FESPACO 2017: Alain Formos GOMIS du Sénégal décroche l’Etalon d’or de Yennenga

La 25e édition du Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) a livré son verdict, dans la cuvette du palais des sports de Ouaga 2000, ce samedi 4 mars 2017. Alain Formos GOMIS du Sénégal s’est hissé sur la plus haute marche du podium avec son film « Félicité ». Son prix lui a été remis lors de la cérémonie de clôture co-présidée par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE et le Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA.
La cuvette du palais des sports de Ouaga 2000 était pleine comme un œuf ce samedi 4 mars 2017 à la faveur de la cérémonie de clôture de la 25e édition du Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO). 150 films de toutes catégories dont 20 longs métrages étaient sur la ligne de départ de cette compétition africaine. Le Sénégalais Alain Formos GOMIS a séduit le jury officiel du long métrage avec son film intitulé « Félicité ».
Pour ce deuxième Etalon d’or de sa carrière, il repart avec le prestigieux trophée et une enveloppe de 20 millions de F CFA. Il a devancé le Béninois Sylvestre AMOUSSOU dont le film « L’orage africain, un continent sous influence » a été jugé digne du trophée de l’Etalon d’argent. L’Etalon de bronze, lui, a été raflé par le Marocain Saïd KHALLAF avec son film « A mile in my shoes ».
Les cinéastes burkinabè qui ont présenté des œuvres à cette édition n’ont pas fait pâle figure. Madame Apolline TRAORE s’en tire avec le prix spécial de la CEDEAO et le prix Félix HOUPHOUËT BOIGNY, avec son long métrage « Frontières ». Le trophée du meilleur scénario est revenu à Monsieur Adama ROAMBA avec son film « La forêt de Niolo ». « La rue n’est pas ma mère » du jeune réalisateur Jérôme Nabonswendé YAMEOGO s’est adjugé le prix spécial droit de l’enfant de l’UNICEF.
Le pays invité d’honneur, la Côte d’ivoire n’a pas eu l’Etalon d’or de Yennenga, mais cela n’a pas entamé la joie du Président Alassane OUATTARA qui a pris part à la cérémonie de clôture aux côtés de son homologue burkinabè. « Je voudrais dire à quel point la Côte d’Ivoire est honorée d’être le pays invité d’honneur. Vous savez, c’est la première fois que je participe à ce grand événement qu’est le FESPACO et je dois dire que c’est spectaculaire. Vraiment admirable et je voudrais féliciter d’abord le Président du Faso, les autorités burkinabè et tous ceux qui ont contribué à ce bel événement », a témoigné le Président ivoirien au point de presse animé à l‘issue de la cérémonie.
Le Président Roch Marc Christian KABORE a saisi l’occasion pour remercier son homologue ivoirien d’avoir accepté que son pays soit l’invité d’honneur de cette 25e édition du FESPACO et d’avoir lui-même fait le déplacement de Ouagadougou pour assister à la cérémonie de clôture. Cette amitié au sommet des deux Etats augure de bonnes collaborations culturelles inscrites dans le cadre du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) signé par les deux pays.
Pour le chef de l’Etat burkinabè, le palmarès de cette édition du FESPACO n’est rien d’autre « qu’une victoire du cinéma africain ». Si certains sont primés aujourd’hui, les autres n’ont pas démérité et le Président du Faso a tenu à les féliciter : « quand nous voyons tout le travail, le chemin de croix que les acteurs du cinéma doivent faire pour produire un film, nous leur disons à toutes et à tous nos félicitations. C’est le cinéma qui a gagné et nous devons travailler à faire émerger une industrie cinématographique en Afrique, c’est un grand défi, mais nous allons travailler pour que cela soit une réalité ».
Cette cérémonie de clôture a enregistré la présence effective de Madame Michaëlle JEAN, Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophile (OIF), l’une des partenaires de premiers instants du FESPACO.

Le Président du Faso offre un déjeuner à son homologue de Côte d’Ivoire

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a offert un déjeuner au Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, dans la mi- journée du 04 mars 2017 à Ouagadougou. A cette occasion, les deux chefs d’Etat ont prononcé chacun un toast.
Outre les Présidents Roch Marc Christian KABORE et Alassane Ouattara, ce déjeuner a connu la présence de plusieurs personnalités comme le Premier ministre Paul Kaba THIEBA, le président de l’Assemblée nationale Salifou DIALLO, la Secrétaire générale de l’organisation internationale de la Francophonie, (OIF), Michaëlle JEAN.
Prononçant son toast, le Président du Faso a exprimé « l’immense » joie qui l’anime en accueillant son homologue ivoirien ainsi que la forte délégation qui l’accompagne. Le Président Roch Marc Christian a également saisi l’occasion pour adresser ses sincères remerciements au Président Alassane OUATTARA, pour avoir répondu favorablement à son invitation à participer à la grande fête du cinéma africain à Ouagadougou. « La République sœur de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso partagent, au- delà de la géographie et de l’histoire, un riche et commun patrimoine culturel dont le cinéma est assurément l’un des vecteurs essentiels et une courroie de transmission de valeurs socioculturelles qui contribuent à la sauvegarde de l’identité de nos peuples. Ce patrimoine, expression de notre identité commune, doit demeurer le levain de nos relations séculaires de coopération. Le peuple ivoirien a toujours œuvré à la promotion de valeurs culturelles qu’il a su partager avec les différents pays frères de la sous-région et du continent africain », a déclaré le Président du Faso.
Pour le chef de l’Etat burkinabè, c’est sans doute dans cet esprit et en reconnaissance de l’immense contribution de la Côte d’Ivoire à la promotion de la culture en Afrique, en particulier du cinéma africain que le comité d’organisation du FESPACO a porté son choix sur ce pays, en qualité de « pays invité d’honneur » du FESPACO 2017.
« Fort des acquis enregistrés par le FESPACO depuis sa création, nos deux pays doivent continuer d’œuvrer à la promotion et au renforcement de leur coopération culturelle. C’est pourquoi, je me félicite de l’existence d’une coopération féconde dans le cadre du Traité d’Amitié et de Coopération qui lie nos deux gouvernements et nos deux pays et dont une réunion d’évaluation aura lieu du 15 au 17 mars courant, à Bobo-Dioulasso. Je demeure convaincu qu’ensemble, nous pourrons contribuer à relever le défi d’un cinéma africain intégrateur et conquérant, au service d’une Afrique ouverte au monde, plus unie, plus prospère et plus solidaire », a affirmé le Président du Faso avant de demander à l’assistance de lever les verres pour que vive l’amitié et la coopération entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.
Dans sa réponse, le Président de la République de Côte d’Ivoire a remercié le Président du Faso et le comité d’organisation du FESPACO, pour avoir choisi son pays comme pays invité d’honneur. « C’est un grand honneur fait à la Côte d’Ivoire, d’être le pays invité d’honneur et je vous remercie pour avoir voulu bien m’inviter pour participer à la séance de clôture de ce grand évènement qu’est le FESPACO. Nous sommes à sa 25e édition. Depuis lors, le cinéma africain a évolué de manière importante. En regardant les différentes séries sur les chaînes de télévision de Côte d’Ivoire comme du Burkina, on se rend compte de la richesse qui caractérise nos artistes et nos acteurs. Je voudrais les saluer et les remercier. Pour nous, être pays invité d’honneur pour ce grand évènement est un honneur tout particulier, parce que le cinéma est quelque chose d’essentiel pour le quotidien de nos citoyens », a fait savoir le Président Alassane OUATTRA. Le chef de l’Etat ivoirien a ensuite rendu hommage à son Ministre de la culture, Monsieur Maurice Kouakou BANDAMA, pour le travail « remarquable » qu’il a entrepris pour développer l’industrie cinématographique en Côte d’Ivoire. Il a terminé son propos en souhaitant que le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire continuent de travailler ensemble de façon étroite.

Tête-à-tête entre le Président du Faso et son homologue ivoirien

Avant d’assister à la cérémonie de clôture de la 25e édition du FESPACO, le Président de la République de Côte d’Ivoire s’est entretenu en tête à tête dans l’après-midi du samedi 04 mars 2017 avec le Président du Faso.
Le chef de l’Etat burkinabè et son hôte ont sans doute passé en revue les relations excellentes de coopération qui existent entre les deux pays et voir comment les renforcer davantage.

25e édition du FESPACO : Le village « Akwaba » reçoit les Présidents OUATTARA et KABORE

Peu après son arrivée à Ouagadougou, le Président de la République de Côte d’Ivoire et le Président du Faso se sont rendus au village « Akwaba » à la Place de la Nation pour encourager les artisans de la culture ivoirienne.
Le village « Akwaba » est un espace aménagé et dédié à la culture de la Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur de la 25e édition du FESPACO. La présence des Présidents Roch Marc Christian KABORE et Alassane OUATTARA sur cet espace est un signal fort et un soutien aux acteurs du cinéma et de la culture en général.
Les deux chefs d’Etat ont visité les stands consacrés aux différents segments de la cinématographie. Ils ont tour à tour visité les loges réservées à l’écriture, à la production, au casting, au décor, costume et accessoires, avant de rejoindre les espaces de tournage, de la post-production et de la diffusion. A ce niveau, les deux Présidents ont pu suivre une projection d’un film mettant en scène la maltraitance des enfants.
La visite s’est poursuivie au stand d’exposition des savoirs faire en matière de dialogue religieux, sous le magister de l’ex Ministre burkinabè de la Culture, Monsieur Filippe SAVADOGO.
Le Président du Faso et son hôte ont par la suite apprécié le savoir-faire des artistes plasticiens ivoiriens.
C’est sous des applaudissements et des cris de joie des artistes et des visiteurs que les deux chefs d’Etat ont quitté le village « Akwaba ». Une visite qui a fait dire à ces exposants qu’ils ont eu raison de participer à la 25e édition du FESPACO avec leur touche de créativité.

Le Président Alassane OUATTARA à Ouagadougou pour la clôture de la 25e édition du FESPACO

Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA est arrivé à Ouagadougou dans la matinée du samedi 04 mars 2017 pour assister au côté  du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, à la cérémonie de clôture de la 25e édition du FESPACO.
C’est peu après 11 heures que l’avion présidentiel ivoirien a atterri à l’aéroport international de Ouagadougou avec à son bord, le Président Alassane OUATTARA et une importante délégation. Au bas de la passerelle pour l’accueillir, son homologue burkinabè Roch Marc Christian KABORE. Le Premier ministre Paul Kaba THIEBA, le président de l’Assemblée nationale Salifou DIALLO, les présidents d’institution, les membres du gouvernement, le corps diplomatique accrédité au Burkina, tous étaient présents à l’arrivée du Président Alassane OUATTARA, sans oublier la communauté ivoirienne en liesse pour dire « Akwaba » à leur Président.
Remise de bouquet de fleurs, honneurs militaires, exécution des hymnes nationaux, salutation des personnalités et bain de foule ont constitué les temps forts du cérémonial d’accueil.
Dans une déclaration faite au salon d’honneur avant de rejoindre son pied à terre, le chef de l’Etat ivoirien a tenu à remercier le Président Roch Marc Christian KABORE et le peuple burkinabè pour cette invitation : « Je voudrais tout d’abord au nom de ma délégation et du peuple ivoirien vous remercier de l’invitation dont vous nous honorez en considérant la Côte d’Ivoire pour la 25e édition du FESPACO comme pays invité d’honneur. J’ai eu le grand privilège d’avoir reçu votre invitation par la visite du Ministre des Affaires étrangères », a déclaré le Président ivoirien qui a ajouté qu’il est «  très heureux d’être à Ouagadougou, non seulement par rapport à cet évènement important qu’est le FESPACO, mais également compte tenu des relations spéciales, des relations d’amitié et de fraternité entre le Burkina Faso et la République de Côte d’Ivoire ».
Selon le chef de l’Etat ivoirien, « les peuples ivoirien et burkinabè sont des peuples frères, et être à Ouagadougou c’est comme pour moi être en Côte d’Ivoire. Je voudrais donc dire à Monsieur le Président, toute ma joie d’être ici ce matin et de pouvoir être à vos côtés pour cet évènement important qu’est le FESPACO ».
Il a de ce fait salué la maturité de la biennale du cinéma africain, le professionnalisme de ses organisateurs et la place importante qu’occupe cet évènement: « Le FESPACO est un événement essentiel pour le monde de la culture, pour les Africains, pour la diaspora et pour tout le monde entier. Et je crois que cette 25e édition montre à quel point le FESPACO est un succès burkinabè, ouest africain et même mondial. Je profite donc féliciter les autorités burkinabè pour l’éclat qui est donné à cet évènement continental. Nous sommes sûr que cette fois-ci comme les années précédentes, ça sera une belle fête et nous sommes fiers d’en faire partir », a-t-il indiqué.