Burkinabè de l’extérieur : Le Ministre Alpha BARRY décore un compatriote vivant en Éthiopie

Monsieur François d’Assises TAPSOBA, fonctionnaire international du Fonds des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) à Addis-Abeba a été fait chevalier de l’Ordre national par le ministre en charge des Affaires étrangères, Monsieur Alpha BARRY dans la soirée du 29 janvier 2018, au sein de l’ambassade du Burkina Faso dans la capitale éthiopienne. Cette distinction honorifique pour services rendus à la Nation s’est déroulée en présence des ministres et des conseillers spéciaux de la Présidence du Faso membres de la délégation burkinabè au 30ème Sommet de l’UA. On notait également la présence des représentants de la communauté burkinabè d’Ethiopie et du personnel de l’ambassade. Pour le Ministre Alpha BARRY, « c’est une occasion rare de décorer un compatriote à l’étranger et cela représente pour les ministres en charge des Burkinabè de l’extérieur, une fierté ». Il a rappelé l’importance que le Président du Faso accorde au Burkinabè de l’extérieur en les rencontrant chaque fois qu’il se déplace à l’étranger et l’organisation du premier forum qui leur sera consacré au cours du premier semestre de l’année 2018. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

30ème Sommet de l’UA : Le Ministre Alpha BARRY dresse un bilan satisfaisant

Le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur, Monsieur Alpha BARRY a représenté le Président du Faso au 30ème Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba. À l’issue de la Conférence intervenue le 29 janvier 2018, il tire un bilan positif Selon le Ministre Alpha BARRY, l’une des décisions phares de ce Sommet a été le lancement du marché africain du transport unique. C’est un marché qui va consister à faire en sorte que les Etats membres de l’Union africain éliminent les accords bilatéraux entre eux pour privilégier ce nouvel accord qui est continental et qui permet aux compagnies des différents pays de na plus avoir besoin d’un accord particulier entre elles pour leurs différents échanges en matière de transport aérien. « Lorsqu’une compagnie aérienne se crée pour desservir la Côte d’Ivoire à partir du Burkina, on n’a pas besoin d’un accord bilatérale entre nos deux pays », a fait savoir Monsieur Alpha BARRY. Le ministre en charge des Affaires étrangères note une autre bonne avancée, celle de la création de la zone de libre-échange continentale. « C’est le Président Mahamadou ISSOUFOU du Niger qui a travaillé sur ce dossier, mais ce sera au Sommet extraordinaire de l’UA fin mars à Kigali que les chefs d’État vont entériner toutes les propositions qui ont été faites dans ce cadre. La zone de libre-échange économique, c’est exactement comme un marché commun qui va permettre aux marchandises des différents pays de pouvoir circuler à l’intérieur du continent sans obstacles particulier », a expliqué Monsieur Alpha BARRY. Des progrès ont été également enregistrés concernant le passeport africain. À ce sujet, une expérimentation a déjà été faite et une évaluation se fera en 2019. Pour ce qui est de la participation du Burkina à ce Sommet, le Ministre Alpha BARRY dira qu’il a été positif. La délégation burkinabè a été très touchée par les marques de solidarité et de compassion qui ont été exprimées suite au drame de Boni en territoire malien et qui a causé la mort de 26 personnes. « Au sujet de la situation sécuritaire au Burkina, un appel a été lancé à la communauté internationale pour nous soutenir lors de la prochaine Table ronde des bailleurs de fonds le 23 février prochain à Bruxelles et un autre appel a été lancé pour soutenir le Programme d’Urgence pour le Sahel », a indiqué le représentant du Président du Faso au 30ème Sommet de l’UA à Addis-Abeba. Selon Monsieur Alpha BARRY, à partir du prochain Sommet qui aura lieu à Nouakchott en Mauritanie, il n’y aura plus qu’un Sommet par an, à savoir celui du mois de janvier. Revenant sur la Conférence extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO tenue le 27 janvier 2018 dans la capitale éthiopienne, le Ministre Alpha BARRY a affirmé que « les dirigeants ouest africains se sont finalement accordés pour revenir sur le nombre de 15 Commissaires au lieu de 9, car il s’est révélé important que chaque pays soit représenté ». La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

30ème Sommet de l’Union africaine : Une clôture sur une note de satisfaction

La cérémonie de clôture de la 30ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) est intervenue dans la soirée du 29 janvier 2018 à Addis-Abeba. Elle était placée sous la présidence du nouveau Président en exercice de l’Union, Monsieur Paul KAGAME. C’est par une cérémonie très sobre que les chefs d’Etat et de gouvernement ont clos les travaux de la 30ème session ordinaire de l’UA. Après l’exécution de l’hymne de l’Union, le président de la Commission de l’UA, Monsieur Moussa Faki MAHAMAT a noté que toutes les questions soumises à cette 30ème session, y compris la situation du Sahara occidentale, ont été adoptées. Il a indiqué qu’un rapport d’étape sur toutes ces questions sera présenté au prochain Sommet de l’Organisation. Dans son discours de clôture, le nouveau Président en exercice de l’UA, Monsieur Paul KAGAME a remercié tous les chefs d’Etat qui ont effectué le déplacement d’Addis-Abeba et qui ont qualitativement participé à ce Sommet qui a connu un franc succès. Il a ensuite félicité les nouveaux chefs d’Etat de l’Angola, du Zimbabwe et du Liberia qui participaient au Sommet pour la première fois et leur a souhaité plein succès dans leur nouvelle fonction. Le Président en exercice de l’UA a donné rendez- vous à ses pairs, au mois de mars 2018 à Kigali au Rwanda pour un Sommet extraordinaire qui va se pencher sur la question de la zone de libre-échange que l’UA veut mettre en place. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Trentième Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine : Le Ministre Alpha BARRY s’est exprimé à la tribune

Le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieure, Monsieur Alpha BARRY s’est exprimé à la tribune de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement lors de leur huis clos dans la matinée du 29 janvier 2018 au siège de l’Union Africaine à Addis Abeba. Devant les chefs d’Etat, le Ministre Alpha BARRY a indiqué que le Président du Faso aurait bien voulu être présent, mais l’explosion d’une bombe artisanale contre un bus en territoire malien qui s’est soldée par la mort de 26 personnes civiles burkinabè et maliennes, l’a empêché d’effectuer le déplacement d’Addis Abeba. Par la voix du Ministre BARRY, le Président du Faso a témoigné à l’Assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement, sa reconnaissance pour la solidarité et la compassion exprimées à l’endroit des peuples burkinabè et maliens. Le Président du Faso a également chargé le Ministre BARRY de féliciter le nouveau Président de l’UA, Monsieur Paul KAGAME pour sa désignation à la tête de l’organisation et voudrait l’assurer du soutien du Burkina Faso au cours de son mandat. Le Président du Faso a aussi félicité le Professeur Alpha CONDE pour son brillant mandat à la tête l’UA. « Notre pays est reconnaissant au Professeur Alpha CONDE et à l’UA pour la solidarité exprimée lors de l’attaque terroriste du Café Istanbul en plein cœur de Ouagadougou le 13 aout 2017 et qui a fait une vingtaine de morts », a déclaré le Ministre BARRY. Au sujet de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, le ministre a évoqué les efforts multiformes déployés par le gouvernement, notamment le déploiement des Forces de Défense et de Sécurité tout au long de la bande frontalière du Burkina avec le Mali et le Niger, soit 1800 kilomètres de long. Et parallèlement aux opérations militaires, le gouvernement burkinabè a mis en place un programme d’urgence pour la partie sahélienne du Burkina. Ce programme, a dit le ministre, vise à doter cette région du pays des services sociaux de base, des infrastructures et à créer des activités pourvoyeuses d’emplois et génératrices de revenus pour les populations du Sahel. Dans le cadre de cette lutte qui est devenue sous régionale, le Ministre BARRY s’est félicité de la constitution et l’opérationnalisation en cours de la Force conjointe du G5 Sahel. Dans la même dynamique, il a appelé à plus d’engagements de la part de la communauté internationale pour boucler le budget de la Force conjointe du G5 Sahel dont la Conférence des partenaires est prévue pour le 23 février prochain à Bruxelles. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Burkina Faso et les Emirats Arabes unis signent un accord d’exemption des visas

Le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur , Monsieur Alpha BARRY et son homologue des Emirats Arabes unis , Madame Reem AL HASHEMI se sont entretenus dans la soirée du 28 janvier 2017 à Addis-Abeba. A l’issue de leur entretien, ils ont signé un accord d’exemption des visas entre les deux pays. Le Ministre Alpha BARRY a tenu à préciser que l’accord concerne les visas sur les passeports diplomatiques et de service étant entendu qu’avec le passeport ordinaire, il y a déjà une facilité avec les Émirats Arabes unis. « Lorsque vous prenez un billet d’avion avec une agence ou une compagnie, c’est l’agence elle-même ou la compagnie qui se charge de livrer le visa de façon automatique pour les passeports ordinaires », a expliqué le ministre. Avec cette nouvelle facilité pour les passeports diplomatiques et de service, les fonctionnaires burkinabè et une certaine catégorie de personnes pourront voyager librement vers les Émirats Arabes unis et vice-versa. Selon Monsieur Alpha BARRY, l’application de la mesure est immédiate Avant la signature de l’accord, l’audience que les deux ministres ont eue, a permis de discuter de la coopération entre les deux pays. Cela a été l’occasion pour les Emirats Arabes unis de réaffirmer leurs engagements en faveur du Burkina Faso sur trois aspects : le financement de la route Tougan-Ouahigouya, un programme d’hydraulique villageoise, l’aménagement de 1500 hectares. Il y a également le financement de l’hôpital de Bobo-Dioulasso. Et dans le cadre sécuritaire, les Emirats Arabes unis se sont engagés à accompagner le G5 Sahel avec une annonce de 30 millions d’euros. Les Emirats Arabes unis ont été invités à la réunion des contributeurs prévue en février prochain à Bruxelles. Le Ministre Alpha BARRY a transmis à la partie émiratie, les remerciements du Président du Faso pour les efforts déployés en faveur du Burkina. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso