marqué son passage dans le livre d’or de cette prestigieuse institution en ces termes : « La visite du Parlement et du musée du Parlement m’offre l’occasion de saluer les parlementaires pour l’ancrage de la démocratie. Toutes nos félicitations et encouragements ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso