Prix burkinabè de la Qualité 2017: Coris Bank International décroche le Saint Graal

La compétition entre les entreprises inscrites dans la démarche qualité dénommée Prix burkinabè de la Qualité a livré son verdict, le vendredi 10 novembre 2017 à Bobo-Dioulasso. Les prix ont été remis aux lauréats à la faveur de la cérémonie de clôture de la 27ème édition de la Journée nationale de la Qualité. Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé cette cérémonie qui a vu le couronnement de plusieurs entreprises publiques et privées.

Le Prix burkinabè de la Qualité est ouvert aux entreprises du secteur public comme privé inscrites dans la démarche qualité suivant leur taille. La catégorie C concerne les entreprises de 20 employés au plus, la catégorie B pour celles de 100 employés au plus et la catégorie A pour les entreprises de plus de 100 salariés. Dans cette catégorie, le Prix d’excellence de la Qualité est revenu à Coris Bank International. L’entreprise INNOVA FASO a raflé la mise dans la catégorie B et l’entreprise CISM s’est hissée sur la plus haute marche du podium dans la catégorie C.
Outre la saine émulation, cette 27ème édition de la Journée nationale Qualité a été un moment de réflexion sur le thème : « faire des 5S KAIZEN un levier de performance des secteurs public et privé au Burkina Faso ». Après 92 heures d’échanges, les participants ont « rappelé l’importance de la productivité et de la qualité dans la relance économique et ce, dans le cadre macroéconomique du PNDES », selon le Secrétaire permanent de l’ABMAQ, Monsieur Ousseni OUEDRAOGO. Ils ont également débattu sur la question de la productivité du secteur manufacturier qui joue un rôle dans la transformation structurelle de l’économie.
A l’issue des travaux, les participants ont recommandé entre autres, « un plus fort engagement et une forte implication des premiers responsables des organisations des secteurs public et privé dans la mise en œuvre de la démarche qualité ». Ils ont souhaité aussi « l’engagement des départements ministériels et des institutions de l’Etat dans le domaine de l’amélioration systématique de la qualité et de la productivité en partenariat avec l’Association Burkinabè pour le Management de la Qualité (ABMAQ) ».
Le Secrétaire permanent de l’ABMAQ a salué la présence du Président du Faso, qui traduit selon lui, « un véritable acte fort dans la prise en compte des questions qualité et productivité dans le développement de notre pays ».
Le Prix burkinabè de la Qualité est organisé en vue de promouvoir la culture de la qualité au niveau du tissu économique, d’inciter les organismes à la démarche qualité et de récompenser leurs efforts. Ils sont décernés à la faveur des Journées nationales de la Qualité dont la 27ème édition s’est tenue du 7 au 10 novembre 2017 dans la cité de Sya.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

RN29 Manga-Zabré : Le Président du Faso lance les travaux de bitumage

La journée de ce jeudi 9 novembre 2017 sera à jamais gravée dans la mémoire des habitants des régions du Centre-Sud et du Centre-Est en général et plus particulièrement de la commune rurale de Zabré. Double joie que celle d’accueillir d’abord leur Président de la République car depuis 1981, 36 ans aujourd’hui où le défunt Président Saye ZERBO y était passé, aucun chef d’Etat de ce pays n’y a remis les pieds. Ensuite, un rêve qui se réalise enfin avec le Président Roch Marc Christian KABORE qui a procédé au lancement des travaux de bitumage de la route nationale numéro 29 Manga-Zabré longue de 79 kilomètres.
D’un coût de 28 milliards 394 millions 65 mille 343 F CFA, la route Manga-Zabré dont la durée des travaux est de 24 mois, une fois bitumée avec une largeur de 10 mètres va améliorer les conditions de développement économique de la zone à travers la réduction du temps de voyage, l’amélioration du transport des produits agricoles des zones de production vers les zones de consommation aussi bien à l’intérieur du territoire national qu’avec les pays voisins comme le Ghana et le Togo. « Cette route permettra l’écoulement vers les principaux centres de consommation de 150 000 tonnes de tubercules, plus de trois millions de têtes de bétail et l’important élevage de volailles », a précisé le Représentant résident de la Banque mondiale au Burkina et porte-parole des bailleurs de fonds de ce projet (Banque mondiale et coopération Suisse), Monsieur Cheick Fantamady KANTE. Ce projet va améliorer également l’accès aux infrastructures sanitaires pour les populations et vient en complément au projet pôle de croissance de Bagré appelé Bagré Pôle.
Outre ces aspects, la cérémonie de démarrage des travaux de bitumage consacre également celle du « lancement du Projet de Transport et de Développement des Infrastructures urbaines (PTDIU) d’un coût total de 64 milliards de F CFA et il est prévu la construction de 9 000 mètres de murs de clôture pour les écoles et bâtiments publics le long de la route, la réalisation de 16 forages positifs », a ajouté le Ministre des Infrastructures, Monsieur Eric BOUGOUMA dans son discours.
Le PTDIU selon le Ministre BOUGOUMA a pour objectif « d’améliorer la mobilité et l’accès aux infrastructures dans les zones rurales et urbaines ciblées à savoir les régions du Centre-Est, du Centre-Sud, du Centre-Ouest, du Nord et de la Boucle du Mouhoun. Un projet qui s’inscrit dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) ».
Après avoir démarré un gros engin pour donner le lancement officiel des travaux de bitumage, le Président Roch Marc Christian KABORE a dit toute sa satisfaction car le bitumage de cette route était tant attendue par les populations des différentes localités traversées et en particulier Zabré.
« Je suis d’autant plus content que la Banque mondiale vient de marquer son accord pour la continuation de la route de Zabré jusqu’à la frontière du Ghana qui était d’ailleurs une des revendications des populations de la région également », a souligné le Président du Faso.
Le chef de l’Etat a réaffirmé son engagement à poursuivre son action sur la question du désenclavement du Burkina Faso: « Toutes les préoccupations que le maire a évoquées sont déjà prises en compte par le gouvernement », a-t-il déclaré avant de donner
rendez-vous dans 24 mois à la population pour l’inauguration de la route qui sera bitumée.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

 

Bains de foule du Président du Faso en route pour Zabré

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, en partance pour Zabré dans la province du Boulgou dans la matinée du 9 novembre 2017 pour le lancement des travaux de bitumage de la route nationale numéro 29 Manga-Zabré, a pris des bains de foule tout au long du trajet avec les populations des principales localités traversées.

La première escale a eu lieu aux environs de 7 heures 30 minutes à Nioryida dans la commune rurale de Nobéré où le Maire et les notabilités locales ont échangé quelques minutes avec le chef de l’Etat « avant de lui donner la route » pour la suite du trajet.
Idem à Guiba où cette fois-ci, c’est le chef de ce canton, Naba Sanem qui accueille le chef de l’Etat dans une ambiance de fête marquée notamment par des prestations de masques.
A Manga, chef-lieu de la région du Centre-Sud, c’est le Ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Monsieur Jean-Claude BOUDA, le Gouverneur de la région, Monsieur Casimir SEGUEDA, le chef du Canton Naba Kiiba qui accueillent le Président Roch Marc Christian KABORE sous les youyous des femmes et les battements de mains des populations sorties très nombreuses. Outre les changes, des cadeaux symboliques constitués d’un chapeau et d’un carquois sont offerts à l’hôte de quelques instants avant qu’il ne poursuive sa route.
Dans les communes rurales de Gogo et de Gon-Boussougou, c’est le même cérémonial d’accueil qui est réservé par les populations. Le représentant des populations de Gogo en a profité pour remercier d’avance le Président du Faso pour le bitumage de la route Manga-Zabré avant de lui exprimer leur volonté de voir leur barrage réhabilité.
C’est peu après 10 heures que le Président du Faso est arrivé à Zabré dans une ambiance festive.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso encourage les participants à l’édition 2017 du FILEP

Le Président Roch Marc Christian KABORE, est allé encourager les journalistes présents au Festival international de la Liberté d’Expression et de Presse (FILEP) de Ouagadougou au cours d’un cocktail en début de soirée de ce mercredi 9 novembre 2017. Une rencontre conviviale qui a réuni plus de cent journalistes venus du Burkina et de 26 pays d’Afrique. Le thème retenu pour cette 7e édition du FILEP est : « Défis sécuritaires en Afrique et responsabilité des médias ».
Dans son adresse, le Président du Faso a souhaité la bienvenue aux festivaliers avant de les remercier pour le travail abattu en tant que membres des médias, pour la défense de la démocratie et pour le développement de leurs pays respectifs.
« Je voudrais simplement souhaiter une longue vie au FILEP qui est un cadre non seulement de thématiques que vous traitez, mais je pense également un cadre d’échange d’expériences des différentes situations vécues dans vos différents pays », a dit le Président Roch Marc Christian KABORE.
Le chef de l’Etat pense que les médias et l’Etat, c’est comme les dents et la langue, on se mord de temps en temps mais on est obligé d’être ensemble. « Nous nous battrons toujours pour que la liberté de presse et d’expression soit respectée parce que quels que soient les mots avec lesquels vous soulignez les problèmes, les préoccupations, je pense que l’intérêt qui est recherché, c’est de faire en sorte que nos pays avancent, que l’Afrique avance », a-t-il déclaré.
Il a donc incité les journalistes à toujours poursuivre dans ce sens tout en leur confessant que même si quelque part, ils ont le sentiment que les dirigeants ne les écoutent pas, ceux-ci sont bien obligés de tenir compte des sujets évoqués dans leurs productions.
« Je vous invite à poursuivre votre travail comme vous le menez, avec plus de professionnalisme. C’est comme cela que vous contribuerez à l’éclosion d’une Afrique nouvelle », a dit le Président du Faso à l’endroit des journalistes.
Le Président du comité d’organisation du FILEP 2017, Monsieur Boureima OUEDRAOGO, a dès l’entame de son propos, remercié le Président Roch Marc Christian KABORE pour son soutien constant au FILEP car ayant présidé plusieurs éditions lorsqu’il était Président de l’Assemblée nationale.
« Aujourd’hui encore, malgré votre agenda chargé, vous avez bien voulu consacrer quelque temps aux participants de la 7e édition. Ce qui témoigne de votre constante disponibilité à accompagner les médias, mais aussi et surtout votre attachement à la liberté d’expression. C’est une première pour nous festivaliers du FILEP d’avoir le Président du Faso à nos côtés. Nous nous en réjouissons et nous vous en sommes reconnaissants », a témoigné Monsieur OUEDRAOGO.
Il a justifié le choix du thème de cette année par la volonté des organisateurs de toujours « coller » le FILEP aux réalités du continent africain. « Aujourd’hui plus que jamais la question de la sécurité est devenue l’un des enjeux majeurs de gouvernance en Afrique. Nous sommes tous témoins des efforts que vous déployez avec votre gouvernement au niveau national, mais aussi avec vos pairs de la sous-région et du monde pour faire face à la menace terroriste qui compromet les efforts de nos Etats pour créer et garantir les meilleures conditions de vie aux populations », a rappelé Monsieur Boureima OUEDRAOGO.
La présence du chef de l’Etat à cette soirée de la 7e édition du FILEP a aussi été l’occasion pour les organisateurs pour l’inviter à remettre des attestions de reconnaissance et d’hommage à des festivaliers qui ont contribué, soit à la promotion du FILEP dans leur pays, soit à faire obstacle au putsch manqué de septembre 2015 qui avait coïncidé avec l’ouverture de la 6e édition du FILEP.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

La Banque mondiale réaffirme son soutien au Burkina Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a accordé une audience dans l’après-midi du mercredi 08 novembre 2017 au Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Togo, Monsieur Pierre LAPORTE. Présent dans notre pays pour le lancement du bitumage de la route Manga-Zabré prévu pour le jeudi 09 novembre 2017, il était accompagné par le Ministre des Infrastructures, Monsieur Eric BOUGOUMA et en a profité pour réaffirmer le soutien de son institution à notre pays.
Interrogé par la presse à l’issue de l’entretien, Monsieur Pierre LAPORTE a confié être venu d’abord pour « une visite de courtoisie et profiter pour discuter des défis de développement auxquels fait face le Burkina Faso ».
« Même si le pays a fait beaucoup d’efforts, a-t-il fait remarquer, des défis restent à relever dans plusieurs secteurs tels le transport, le développement humain, l’énergie, et la Banque mondiale est là pour vous appuyer ».
Selon Monsieur LAPORTE, l’entretien a été mis à profit pour féliciter le Président du Faso pour le bon travail qu’il fait avec son équipe pour relever ces défis et ensuite pour faire le point sur le portefeuille qui progresse bien.
C’est ainsi qu’il a affirmé que « depuis que la Banque mondiale a annoncé son accompagnement l’année dernière à la réunion des bailleurs de fonds à Paris à hauteur de 400 millions de Dollars en projets et appuis budgétaires et pour les sept prochains mois, c’est-à-dire d’ici fin juin 2018, elle a prévu d’approuver un montant d’environ 780 millions de Dollars US. Le portefeuille se porte donc bien ».
Pour terminer, Monsieur Pierre LAPORTE a rassuré le Président du Faso du soutien de la Banque mondiale qui « est là aux côtés du Burkina pour des appuis ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso