L’Union nationale des étudiants burkinabè au Soudan échange avec le Président du Faso

Avant de quitter la capitale soudanaise, le Président du Faso a échangé le 27 mars 2017 avec l’Union nationale des étudiants burkinabè au Soudan.
Selon le porte-parole de l’Union, Monsieur Mahamoudou CISSE, ils ressortent confortés après cet entretien avec le chef de l’Etat qui leur a prodigués des conseils quant à une meilleure intégration dans leur pays d’accueil.
Saisissant cette opportunité de rencontrer leur Président, les étudiants burkinabè lui ont exposé certaines difficultés auxquelles ils sont confrontés. Il s’agit notamment de la reconnaissance de leurs diplômes. Avec leur ministre de tutelle qui a assisté à l’audience, des voies seront explorées pour trouver des solutions à ce problème.
Les étudiants burkinabè au Soudan ont assuré le Président du Faso de leur soutien et de leur engagement à ses côtés pour un véritable développement du Burkina Faso.

Audience du Président du Faso avec Premier ministre et premier vice président du Soudan

Le Soudan salue le renforcement des liens d’amitié et de coopération entre le Burkina et son pays
Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a reçu le lundi 27 mars 2017 à Khartoum, le Premier ministre, premier vice-président soudanais, Monsieur Bakry Hassan SALAH.
A l’issue de l’audience, le Ministre soudanais des Affaires étrangères, Monsieur Ibrahim KANDOUR qui a pris part à l’entretien, a salué le « renforcement des liens d’amitié et de coopération à l’occasion de cette visite » qui intervient depuis l’accession du Président Roch Marc Christian KABORE à la magistrature suprême.
Selon Monsieur KANDOUR, le haut niveau de la délégation présidentielle burkinabè qui comprend des ministres et des techniciens est le signe de la bonne coopération qui existe entre le Burkina et le Soudan. C’est la raison pour laquelle des questions telles que l’économie, la sécurité, l’industrialisation, la transformation des matières premières ont été abordées au cours de l’entretien pour renforcer la coopération. « Nous allons de ce fait partager nos expériences pour développer l’économie des deux pays », a indiqué le chef de la diplomatie soudanaise. Cela va se traduire, a-t-il ajouté, par « l’institution de consultations bilatérales régulières ».

Une forte délégation d’hommes d’affaires bientôt à Ouagadougou

En visite d’amitié et de travail à Khartoum au Soudan, le Président Roch Marc Christian KABORE a reçu dans la soirée du 26 mars 2017, le président du Fonds saoudien pour le développement, Monsieur Ahmed Al KHATIB venu spécialement de Ryad pour cet entretien.
L’audience a porté sur la relance d’un certain nombre de projets et d’accords conclus après la visite du Président du Faso en Arabie Saoudite. Il s’agit essentiellement de l’aéroport de Donsin, de la construction de barrages, du bitumage de la route RN23 (Ouahigouya-Djibo), etc., et la venue très prochainement à Ouagadougou, d’une forte délégation d’hommes d’affaires pour rencontrer des opérateurs économiques burkinabè et voir les opportunités supplémentaires d’investissement dans le pays, notamment dans le domaine de l’énergie, des infrastructures, etc.
Aussitôt après l’entretien avec le chef de l’Etat, la délégation est repartie pour Ryad.

Visite d’amitié et de travail au Soudan : « Une étape importante dans l’approfondissement des relations entre les deux pays, un modèle réussi de coopération sud-sud », déclare Roch Marc Christian KABORE

Peu après son arrivée à Khartoum dans l’après-midi du 26 mars 2017, le Président du Faso et la délégation qui l’accompagne ont eu une séance de travail avec les autorités soudanaises.
Après leur premier tête à tête, les Présidents Roch Marc Christian KABORE et Omar El BECHIR se sont retrouvés autour de leur délégation respective pour une séance de travail au palais présidentiel à Khartoum.
Après avoir souhaité la bienvenue au Président du Faso dans son « deuxième pays » qu’est le Soudan et lui exprimer toute sa joie d’avoir accepté son invitation à la tête d’une « forte délégation », le Président Omar El BECHIR a réaffirmé la « disponibilité de son pays à accompagner le Burkina Faso dans les domaines de coopération tels que l’agriculture, la santé, l’éducation, l’industrie, etc. par le partage d’expériences ».
Le dirigeant soudanais a profité de cette occasion pour remercier le Burkina Faso pour tout le soutien que son pays a bénéficié lors des rencontres internationales de haut niveau.
En réponse à l’allocution de son homologue soudanais, le Président du Faso a déclaré que sa visite est placée sous le signe du « renforcement des relations bilatérales et offre un moment fort pour examiner les opportunités qui existent entre les deux pays afin de bâtir une coopération solide et élargie, prenant en compte les intérêts majeurs des peuples soudanais et burkinabè ».
Grace à cette visite d’amitié et de travail, le chef de l’Etat se dit convaincu que « l’élan désormais imprimé à notre coopération bilatérale ira grandissant en se raffermissant pour le bonheur de nos deux peuples respectifs ».
Pour le Président Roch Marc Christian KABORE, cette visite qui constitue une « étape importante dans l’approfondissement des relations entre les deux pays, se veut aussi comme un modèle réussi de coopération sud-sud ». Aussi, a-t-il rappelé à cet effet, l’accord général de coopération signé le 24 août 1998 entre les gouvernements des deux pays qui ont convenu de dynamiser les liens de partenariat dans de nombreux secteurs de développement tels que l’agriculture, le transport, les mines, l’éducation, la formation, la culture, le tourisme, la protection sociale, la santé, etc. Le chef de l’Etat a aussi salué les résultats des travaux de la grande commission mixte entre les deux pays tenue à Khartoum les 23 et 24 août 2016 et annoncé l’ouverture prochaine d’une ambassade résidente du Burkina Faso à Khartoum.
Sur les grands défis d’aujourd’hui tels que le terrorisme, le grand banditisme, la criminalité transfrontalière, le Président du Faso demeure convaincu que la « solidarité, la coopération et le partage d’informations entre nos Etats et nos peuples épris de paix et de liberté, constituent des voies crédibles que nous devons explorer constamment ».
Concernant l’actualité internationale, le Président Roch Marc Christian KABORE pense que l’union fait la force et « seule une Afrique unie pourra faire entendre sa voix ». Il a réaffirmé la position du Burkina Faso qui reste « profondément attaché à la paix et apporte son soutien aux initiatives régionales et continentales en faveur de la paix et de la stabilité en Afrique ».
Avant de terminer son propos, le Président du Faso fonde l’espoir d’une « coopération soudano-burkinabè exemplaire, au profit de nos deux peuples ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Visite d’amitié et de travail : Le Président du Faso est arrivé à Khartoum

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE est arrivé ce dimanche 26 mars 2017 à Khartoum pour une visite d’amitié et de travail de 48 heures.
C’est à 15 heures 30 minutes, heure locale (12h30 T.U) que l’avion transportant le Président du Faso a atterri à l’aéroport international de Khartoum. Le Président Roch Marc Christian KABORE a été accueilli au bas de la passerelle par son homologue soudanais, Monsieur Omar El BECHIR et les autorités politiques et militaires du pays.
Après l’exécution des hymnes nationaux du Burkina Faso et du Soudan, le Président du Faso a eu droit à tous les honneurs d’usage pour pareil circonstance : passage en revue des troupes, honneurs militaires, présentations et salutations des hautes personnalités soudanaises et bref entretien au salon d’honneur présidentiel entre les deux chefs d’Etat.
Déjà, une rencontre a lieu ce soir entre les deux dirigeants avant les séances de travail prévues demain lundi 27 mars 2017.
Plusieurs dossiers relatifs à la coopération bilatérale entre les deux pays y seront abordés. Dans ce déplacement, le Président du Faso est accompagné par les ministres des Affaires étrangères, de la Défense nationale et de l’Enseignement supérieur auxquels il faut ajouter le Consul du Soudan au Burkina, un parlementaire et des techniciens de certains départements ministériels. Cette visite d’amitié et de travail va permettre de relancer et redynamiser la coopération bilatérale au bénéfice des deux pays.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso