Nuit du football africain : Une trentaine d’anciennes gloires reçues par le Président du Faso

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a accordé une audience, en milieu de journée le dimanche 18 juin 2017, à une trentaine d’anciennes gloires du football venues prendre part à Ouagadougou à « la nuit du football africain ».
Le porte-parole des anciens footballeurs, Monsieur Joseph Antoine BELL, a expliqué que cet entretien avec le chef de l’Etat burkinabè n’a pas été une « rencontre entre un admirateur et des idoles », mais plutôt une « rencontre pleine de symboles en ce sens que le chef de l’Etat a dit à la délégation, à toutes ces gloires, tout le bien que le peuple pense d’elles et ce faisant, il a démontré que sa réception était absolument sincère et qu’un bienfait n’est jamais perdu ».
« Ce que tous ces footballeurs ont fait sur les stades en terme de détermination, de défense des couleurs et de qualité de comportement a été relevé par le Président et évidemment pour des gens qui ont arrêté de jouer depuis longtemps, c’était une façon de bien montrer que ce qu’ils avaient fait n’a pas été oublié », a-t-il ajouté
Monsieur Joseph Antoine BELL estime qu’à travers cette audience, le Président Roch Marc Christian KABORE s’est montré en phase avec la population. « Rappelez-vous que hier (NDLR : 17 juin à la cérémonie de la nuit du football africain), la salle était pleine, la salle était enthousiaste », dira-t-il.
Pour Monsieur Joseph Antoine BELL, après le match de gala, la soirée de gala, le tout couronné d’une visite au Président du Faso, le séjour burkinabè est bien complet et d’une symbolique absolument parfaite : « Le chef de l’Etat s’est comporté comme s’il avait lui-même écrit le concept de la nuit du football africain ». Il affirme qu’il ne s’attendait
pas à ce qu’une « autorité aussi occupée et, au moins en apparence aussi loin des préoccupations d’un terrain de foot puisse avoir compris le concept, celui qui fait que des générations de footballeurs peuvent se retrouver ».
Tout compte fait dira-t-il, et appréciant le concept, Monsieur BELL pense que c’est un message envoyé aux footballeurs toujours en activité pour leur dire qu’ils sont suivis et qu’ils ne seront point oubliés selon ce qu’ils auront fait sur le terrain.
« Je pense qu’au-delà du football, c’est un message envoyé à tout le monde. Que cela arrive au Burkina Faso, qui pour moi est une terre de dignité absolue en ce sens que le peuple burkinabè nous donne beaucoup de leçons. Je voudrais moi aussi dire aux Burkinabè que c’est vu ailleurs et que c’est compris ailleurs de la même manière que le Président a compris le concept de la nuit du footballeur africain. Moi d’ailleurs, je vous dit que nous vous regardons et que nous vous avons compris », a-t-il affirmé à titre personnel.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

« La seule manière de pouvoir vivre ensemble est de respecter la loi », réagit le Président du Faso suite aux événements survenus à Manga.

Répondant à la question d’un journaliste sur l’attaque du palais de justice de Manga par des populations réclamant la libération d’un individu, le Président du Faso a indiqué que « nul n’est au-dessus de la loi ». Il a souligné que les populations n’ont pas le droit de se faire justice elles-mêmes. « Nous condamnons avec la dernière énergie ce qui s’est passé à Manga en attaquant le palais de justice. Ce n’est pas normal, c’est le premier acte d’incivisme qu’il nous faut dénoncer ».
Le chef de l’Etat a aussi affirmé que les juges « doivent savoir raison garder ». Pour lui, un syndicat comme celui des magistrats ne peut aller en grève sans préavis. « Ils doivent être des légalistes, les premiers à respecter les règles de droit. C’est pour dire aussi bien d’un côté que de l’autre, nous devons apprendre à respecter la loi ; c’est le premier principe », a martelé le Président du Faso.
Il a enfin réaffirmé l’engagement du gouvernement à assurer la sécurité de tous les agents de l’Etat dans l’exercice de leur fonction et souhaité que chaque Burkinabè comprenne que la seule manière de pouvoir vivre ensemble est de respecter la loi.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le Président du Faso souhaite une saison fructueuse aux paysans

A l’issue de la cérémonie de remise des conventions de co-financement des investissements 2017 du PNGT 2-3 à Manga le samedi 17 juin 2017, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a répondu aux questions des journalistes.
L’activité a été fortement soutenue par la Banque mondiale et le chef de l’Etat a « salué la contribution de la Banque mondiale au financement des collectivités territoriales. Il s’agit de booster le développement local au niveau des différentes communes et en particulier dans les communes rurales ». Ce financement vient à point nommé car selon le Président du Faso, du fait du manque d’activités, les communes ne peuvent fonctionner uniquement grâce aux recettes locales. Il a souhaité que ce type de financement permette de générer le développement à travers la réalisation des infrastructures sociales qui dynamisent la vie économique.
Le chef de l’Etat s’est également prononcé sur la remise aux producteurs de matériels agricoles et des intrants. Il a souligné que ce soutien témoigne de la volonté du gouvernement et de ses partenaires d’accompagner le secteur agricole qui est « la base de notre développement. Nous devons continuer à faire en sorte que plus de 80 % de Burkinabè qui se consacrent à cette agriculture, qui permettent au pays de se nourrir, continuent à produire plus » a insisté le chef de l’Etat avant de souhaiter « une saison fructueuse pour les paysans et pour le Burkina Faso de manière générale ».
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Deuxième Programme national de Gestion des Terroirs (PNGT2) : Le Président du Faso remet des conventions de la 3e phase aux collectivités territoriales

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé, le samedi 17 juin 20117 à Manga, chef-lieu la région du Centre-Sud, la cérémonie de remise de conventions de co-financement des investissements 2017 de la 3e phase du deuxième Programme national de Gestion des Terroirs (PNGT 2-3). Cette cérémonie a été aussi l’occasion pour le chef de l’Etat de procéder au lancement officiel de l’opération de distribution des intrants et matériels agricoles aux producteurs pour la campagne agricole 2017-2018.
Le montant total de l’enveloppe s’élève à environ 33 milliards de francs CFA, soit 14 milliards pour le financement des investissements des collectivités territoriales (12 milliards aux communes rurales et 2 milliards aux régions) et 19 milliards pour les intrants et les matériels agricoles au titre de la campagne agricole 2017-2018 de production en saison humide.
La remise des conventions de co-financement aux communes rurales et aux régions vise à encourager et à galvaniser l’ensemble des acteurs du développement local dans la réalisation de leurs plans locaux de développement qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES).
Les investissements des 13 régions et 302 communes rurales sont relatifs entre autres, à la conservation des eaux et des sols, à la réalisation d’infrastructures hydrauliques et d’assainissement, à la construction d’infrastructures marchandes, d’éducation, de santé, à l’installation d’éclairages solaires, etc.
Quant aux appuis en intrants et équipements au monde rural, ils devraient permettre, selon le Ministre en charge de l’Agriculture, Monsieur Jacob OUEDRAOGO, « l’atteinte des objectifs de production que nous nous sommes fixés à savoir produire 5,2 millions de tonnes de céréales, 1,5 millions de tonnes de cultures de rente dont 800 000 tonnes de coton, 980 000 tonnes d’autres cultures constituées essentiellement de niébé et de tubercules, 1 890 000 tonnes de productions maraichères ».
Le Ministre Jacob OUEDRAOGO a saisi l’occasion pour renouveler ses remerciements aux nombreux partenaires au développement, notamment la Banque mondiale, le Fonds pour l’Environnement mondial et l’ensemble des acteurs du monde rural.
Le représentant-résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Monsieur Cheick KANTE (chef de file des bailleurs de fonds du PNGT), s’est réjoui des résultats engrangés et a salué la démarche inclusive et participative adoptée par le PNGT2 dans l’élaboration des plans locaux de développement des collectivités. Il a annoncé à l’occasion, l’allocation supplémentaire d’une enveloppe de 36 milliards de F CFA au bénéfice du Programme d’Appui aux Collectivités territoriales (PACT) afin de l’étendre à l’ensemble des 13 régions du Burkina Faso. Monsieur KANTE a renouvelé la disponibilité de son institution à « accompagner le Burkina Faso dans toutes ses priorités de développement » et invité les autres Partenaires techniques et financiers à se joindre à la dynamique.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Les populations de la Région du Centre Sud réservent un accueil chaleureux au Président du Faso en partance pour Manga

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE s’est rendu ce samedi 17 juin 2017 dans la matinée à Manga, dans le cadre de la cérémonie de remise des conventions de co-financement des investissements 2017 de la troisième phase du deuxième Programme national de Gestion des Terroirs (PNGT2-3) aux 302 communes rurales et aux 13 collectivités régionales. A cette cérémonie était couplé le lancement officiel de l’opération de distribution des instants et matériels agricoles au titre de la campagne agricole 2017/2018.
Le convoi du chef de l’Etat a pris la direction de Manga, chef-lieu de la région du Centre Sud, ce matin sous de généreuses averses. Une pluie qui n’a pas émoussé la volonté de la population de la région, de réserver un accueil chaleureux au Président Roch Marc Christian KABORE et à sa délégation. Elles sont sorties nombreuses tout le long de la route pour exprimer leur joie de recevoir le chef de l’Etat.
Devant cette expression de bienvenue, le Président du Faso n’a pas manqué de faire des escales à Kombissiri, à Toecé, à Nioryida, à Guiba ainsi qu’à l’entrée de Manga pour remercier les populations pour leur accueil chaleureux.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso